LARYNX, pathologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cavité buccale

Cavité buccale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larynx : structure

Larynx : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paralysies laryngées associés

Paralysies laryngées associés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


L'examen médical en laryngologie

L'examen laryngé a pour but d'observer la morphologie du larynx et d'en étudier la fonction.

La laryngoscopie permet de voir le larynx. L'examen le plus simple est la laryngoscopie indirecte utilisant un miroir placé au fond de la cavité buccale, éclairée par une source lumineuse placée sur le front du médecin et réfléchissant l'image laryngée. Le miroir laryngé peut être remplacé par un système optique rigide réfléchissant à 900 ou par la mise en place nasale d'un fibroscope souple pouvant descendre dans le larynx et la trachée. Parmi ces méthodes qui précisent l'examen au miroir, on peut citer la laryngovision.

Larynx : structure

Larynx : structure

Dessin

Structure du larynx 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La laryngoscopie directe expose directement le larynx sur un sujet anesthésié, en décubitus dorsal, tête en extension, grâce à une spatule introduite par la bouche jusqu'à l'épiglotte qui est réclinée. Cette technique, largement répandue grâce aux progrès de l'anesthésie, permet l'utilisation du laryngoscope « en suspension » qui, grâce à un appui autostatique, libère les mains du chirurgien et lui permet des opérations de microchirurgie sous microscope opératoire et l'utilisation d'un laser. La morphologie des structures profondes laryngées peut être précisée par la radiologie, notamment les tomographies, la tomodensitométrie (le scanner).

La fonction laryngée est appréciée :

– par l'étude de la mobilité globale des cordes vocales (ouverture pendant les respirations, fermeture en phonation) et de leurs vibrations par stroboscopie et glottographie ;

– par l'analyse phonatoire : qualité vocale, enregistrement de la fréquence vibratoire des cordes vocales (de 100 à 250 Hz environ), analyse spectrale par sonagraphie...

En pathologie laryngée, les deux principaux symptômes sont l'enrouement et la dyspnée. La dysphagie en est un troisième. On distingue trois groupes de maladies du larynx : laryngites, tumeurs, paralysies laryngées.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

  • : professeur honoraire à la faculté de médecine de Paris
  • : praticien hospitalier, professeur des Universités

Classification


Autres références

«  LARYNX, pathologie  » est également traité dans :

TROUSSEAU ARMAND (1801-1867)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 501 mots

Né à Tours le 14 octobre 1801, Armand Trousseau est d’abord formé comme professeur de lettres classiques et devient répétiteur au lycée de Châteauroux. Il est remarqué par Pierre Fidèle Bretonneau, grand médecin de Tours, qui l'engage dans son service à l'hôpital de Tours et lui fait entreprendre des études de médecine. Il soutient, en 1825 à Paris, sa thèse de doctorat. Agrégé l'année suivante, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-trousseau/#i_18950

VOIX, physiologie

  • Écrit par 
  • Jean ABITBOL, 
  • Bernard VALLANCIEN
  •  • 4 685 mots

Dans le chapitre « Nodules »  : […] On rencontre les nodules chez deux types de sujets : les enfants et les femmes, surtout chanteuses en tessiture aiguë (particulièrement soprano colorature). Ils sont le résultat d'une mauvaise utilisation du larynx dans la phonation des sons aigus. Pour le traitement, tout dépend de l'ancienneté, de l'importance du nodule et des troubles vocaux qu'il occasionne. Chez l'enfant, le nodule, qui app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-physiologie/#i_18950

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel AUBRY, Bernard MEYER, « LARYNX, pathologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/larynx-pathologie/