LE MODÈLE NOIR DE GÉRICAULT À MATISSE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rendre visible et nommer

Le « modèle » du titre doit s’entendre dans le double sens du sujet anonyme posant pour les artistes et de la personnalité médiatique, mais souvent caricaturée, qu’elle soit politique (Jean-Baptiste Belley, Toussaint Louverture), littéraire (Alexandre Dumas), qu’elle appartienne au monde du spectacle (Ira Aldridge, Maria Martinez, Tom Wiggins) ou à celui des arts visuels (Théodore Chassériau, Guillaume Guillon Lethière). Des recherches documentaires ont permis de retrouver le nom de certains modèles anonymes (Joseph peint par Géricault et Chassériau, Laure par Manet, Aline-Aspasie par Delacroix, etc.), et le parti-pris a été d’effacer les marqueurs raciaux des titres sous lesquels les œuvres ont longtemps été montrées (« nègre du Soudan », « portrait de mulâtresse », « négresse aux pivoines », etc.). On aurait toutefois souhaité voir mieux contextualisée l’attribution des noms (souvent des surnoms sans patronyme) et plus clairement justifiée la modification de certains titres : ainsi, pourquoi, et par qui, le groupe sculpté de Charles Cordier représentant l’accolade de deux enfants blanc et noir, acquis sous le titre L’Abolition de l’esclavage, a-t-il été renommé Aimez-vous les uns les autres ?

Les sections intitulées « En scène » et « La “force noire” » abordent l’imagerie issue de l’intensification de la présence des Noirs en France au passage du siècle. Elle mentionne d’une part l’arrivée de ceux que l’on appelle de manière réductrice les tirailleurs « sénégalais » de l’armée française, auxquels le fameux « Y’a bon Banania » prêta son visage. Elle évoque de l’autre les figures du spectacle de la fin du xixe siècle : l’acrobate Anna Olga Albertina Brown dite Miss Lala (peinte par Degas), le clown Rafael surnommé Chocolat et le dompteur Delmonico. Objets d’affiches, de réclames publicitaires et de caricatures racistes, les intéressés se jouent souvent eux-mêmes des clichés, en particulier au début du siècle suivant les vedettes de la Revue nègre du théâtre des Champs-Élysées et de la Folie du jour des Folies-Bergères, Féral Benga et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art contemporain, université de Paris-I

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Julie RAMOS, « LE MODÈLE NOIR DE GÉRICAULT À MATISSE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-modele-noir-de-gericault-a-matisse-exposition/