LARVE

ACANTHOCÉPHALES

  • Écrit par 
  • Jean Georges BAER
  •  • 1 814 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Organes reproducteurs »  : […] Ils sont toujours contenus dans deux sacs ligamentaires attachés respectivement aux deux extrémités du pseudocœlome. Dans la plupart des cas, cependant, la paroi des sacs se déchire au cours du développement des glandes génitales et il n'en reste qu'un ligament. Chez les mâles, il y a toujours deux testicules ovalaires qui débouchent dans un canal déférent s'ouvrant par un conduit musculaire à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acanthocephales/#i_7151

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Développement »  : […] La croissance des acariens est ponctuée par le rejet périodique de la cuticule recouvrant leur corps et formant leur exosquelette. Ce processus, nommé mue, délimite des stades de développement, ou stases, dont le nombre varie selon les espèces. Le développement postembryonnaire débute par une stase nommée larve. Les stases suivantes sont appelées protonymphes (ou nymphes I), deutonymphes (ou nymp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acariens/#i_7151

ANNÉLIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 7 458 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Reproduction sexuée »  : […] Les sexes chez les Polychètes sont en général séparés ; les produits génitaux sont libérés dans l'eau et la fécondation, sans accouplement, est par conséquent laissée au hasard, sauf en de très rares exceptions. La maturation des ovules et des spermatozoïdes s'effectue librement dans le cœlome sous la dépendance de l'hormone cérébrale. Cette hormone, sécrétée par les cellules du ganglion cérébroï […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annelides/#i_7151

ANTHOZOAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Yves TURQUIER
  •  • 4 388 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] La reproduction asexuée des Anthozoaires n'est active que chez les espèces coloniales. Toutefois, quelques Anémones sont susceptibles de donner naissance à de véritables clones d'individus par fragmentation de leur corps : scissiparité transversale ( Gonactinia ) ou longitudinale ( Anemonia , Metridium ) ; lacération pédieuse chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthozoaires/#i_7151

AQUACULTURE

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 11 428 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'élevage des mollusques »  : […] Parmi les mollusques, les bivalves marins ( moules, huîtres...) sont certainement les premiers que l'homme ait appris à élever pour sa consommation. Ces animaux filtreurs se nourrissent de petites particules organiques (algues unicellulaires du phytoplancton, particules organiques inertes). Le pouvoir de filtration varie selon les espèces de 1 à 15 litres d'eau de mer par heure. Selon les espèc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquaculture/#i_7151

ASTÉRIDES

  • Écrit par 
  • Yves TURQUIER
  •  • 2 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Les Astérides possèdent dix gonades, à raison de deux par bras, encloses dans un dérivé cœlomique. Les orifices génitaux s'ouvrent dorsalement à la base des bras. Les sexes sont séparés (à quelques exceptions près comme Asterina gibbosa des côtes méditerranéennes et atlantiques). Il n'y a pas d'accouplement et les gamètes sont évacués dans le milieu extérieur. Toutefois, l'én […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asterides/#i_7151

CESTODES

  • Écrit par 
  • Jean Georges BAER
  •  • 1 875 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Anatomie »  : […] Les téguments, de structure syncytiale, absorbent les aliments dans le contenu intestinal de l'hôte ; le ver compense ainsi l'absence d'un intestin. Le scolex, qui assure la fixation du ver, présente des types variés, qu'il est cependant possible de ramener à trois, correspondant à des catégories taxonomiques . Chez les pseudophyllidiens, le scolex est muni de deux fentes longitudinales peu prof […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cestodes/#i_7151

CIRRIPÈDES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 763 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Développement »  : […] C'est en se fondant sur l'étude de leur développement que l'on a pu rattacher avec certitude les cirripèdes à la super-classe des crustacés. En effet, à l'éclosion, la larve présente les caractères essentiels d'un nauplius , stade de développement propre à tous les représentants de la super-classe. Celui d'un Lepas , par exemple , possède, comme tous ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cirripedes/#i_7151

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 220 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les types larvaires »  : […] Les larves de Coléoptères présentent les aspects les plus divers . On peut de façon grossière les rattacher à quatre grands types : campodéiforme, éruciforme, scarabéiforme et vermiforme (ou apode), avec de nombreuses formes intermédiaires difficiles à classer. a ) Les larves campodéiformes sont les larves mobiles, souvent carnassières ou prédatrices des coccinelles, cicindè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coleopteres/#i_7151

COMPORTEMENT ANIMAL - Développement du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 913 mots
  •  • 2 médias

Chez les insectes, les individus passent par un stade larvaire au cours duquel leur morphologie et, donc, leur comportement peuvent être totalement différents. Quoi de commun entre une chenille rampant et se nourrissant de feuilles et le papillon qu'elle deviendra, qui vole et se nourrit de nectar ? Le stade larvaire peut d'ailleurs durer beaucoup plus longtemps que l'âge adulte. Ainsi, certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-developpement-du-comportement/#i_7151

COPÉPODES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 474 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Chez les copépodes, à de très rares exceptions près, les sexes sont séparés, ce qui les oppose aux cirripèdes où l'hermaphrodisme est au contraire la règle. Un dimorphisme sexuel en relation avec l'accouplement existe chez les formes libres. Les antennules du mâle présentent une adaptation qui en fait un appareil de contention de la femelle au moment de la copulation. Il s'agit tantôt d'une courb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copepodes/#i_7151

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Périodes du cycle vital »  : […] On peut définir dans le développement animal trois grandes périodes, qui diffèrent par les rapports entre croissance et différenciation, ainsi que par les caractères de cette dernière. a ) La première période, qui s'étend approximativement de la fécondation à la mise en place des feuillets embryonnaires, se fait en général sans croissance (en taille du moins, car il y a synt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_7151

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 669 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Développement »  : […] Au moment de l'éclosion, le jeune crustacé a un aspect plus ou moins différent de celui de l'adulte. Il peut passer par une série de stades larvaires dont le nombre varie suivant le groupe et parfois même, dans un groupe donné, d'une espèce à une autre. Typiquement, chez les formes les plus primitives, le premier stade libre est un nauplius . C'est un petit organisme au corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crustaces/#i_7151

CYCLOSTOMES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 723 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Quelques aspects de la biologie des cyclostomes »  : […] Des caractères biologiques assez différents opposent les deux ordres que l'on distingue chez les cyclostomes : pétromyzontidés et myxinidés. Les pétromyzontidés, ou lamproies, présentent deux types : – les lamproies parasitaires (exemple : Petromyzon marinus , la grande lamproie), qui vivent dans la mer, se nourrissent de la chair d'autres poissons pendant plusieurs années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclostomes/#i_7151

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Mise en place du plan d'organisation »  : […] Après la fécondation, l'œuf commence à se diviser en cellules plus petites. Pour initier une activité génétique différente dans les cellules ainsi formées, une asymétrie est nécessaire, telle qu'un pôle de l'œuf diffère du pôle opposé. En général, deux axes embryonnaires perpendiculaires sont mis en place. Le plan du corps, de la tête à la queue, est défini par l'axe antéro-postérieur. L'axe dors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_7151

DIAPAUSE, zoologie

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT
  •  • 1 152 mots

La diapause est une forme de vie ralentie, génétiquement déterminée, une phase d'arrêt du développement pendant des périodes défavorables de l'environnement. Cet important mécanisme adaptatif permet aux animaux de résister et de survivre aux variations saisonnières de l'habitat telles que les basses températures hivernales, les fortes chaleurs estivales, les périodes de sécheresse ou encore d'abs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapause-zoologie/#i_7151

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Développement larvaire »  : […] Toutes les larves de Diptères sont apodes ou vermiformes mais on peut distinguer deux grands types : les larves eucéphales comme la larve aquatique des moustiques ont une tête normalement constituée tandis que les larves acéphales, ou asticots , ont une tête régressée à pièces buccales transformées en crochets mobiles verticalement. Mais les larves de Diptères diffèrent par bien d'autres caractère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipteres/#i_7151

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 6 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Développement des Échinodermes »  : […] Les œufs des Échinodermes ovipares sont petits, pauvres en éléments nutritifs, incolores et transparents. Chez les formes incubatrices, ils sont nettement plus gros, riches en vitellus et pigmentés (1,3 mm chez les Oursins vivipares). La segmentation est totale et à peu près égale ; selon le type de blastula, la gastrulation s'effectuera suivant des modèles différents ; la distribution spatiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echinodermes/#i_7151

ÉPHÉMÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • Robert GAUMONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'adaptation à la vie aquatique chez les larves »  : […] Les larves des éphéméroptères sont toutes aquatiques. Elles se rencontrent dans toutes les eaux douces, stagnantes ou rapides. Comme les adultes, elles possèdent, à l'extrémité de leur abdomen, des cerques. Leur comportement est très variable : les unes fouissent la vase ou le sable tandis que d'autres se tiennent de préférence sous les pierres. Leur morphologie est souvent bien adaptée à leur éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephemeropteres/#i_7151

HYMÉNOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 421 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les larves et le développement post-embryonnaire »  : […] Seules les larves des Tenthrèdes sont mobiles et correspondent au type éruciforme : ce sont les fausses chenilles . Apparemment semblables aux chenilles des Lépidoptères, elles possèdent comme ces dernières trois paires de pattes thoraciques, mais elles en diffèrent par leurs fausses pattes abdominales, qui sont toujours au nombre de six paires, ou davantage chez les Tenthrèdes (les chenilles des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymenopteres/#i_7151

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « La métamorphose »  : […] La métamorphose des Insectes Holométaboles correspond à la formation d'un nouvel individu. Elle résulte d'une combinaison de mécanismes d'histogenèse (développement des tissus imaginaux), d'histolyse (destruction des tissus larvaires non conservés) et de remaniement (modifications plus ou moins profondes des structures maintenues). Elle atteint un degré maximal chez les Diptères. Chez ces derniers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_7151

KAMPTOZOAIRES

  • Écrit par 
  • Paul BRIEN
  •  • 1 339 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La larve et sa métamorphose »  : […] La larve se libère de sa coque dès que son développement est achevé. C'est une larve planctonique trochosphérienne (en forme de toupie). Une couronne ciliée (le prototroque) borde un atrium inférieur où s'ouvrent la bouche antérieure, une papille anale postérieure et les deux protonéphridies . La convexité de l'anse digestive est dirigée vers le haut. L'organe syncipital comprend un ganglion apica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kamptozoaires/#i_7151

MALACOSTRACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 10 012 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les hoplocarides, ou stomatopodes, ou squilles »  : […] Les hoplocarides sont un groupe remarquablement homogène. Le fait qu'ils ne comprennent qu'un ordre, dont tous les représentants ont pu être réunis en une famille unique, l'atteste. La ressemblance qu'ils offrent tous dans leur aspect général permet de les désigner sous le nom vulgaire de squilles, d'après celui d'une espèce méditerranéenne, sans doute connue et consommée depuis l'Antiquité, et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malacostraces/#i_7151

MÉCOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 690 mots

L' ordre des Mécoptères est un groupe très ancien d'insectes qui ne sont plus représentés aujourd'hui que par un nombre réduit d'espèces (quelque 400 espèces, dont seulement une dizaine en France). Ces insectes ont connu leur apogée au Permien et sont restés encore très nombreux au Trias et au Lias. Au cours de ces longues périodes, ils se sont diversifiés en un certain nombre de types dont beauco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecopteres/#i_7151

MÉTAMORPHOSE, biologie

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 761 mots
  •  • 3 médias

Le développement indirect est caractérisé par le fait qu'à l'embryogenèse fait suite une phase larvaire : la larve diffère grandement de ses parents, auxquels elle ressemblera à la suite de profondes modifications. Toutefois, les modifications anatomiques et physiologiques qui conduisent à l'état adulte peuvent s'effectuer de deux façons bien différentes. Elles peuvent être progressives ou se réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose-biologie/#i_7151

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 401 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Développement »  : […] Les Mollusques ont en commun avec les Annélides deux caractères d'une très haute signification qui, en fait, sont presque les seuls indices permettant de les apparenter à un autre groupe zoologique : ce sont la segmentation de l'œuf qui s'effectue selon le type spiral , et la larve trochophore qui en résulte, au moins dans les grou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mollusques/#i_7151

MYRIAPODES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DEMANGE
  •  • 6 650 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Développement et croissance »  : […] On reconnaît deux sortes de développement postembryonnaire : l'un par épimorphose, selon lequel la larve naît avec un nombre de segments pédifères fixés dès l'éclosion ; l'autre par anamorphose – le plus fréquent –, au cours duquel les segments sont acquis au fur et à mesure du déroulement des stades de croissance jusqu'à l'état adulte. Dans les deux cas, le nombre définitif des segments est ra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myriapodes/#i_7151

NÉVROPTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 2 215 mots

Dans le chapitre « Planipennes »  : […] Les Planipennes sont des Insectes à ailes transparentes remarquables par l'abondance des nervures transversales et des rameaux longitudinaux qui les fragmentent parfois en une multitude de cellules. La taille des adultes est extrêmement variable et va de quelques millimètres, chez les Conioptérygidés, à sept ou huit centimètres, chez certains fourmilions ; de même leur coloration : si certaines e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevropteroides/#i_7151

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie benthique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 5 290 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Reproduction et développement larvaire »  : […] Quand une espèce benthique a résolu ces deux problèmes, trouver à « se loger » et trouver une nourriture convenable en qualité et en quantité, il lui reste à assurer son avenir, c'est-à-dire à se reproduire ; pour cela deux procédés sont possibles, la multiplication asexuée et la reproduction sexuée. La multiplication asexuée est un processus relativement simple et, dans l'immense majorité des cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-benthique/#i_7151

ODONATES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  • , Universalis
  •  • 1 906 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Chez Calopteryx splendens , le mâle a une couleur bleu métallique, tandis que la femelle est verte ; le dimorphisme sexuel existe d'ailleurs chez les agrions en général. L'accouplement est d'un type particulier correspondant à une fécondation indirecte. Il se fait en deux temps car la présence de pièces copulatrices accessoires sous la face ventrale du deuxième segment abdom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odonates/#i_7151

OURSINS

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 4 376 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Les sexes sont séparés et les rares cas d'hermaphrodisme sont anormaux. Les sexes sont difficiles à identifier ; le dimorphisme sexuel, lorsqu'il existe, est léger. Les oursins possèdent un cycle génital annuel de quelques mois et pendant une période déterminée ; dans l'hémisphère Nord, la ponte s'effectue au printemps et en été. Certaines espèces sont incubatrices et logent leurs œufs dans des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oursins/#i_7151

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cycles biologiques »  : […] La consommation d'énergie pour la recherche de la nourriture, importante pour les prédateurs, est extrêmement réduite pour les parasites ; par contre, les modalités de la reproduction sont complexes. L'individu hôte étant mortel, le parasite doit le quitter pour atteindre un nouvel individu hôte, ce qui implique un passage dans le milieu extérieur. Sauf rares exceptions, le cycle biologique d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_7151

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Adaptation morphologique »  : […] On observe chez l'animal parasite la suppression des organes de la vie de relation (organes des sens ; organes locomoteurs, circulatoires, respiratoires) et l'hypertrophie de ceux qui assurent la fixation sur l'hôte, la nutrition et la reproduction. L'aboutissement ultime serait, pour les Métazoaires, une sorte de sac informe, solidement ancré dans l'hôte et ne contenant que des œufs ou des larves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_7151

POISSON-ZÈBRE ou DANIO RERIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEVRAUD
  •  • 2 411 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelques découvertes faites grâce au poisson-zèbre  »  : […] La littérature scientifique faisant référence au danio zébré est pléthorique (plus de 30 000 articles publiés de 1995 à juillet 2017). On en donnera ici seulement quelques exemples. La biologie du développement est le premier domaine où l’utilisation de ce poisson a eu un impact majeur, dès les années 1990. La caractérisation de mutants a permis d’identifier les principaux signaux moléculaires qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poisson-zebre-danio-rerio/#i_7151

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 421 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La reproduction du corail »  : […] Comme pour la plupart des animaux, le polype naît de la rencontre d'un ovule et d'un spermatozoïde. Parmi les coraux, on distingue : – des espèces hermaphrodites (les polypes s'autofécondent et libèrent des larves) ; – des espèces hermaphrodites à fécondation externe (les polypes libèrent à la fois des gamètes mâles et femelles dans l'eau ; c'est le cas de 75 p. 100 des coraux) ; – des espèces à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_7151

REDI FRANCESCO (1626-1697)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 1 088 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Francesco Redi et la génération spontanée »  : […] Mais le travail pour lequel Redi est connu est celui qu’il publie à Florence en 1668 sous le titre Esperienze i ntorno alla g enerazione degl insetti (« […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-redi/#i_7151

SIPHONAPTÈRES ou APHANIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 209 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Étude de quelques types »  : […] Les puces ont un aspect bien particulier (fig. 1 et 2) . Si leur aptérisme leur interdit le vol, la conformation de leurs pattes postérieures leur permet d'effectuer des sauts qui peuvent atteindre une hauteur de 20 centimètres sur une distance de 40 centimètres : les hanches et les fémurs de la 3 e  paire de pattes sont particulièrement développés et élargis. Leur régime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siphonapteres-aphanipteres/#i_7151

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 304 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Larves et métamorphoses »  : […] Le vitellus est utilisé plus ou moins complètement au cours du développement embryonnaire, de sorte qu'à l'éclosion il en reste une quantité très variable suivant les espèces : certaines ont encore un volumineux sac vitellin, tandis que d'autres, ayant consommé toutes les réserves, doivent s'alimenter dès ce moment. L'alevin de Truite qui vient d'éclore se range dans la première catégorie ; la Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_7151

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Biomasse »  : […] Les organismes vivants du sol représentent une biomasse importante. G. Bachelier donne les proportions suivantes dans le cas d'un sol de prairie : – matières minérales : 93 p. 100 ; – matières organiques totales : 7 p. 100, dont matières organiques : 85 p. 100 ; racines : 10 p. 100 ; êtres vivants : 5 p. 100 (dont champignons et algues : 40 p. 100 ; bactéries et actinomycètes : 40 p. 100 ; animaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_7151

TRICHOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 580 mots

Les Trichoptères, ou phryganes, sont des insectes dont l'aspect est assez voisin des papillons ; cependant, leurs ailes ne sont pas recouvertes d'écailles, mais de poils nombreux formant souvent des franges marginales, d'où le nom de l'ordre. Au repos, ces ailes sont disposées en toit. L'appareil buccal, primitivement de type broyeur, est modifié chez l'adulte par la régression des mandibules et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trichopteres/#i_7151

TUNICIERS ou UROCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 850 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Relations phylétiques des Tuniciers »  : […] Les caractères fondamentaux des Cordés (corde dorsale, tube nerveux dorsal, pharyngotrémie) n'apparaissent clairement que chez les Appendiculaires et, à l'état larvaire, chez les Ascidies. La larve des Dolioles est rudimentaire et immobile, mais on y reconnaît pharynx et corde dorsale ; les autres Thaliacées n'ont pas de stade larvaire. Mais l'organisation des Thaliacées (oozoïde ou blastozoïde) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuniciers-urocordes/#i_7151

URODÈLES

  • Écrit par 
  • Hélène FRANCILLON, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 1 625 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Développement et métamorphose »  : […] Sauf quelques exceptions, la fécondation des urodèles est interne : les spermatozoïdes, contenus dans un spermatophore déposé par le mâle, sont saisis par les lèvres cloacales de la femelle. À l'éclosion, les larves se fixent temporairement grâce à des « balanciers » dont les extrémités produisent une sécrétion adhésive. Elles possèdent des crêtes natatoires dorsale et caudale et une dentition sp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urodeles/#i_7151

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les « puffs » des chromosomes polyténiques »  : […] Les cytologistes avaient observé depuis longtemps (Balbiani, 1881) que les chromosomes polyténiques pouvaient développer des boursouflures, ou « puffs », de tailles variables, les plus grandes étant appelées « anneaux de Balbiani ». Cette dilatation semble due au déploiement des chromomères individuels d'une bande. L'étude de ces puffs (en particulier les travaux de Beerman et de ses collaborat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_7151


Affichage 

Acanthocéphale : larves

dessin

Larve acanthor (a), larve infestante (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Adaptations larvaires à la vie aquatique

dessin

Deux adaptations larvaires à la vie aquatique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ascidie : larve et métamorphose

diaporama

Larve « têtard » d'Ascidie et sa métamorphose 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Calliphora : larve et nymphe

dessin

Larve et nymphe de Calliphora 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Calopteryx (larve)

dessin

Larve de Calopteryx vue du côté dorsal 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cercaires

dessin

Types de cercaires : cercaire à stylet, Xiphidocercaire (a), cercaire à queue fourchue, Furcocercaire (b), cercaire s'enkystant dans la nature, Gymnocéphale (c) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cercaires dans une rédie et des sporocystes

dessin

Cercaires à l'intérieur d'une rédie (à gauche) et cercaires dans des sporocystes (à droite) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cestodes : larves

dessin

Types fondamentaux de larves 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cirripèdes : développement larvaire de la sacculine

dessin

Les différents stades larvaires de la sacculine En a, stade nauplius ; en b, stade cypris ; en c, stade cypris fixé sur la carapace d'un crabe ; en d, stade final où l'animal est devenu une masse cellulaire ovoïde dépourvue d'appendices 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cirripèdes : développement larvaire d'un anatfe

dessin

Les différents stades larvaires d'un anatife (Lepas) En a, stade nauplius ; en b, stade metanauplius ; en c, stade cypris Au cours des stades suivants, se développent les cirres (en d), puis l'animal prend sa forme définitive, présentant alors un important pédoncule (en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Copépodes : stade copépodite

dessin

Tous les copépodes, à lexception de quelques parasites, passent par ce stade qui vit librement dans le plancton 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Crustacés : stades nauplius

dessin

Quelques exemples du stade nauplius, stade larvaire caractéristique des crustacés, chez un copépode (a), un cirripède (b), une crevette pénéide (c) et un ostracode (d) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différents types larvaires

dessin

Les différents types larvaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Éphémères : larves

dessin

Types larvaire d'éphémères 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Formes larvaires

dessin

Formes larvaires des Échinodermes (d'après J Müller) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hôte

dessin

Hôte 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Larve

dessin

Schéma d'une larve 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Larve de moustique anophèle

dessin

La larve d'anophèle, dépourvue de siphon respiratoire, doit donc se tenir parallèlement à la surface de l'eau pour pouvoir respirer l'air atmosphérique (d'après Y-J Golvan, «Éléments de parasitologie», Paris, 1969) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Larve de Polychete

dessin

Schéma d'une larve trochophore de Polychete 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Larve tornaria

dessin

Larve tornaria (vue latérale) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Larves aquatiques

dessin

Quelques larves aquatiques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Larves d'Hyménoptères

dessin

Quelques types de larves d'Hyménoptères 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nassarius reticulatus

dessin

Larve véligère âgée, nageuse (Nassarius reticulatus) (d'après G Thorson, 1946) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Oursin (développement larvaire)

dessin

Développement larvaire d'un oursin 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Papillon

vidéo

Cycle vital du papillon : l'exemple de la piéride du chouLa piéride du chou, qui a pour nom savant Pieris brassicae, se développe par une métamorphose en trois phasesLa première phase de son cycle vital débute par la ponte de ses œufs ; la larve qui s'en extrait s'alimente de feuilles de... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Phoronidien et Brachiopode : caractères larvaires

diaporama

Caractères larvaires chez un Phoronidien (a) et chez un Brachiopode (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Protopterus (larve)

dessin

Larve de Protopterus (d'après Budgett) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pulex : larve

dessin

Pulex irritans 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Segmentation sirale et larve trochopore

diaporama

Segmentation spirale et larve trochophore (d'après Naef) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Téléostéens : larves diverses

diaporama

Larves de quelques Téléostéens 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Têtard de crapaud

photographie

Le têtard (ici têtard de crapaud, Bufo bufo), larve des amphibiens, est aquatique; il respire par des branchies et possède une longue queue Sous l'influence de stimuli hormonaux, il se métamorphose : les branchies disparaissent, laissant place à une respiration pulmonaire et cutanée; la queue... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Ver à soie

photographie

Élevé depuis plus de 4000 ans, le ver à soie est en fait la chenille du bombyx du mûrier (Bombyx mori) Celle-ci, à peine éclose, se nourrit de feuilles de mûrier pendant plus d'un mois avant de commencer à tisser, avec un fil sécrété par des glandes situées près de la bouche, un cocon... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Acanthocéphale : larves
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Adaptations larvaires à la vie aquatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ascidie : larve et métamorphose
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Calliphora : larve et nymphe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Calopteryx (larve)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cercaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cercaires dans une rédie et des sporocystes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cestodes : larves
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cirripèdes : développement larvaire de la sacculine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cirripèdes : développement larvaire d'un anatfe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Copépodes : stade copépodite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Crustacés : stades nauplius
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différents types larvaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Éphémères : larves
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Formes larvaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hôte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larve
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larve de moustique anophèle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larve de Polychete
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larve tornaria
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larves aquatiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Larves d'Hyménoptères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nassarius reticulatus
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Oursin (développement larvaire)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Papillon
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Phoronidien et Brachiopode : caractères larvaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Protopterus (larve)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pulex : larve
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Segmentation sirale et larve trochopore
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Téléostéens : larves diverses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Têtard de crapaud
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Ver à soie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie