LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE)La littérature chrétienne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aspects historiques et géographiques

Que la littérature latine chrétienne n'ait pris son essor qu'au début du iiie siècle s'explique d'une manière générale par le recul du latin littéraire dans tout l'Occident à la fin du ier et pendant le iie siècle, et plus précisément par l'origine hellénique des premiers groupes chrétiens à Rome et en Occident. La production littéraire des chrétiens de langue latine commence très humblement au iie siècle par la traduction de la Bible et de quelques œuvres chrétiennes de langue grecque comme la Didachè et le Pasteur d'Hermas. Inversement, son développement est un phénomène qui correspond au recul du grec en Occident au cours du iiie et surtout du ive siècle. Dès son aurore, elle resplendit déjà grâce à Tertullien, le premier d'une lignée de rhéteurs africains, Cyprien, Minucius Felix, Arnobe, Lactance, Marius Victorinus, dont le plus grand sera Augustin.

Saint Augustin, Botticelli

Photographie : Saint Augustin, Botticelli

Photographie

Botticelli, «Saint Augustin», 1480. Fresque. 152 cm ×112 cm. Ognissanti, Florence. 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

On peut distinguer trois périodes principales dans l'histoire de la littérature latine chrétienne : celle des persécutions (iiie s.), celle des empereurs chrétiens (ive s. et début du ve s.), celle des invasions barbares (ve-viiie s.).

Pendant la première période, dans une atmosphère de persécution, les chrétiens se défendent par des apologies (Tertullien, Minucius Felix, Arnobe), s'exhortent mutuellement au martyre (Tertullien, Cyprien), se divisent sur le problème de la conduite qu'il faut tenir à l'égard des renégats (Cyprien, Novatien). L'activité littéraire semble limitée à l'Afrique du Nord, à Rome (Novatien et peut-être Commodien) ; elle s'étend en Gaule au début du ive siècle (Reticius d'Autun) et en Illyrie (Victorin de Pettau).

La conversion de Constantin au début du ive siècle changea totalement les conditions politiques et sociales dans lesquelles s'était développée jusqu'alors la littérature latine chrétienne. Sans doute, la résistan [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Saint Augustin, Botticelli

Saint Augustin, Botticelli
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck

Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck
Crédits : AKG

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  LATINES LANGUE ET LITTÉRATURE  » est également traité dans :

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La langue

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 2 737 mots

La langue latine, liée à une civilisation qui a tenu beaucoup de place dans l'histoire, mère des langues romanes, éducatrice de toutes celles de l'Europe, doit aussi être étudiée en elle-même, dans ses caractères spécifiques. Elle a fait de ce point de vue l'objet d'études nombreuses, mais qui se renouvellent sans cesse à mesure que la linguistique découvre d'autres méthodes et de nouveaux objecti […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 570 mots
  •  • 2 médias

On comprend en général sous l'expression « littérature latine » les textes latins littéraires composés entre le iiie siècle avant J.-C. et le ive siècle de notre ère. C'est la littérature de Rome : de la République conquérante, puis de celle de l'Empire, aux meilleurs temps. Elle a suivi une évolution don […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Jacques LACARRIÈRE
  •  • 1 869 mots

Le théâtre latin présente un certain nombre de caractères propres qui le différencient notablement du théâtre grec : prééminence des éléments spectaculaires sur le texte, non-périodicité des jeux théâtraux, tendance à un réalisme excessif, autonomie des techniques et du sujet, souvent inspiré des œuvres grecques. Ces caractères, joints au fait que la genèse, le développement et l'extinction du thé […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre HADOT, « LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature chrétienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature-chretienne/