LE PARTI PRIS DES CHOSES, Francis PongeFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les « objeux »

Qu'y a-t-il de moins commode à ouvrir au jour de la parole qu'une huître ? « C'est un monde opiniâtrement clos » (« L'Huître »). Or il s'agit de rendre ou « refaire » ce monde – « à tous les sens du mots refaire » –, c'est-à-dire produire une réalité de paroles qui « tiendra » face à l'objet considéré. Mais il faut aussi se plier, grâce à une ascèse des moyens, au réel dont il aura été pris le parti. Il faut enfin accepter dans la distance, non exempte d'ironie ou d'humour, l'échec des tentatives. Ainsi « Le galet » se conclut-il par cette phrase supposée provenir de critiques : « Ayant entrepris d'écrire une description de la pierre, il s'empêtra ». « Trouver la formule » correspondant au mieux à la chose exige un lent travail sur la matière même du langage, « épaisseur des choses » et « épaisseur sémantique des mots » devant aller à la rencontre l'une de l'autre. « PARTI PRIS DES CHOSES égale COMPTE TENU DES MOTS » (La Rage de l'expression, 1952). Le dire poétique est une « récréation » productrice d'« objeux » dont Ponge n'aura de cesse de fournir, jusqu'à la fin, de nombreux exemples (Le Savon, 1967 ; La Table, 1982).

Avec Le Parti pris des choses, Ponge donne le ton d'une œuvre que, solitairement, il a su faire jouer avec d'infinies subtilités dans tous les registres, sous tous les régimes. « Aux buissons typographiques constitués par le poème sur une route qui ne mène hors des choses ni à l'esprit, certains fruits sont formés d'une agglomération de sphères qu'une goutte d'encre remplit. » (Le Parti pris des choses, « Les Mûres »).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LE PARTI PRIS DES CHOSES, Francis Ponge  » est également traité dans :

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite

PONGE FRANCIS (1899-1988)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 2 416 mots

Dans le chapitre « Un itinéraire exemplaire et original »  : […] Né à montpellier dans une famille protestante nîmoise, et ayant vécu son enfance à Avignon, Ponge dit avoir gardé de ses premières années une « double imprégnation », sensible et intellectuelle, au contact de la nature méditerranéenne et des monuments de la culture latine. Il a découvert très tôt dans la bibliothèque de son père le Littré , qui restera pour lui un instrument de travail privilégié. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « LE PARTI PRIS DES CHOSES, Francis Ponge - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-parti-pris-des-choses/