LANGUEDOC-ROUSSILLON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une région de villes

Le Languedoc-Roussillon est maillé par un réseau de villes trouvant leur fondement dans la pax romana, dans les activités marchandes et manufacturières de l'âge classique, rarement dans l'essor de la mine ou de l'industrie. La ville contemporaine est en fait liée à la rente viticole, dont l'appropriation légitime la richesse des bourgeoisies citadines, confirme les capitales, explique les concurrences entre les cités (Montpellier-Nîmes, Béziers-Narbonne). La crise viticole tarit la rente et modifie le rapport de la ville à la campagne, alors que la société languedocienne s'urbanise selon le mode de la diffusion périphérique et de la métropolisation. Dans un Languedoc-Roussillon aux structures territoriales de plus en plus déséquilibrées, Montpellier s'affirme face aux aires métropolitaines de Lyon, Marseille, Toulouse et Barcelone.

Depuis 1960, les apports démographiques extérieurs – rapatriés d'Afrique du Nord, migrants en provenance des régions et métropoles françaises – sont constants. Ils expliquent la croissance généralisée des aires urbaines et les contrastes de répartition. Les terres du vide ont progressé : si 50 p. 100 de la population vit sur 5,5 p. 100 du territoire le plus urbanisé, 5 p. 100 occupe 52 p. 100 de l'espace régional. La nouvelle société urbaine du Languedoc-Roussillon vit largement à la périphérie des villes et à moins de 30 kilomètres de la Méditerranée. Elle se concentre dans l'espace urbanisé qui court de Sète à la vallée du Rhône (3 000 km2), rejoignant l'aire d'influence de la métropole marseillaise. Montpellier et Nîmes assurent la dynamique de cet espace qui compte près d'un million d'habitants. Ce modèle spatial dominant témoigne des transformations récentes des territoires par l'urbanisation. Il s'oppose à celui de la ville au cœur de ses campagnes, représenté par les villes moyennes du Languedoc occidental et par Perpignan en Roussillon.

La réunion avec Midi-Pyrénées en 2016 donne naissance à une grande région qui bénéficie de nombreux atouts géographiques et économiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Languedoc-Roussillon : carte administrative avant réforme

Languedoc-Roussillon : carte administrative avant réforme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Languedoc-Roussillon : l'espace géographique

Languedoc-Roussillon : l'espace géographique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Languedoc-Roussillon : l'espace et les hommes

Languedoc-Roussillon : l'espace et les hommes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Vignobles du Languedoc-Roussillon

Vignobles du Languedoc-Roussillon
Crédits : Bernard Grilly/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  LANGUEDOC-ROUSSILLON  » est également traité dans :

OCCITANIE, région administrative

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

La région Occitanie, qui s’est appelée provisoirement Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, a été créée par la loi du 16 janvier 2015 – relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral – effective depuis le 1er janvier 2016. Elle est formée des deux anciennes régions administratives métropolitaines Langued […] Lire la suite

BALLADUR JEAN (1923-2002)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 860 mots

Jean Balladur est né le 11 mai 1924 à Smyrne (actuelle Izmir en Turquie). Il entreprend en 1943 des études de lettres supérieures au lycée Condorcet à Paris, où Jean-Paul Sartre est l'un de ses professeurs. Mais il décide de se tourner vers l'architecture, dans laquelle il voit la « forme éminente d'une évocation de l'Esprit dans l'apparence du monde vécu ». Admis à l'École des beaux-arts en 1945, […] Lire la suite

BÉZIERS

  • Écrit par 
  • Jean SAGNES
  •  • 827 mots
  •  • 2 médias

Baeterra (premier nom de Béziers) apparaît dès le vii e  siècle avant notre ère. C'est alors la plus importante ville des Elysices après Narbonne. La cité originelle est une acropole bâtie sur deux collines surplombant l'Orb. La ville commerce avec les Étrusques et les Grecs dès le vi e  siècle avant J.-C. Elle appartient à la grande aire d'influence ibérique, avant que ne viennent s'installer dan […] Lire la suite

CARCASSONNE

  • Écrit par 
  • Régis KEERLE, 
  • Laurent VIALA
  •  • 950 mots
  •  • 3 médias

La ville de Carcassonne, chef-lieu de l'Aude, rayonne bien au-delà de sa région. Témoignage monumental de son passé médiéval, la Cité (la ville haute) a été inscrite en 1997 par l'U.N.E.S.C.O. au Patrimoine mondial de l'humanité, un an après le canal du Midi qui traverse la commune. Devenue pièce maîtresse de la promotion touristique en terres cathares, elle sert l'image du département. Sans dout […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 657 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Bas Languedoc »  : […] « Ventre mou » de la France méridionale si l'on ne considère que son relief – immenses plages sablonneuses balayées par les vents, lagunes, plaines alluviales, basses collines que seul le climat méditerranéen transfigure en montagnettes –, le bas Languedoc est, malgré ces apparences, une région structurale bien individualisée et de grand intérêt tectonique. En effet, sous le masque des formations […] Lire la suite

MENDE

  • Écrit par 
  • Régis KEERLE, 
  • Laurent VIALA
  •  • 518 mots
  •  • 1 média

Mende (12 967 habitants en 2012), chef-lieu du département de la Lozère établi au bord du Lot, à 730 mètres d'altitude, doit son essor au tombeau de saint Privat, martyr chrétien du iii e  siècle. Dès le milieu du x e  siècle, son évêque y contrôle l'organisation religieuse du pays du Gévaudan, préfigurant le département actuel. Au xii e  siècle, il s'émancipe de la tutelle du comte de Barcelone e […] Lire la suite

MONTPELLIER

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  • , Universalis
  •  • 1 566 mots
  •  • 2 médias

Montpellier, capitale de la région Languedoc-Roussillon jusqu’au 31 décembre 2015, comptait 272 300 habitants en 2012 (et 570 000 hab. dans l’aire urbaine, ce qui la situe au quatorzième rang national). Elle perd son statut de capitale régionale au profit de Toulouse, qui a été choisie comme chef-lieu de la nouvelle région Occitanie. Le chef-lieu de l'Hérault, provincial et ordinaire, rentier de s […] Lire la suite

NÎMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 1 167 mots
  •  • 2 médias

À l'extrémité orientale du couloir languedocien, Nîmes, chef-lieu du Gard, garde la porte rhodanienne et assure la transition avec les villes provençales d'Arles et d'Avignon. Au milieu du xx e  siècle, Nîmes a activement participé aux grands aménagements régionaux : la Compagnie du Bas-Rhône-Languedoc y installe son siège social, la chambre de commerce et d'industrie lance la station de Port-Cama […] Lire la suite

PERPIGNAN

  • Écrit par 
  • Jean SAGNES, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 916 mots
  •  • 1 média

Il n'y a pas de continuité entre la ville antique de Ruscino, fondée au viii e  siècle avant J.-C., abandonnée au i er  siècle de notre ère, et Perpignan, qui apparaît en 927 seulement. Toutefois, Ruscino, d'abord capitale des Sordes puis romanisée, est située à quelques kilomètres du site initial de Perpignan. Dès la fin du x e  siècle, Perpignan échoit aux comtes de Roussillon-Empuries, qui en f […] Lire la suite

ROUSSILLON

  • Écrit par 
  • Jean SAGNES, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 1 508 mots
  •  • 2 médias

Les pays catalans qui, aujourd'hui, font partie intégrante de l'ensemble français formaient, du Moyen Âge au milieu du xvii e  siècle, les comtés de Roussillon, de Cerdagne, de Conflent et de Vallespir. En 1659, ces comtés sont annexés à la France par le traité des Pyrénées. Restructurés, ils reçoivent alors l'appellation globale de province de Roussillon, avec pour capitale Perpignan. En 1790, lo […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6-13 décembre 2015 France. Fort progrès du Front national aux élections régionales.

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire. La droite est en tête en Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, Normandie et à La Réunion, et la gauche en Bretagne, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Corse, ainsi qu’en Guadeloupe, Martinique et Guyane. La direction du P.S. annonce le retrait de […] Lire la suite

17 décembre 2014 France. Adoption de la loi modifiant la carte des régions

Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées; la Haute-Normandie et la Basse-Normandie; le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie.  […] Lire la suite

3-18 juin 2014 France. Présentation de la réforme territoriale

Languedoc-Roussillon, et du Centre, du Poitou-Charentes et du Limousin. La disparition « progressive » des départements en tant qu'exécutifs locaux d'ici à 2020 doit s'accompagner d'un renforcement des intercommunalités, « structures de proximité et d'efficacité de l'action locale », dont le seuil doit passer de 5 000 à 20 000 habitants en 2017. Les […] Lire la suite

Pour citer l’article

Laurence FABBRI, Jean-Paul VOLLE, « LANGUEDOC-ROUSSILLON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/languedoc-roussillon/