LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY, Oscar WildeFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un creuset d'influences

« Mon livre est un essai sur l'art décoratif. Il réagit contre la brutalité primaire du plat réalisme. Il est vénéneux si vous voulez, mais vous ne pouvez nier qu'il ne soit également parfait – et la perfection est le but auquel nous visons, nous, artistes », déclarait Oscar Wilde dans une lettre du 30 juin 1890 au Daily Chronicle, pour riposter aux accusations d'immoralité lancées contre Le Portrait de Dorian Gray. Car les lecteurs de l'époque virent surtout dans ce roman, qui s'apparente à une sorte de conte philosophique, un livre qui exhalait un parfum de scandale. Il faut plutôt s'éloigner de cette vision circonstancielle, pour considérer le roman comme la synthèse de nombreuses influences littéraires, qui renoue avec un thème archétypique : l'image, miroir de l'âme. La première est celle du Faust de Goethe, dont le fantôme plane sur cette œuvre où le diable s'incarne dans la figure de lord Henry Wotton. Viennent ensuite celles d'Edgar Allan Poe et d'Honoré de Balzac : Le Portrait de Dorian Gray doit beaucoup au « Portrait ovale » des Histoires extraordinaires et à La Peau de chagrin. Enfin, l'influence des décadents français est indéniable, aussi bien dans l'écriture, qui cultive la métaphore et l'hyperbole, que dans une esthétique qui récuse le naturalisme et que l'on qualifie souvent de « fantastique », alors qu'il vaudrait sans doute mieux la dire « surnaturaliste ». Enfin, Le Portrait de Dorian Gray constitue une satire féroce du puritanisme de la société victorienne, qui est – selon Wilde – le plus sûr chemin qui mène au crime.

À l'écran, le livre a fait l'objet d'une adaptation raffinée par Albert Lewin, en 1945.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY, Oscar Wilde  » est également traité dans :

WILDE OSCAR (1854-1900)

  • Écrit par 
  • Diane de MARGERIE
  •  • 1 774 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une hérédité complexe »  : […] L'hérédité et l'éducation jouent un rôle particulièrement important dans la vie d'Oscar Wilde : sa mère, Jane Francisca Elgee, ardente poétesse qui avait choisi comme pseudonyme Speranza, collaborait au journal nationaliste irlandais The Nation quand un procès retentissant mit fin à ses activités littéraires. Comme d'autres furent accusés d'avoir composé les appels aux armes dont elle était l'aut […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Gabrielle SLAMA, « LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY, Oscar Wilde - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-portrait-de-dorian-gray/