LE ISTITUTIONI HARMONICHE, G. Zarlino

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'échelle musicale de Zarlino

La gamme de Zarlino, dite aussi gamme des physiciens, fondée sur les harmoniques naturels, divise l'octave en six intervalles, dont les rapports des fréquences sont 1 (unisson), 9/8, 5/4, 4/3, 3/2, 5/3, 15/8 et 2 (octave), correspondant à ut, , mi, fa, sol, la, si, ut. Son avantage réside dans la justesse des accords parfaits majeurs fa-la-ut, ut-mi-sol et sol-si-, qui sont systématiquement justes quelle que soit la tonalité. Mais cette gamme présente de nombreux inconvénients, au premier rang desquels l'existence de deux tons différents. En effet, l'intervalle entre ut et (ton majeur) n'est pas le même qu'entre et mi (ton mineur), ce qui ne va pas sans poser des problèmes pour la transposition. Ces deux tons sont séparés par un intervalle, appelé comma de Zarlino (ou comma syntonique), petit mais cependant perceptible. C'est la raison pour laquelle cette gamme ne pourra jamais être utilisée sur des instruments à sons fixes comme le piano, et qu'elle sera supplantée au xviiie siècle par la gamme tempérée issue des travaux d'Andreas Werckmeister.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « LE ISTITUTIONI HARMONICHE, G. Zarlino », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-istitutioni-harmoniche/