BARSALOU LAWRENCE W. (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lawrence W. Barsalou, psychologue cognitiviste né en 1951 à San Diego (Californie), a occupé le poste de professeur dans différentes institutions et s’est établi à l’université Emory en 1997. Il jouit d’une renommée internationale en raison de ses travaux sur la nature des connaissances conceptuelles chez l’être humain et leurs implications importantes dans les domaines de la perception, de la mémoire, du langage et de la pensée. La principale théorie qu’il a développée, la théorie des systèmes de symboles perceptifs, défend l’idée que les connaissances restent toujours ancrées, ou incarnées, dans les expériences sensori-motrices présentes et passées de l’individu.

Ainsi, les régularités entre les multiples patrons d’activations neuronales issues des interactions entre l’individu et son environnement permettraient l’acquisition progressive de représentations rattachées à l’ensemble de nos modalités sensorielles, que Barsalou appelle des « symboles perceptifs ».

L’accès ultérieur aux connaissances conceptuelles est alors décrit comme une resimulation des symboles perceptifs et de leurs interactions. Barsalou évoque l’existence de simulateurs impliquant à la fois les aires sensori-motrices (aires modales) et des zones associatives. Les simulateurs produiraient des représentations multimodales des différentes instanciations des concepts, l’exemplaire généré dépendant de multiples facteurs (contexte, état du sujet, objectifs, etc.). Par exemple, une chaise évoquera des concepts différents, selon que la personne est fatiguée et souhaite s’asseoir, ou qu’elle veut grimper sur quelque chose pour changer une ampoule.

Ces notions de symboles perceptifs et de simulateurs révolutionnent la manière de considérer la cognition et s’inscrivent dans une approche des sciences cognitives en plein développement, la grounded cognition. La cognition est « enracinée » (grounded), car elle est ancrée dans le corps et émerge dans ses interactions (son incarnation) avec le monde extérieur : on parlera, en français, de « cognition incarnée » ou « située ».

—  Guillaume VALLET, Rémy VERSACE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BARSALOU LAWRENCE W. (1951- )  » est également traité dans :

DÉVELOPPEMENT DE LA CATÉGORISATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Agnès BLAYE
  •  • 1 129 mots

La catégorisation a une fonction adaptative essentielle : elle permet de faire des inférences sur les propriétés d’objets rencontrés pour la première fois. Catégoriser consiste à regrouper mentalement des objets considérés comme équivalents d’un certain point de vue. Ainsi, dès lors qu’un objet nouveau est identifié comme relevant d’une catégorie familière, les propriétés partagées par les membres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-de-la-categorisation/#i_56766

Pour citer l’article

Guillaume VALLET, Rémy VERSACE, « BARSALOU LAWRENCE W. (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-w-barsalou/