ITALIENS LANGUE & DIALECTES

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Traiter de l'esthétique d'une langue, c'est se faire chasseur d'ombres. La linguistique moderne a assez démontré qu'une langue en soi n'est ni belle ni laide, que les considérations par lesquelles on justifie tel ou tel choix sont inspirées par des goûts personnels, que les règles sur lesquelles il se fonde n'ont rien de rigoureux ni de logique, qu'elles sont toutes extérieures à l'objet qu'elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_86520

ACCADEMIA DELLA CRUSCA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 387 mots

Académie littéraire italienne fondée à Florence en 1582 dans le but de purifier le toscan, langue littéraire de la Renaissance italienne. En partie grâce aux efforts de ses membres, le toscan, tel notamment que Pétrarque et Boccace l'avaient employé, devint au xvi e et au xvii e siècle un modèle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accademia-della-crusca/#i_86520

BELLI GIUSEPPE GIOACHINO (1791-1863)

  • Écrit par 
  • Francis DARBOUSSET
  •  • 1 027 mots

Belli est, à côté du Milanais Carlo Porta, le plus grand poète italien en dialecte. Versificateur satirique et burlesque applaudi dans les cénacles officiels d'une Rome pontificale culturellement indigente, il n'a été sauvé de l'oubli que parce qu'a été sauvée du feu, auquel par testament il l'avait condamnée, certaine cassette renfermant des manuscrits inédits, qui ont assuré sa gloire posthume : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-gioachino-belli/#i_86520

BEMBO PIETRO (1474-1547)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  • , Universalis
  •  • 1 785 mots

Dans le chapitre « Défense et illustration de la langue italienne »  : […] De 1506 à 1511, Bembo demeura tantôt à Rome tantôt à Urbin, où brillait une cour raffinée autour du duc Guidobaldo et de son épouse Élisabeth de Gonzague. Il y fut l'ami de Baldassarre Castiglione et de Jean de Médicis, alors exilé de Florence. En 1512, il apporte, par une épître latine ( De imitatione ), une notable contribution au débat, ouvert une trentaine d'années plus t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-bembo/#i_86520

CANTIQUE DES CRÉATURES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 410 mots

Texte composé par François d'Assise dans le dialecte ombrien, l'un des premiers en langue vulgaire des lettres italiennes (1224 ou 1225) ; le saint, qui n'a guère plus de quarante ans, va bientôt mourir ; il est accablé de souffrances et presque aveugle ; c'est pourtant dans l'illumination d'une joie stigmatisée que naît son Cantique. Le poème s'insère dans la lignée des louanges bibliques du Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantique-des-creatures/#i_86520

COMÉDIE ITALIENNE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI, 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origines et composantes »  : […] L'expression même de « comédie italienne » prête à confusion. On a dit d'abord et on dit encore « comédie à l'italienne ». Or, dans la péninsule, l'expression all'italiana est familière, voire péjorative. C'est une allusion à la routine, aux compromis, au laisser-aller qui caractérisent les Italiens, selon les étrangers et souvent selon les Italiens eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-italienne-cinema/#i_86520

DE FILIPPO EDUARDO (1900-1984)

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 752 mots

Acteur, auteur et metteur en scène, Eduardo De Filippo est né à Naples en 1900, dans une famille où les enfants viennent au monde sur les planches. Fils naturel — de même que sa sœur Titina et que son frère Peppino — du grand Eduardo Scarpetta, c'est dans la compagnie de celui-ci qu'il fait ses débuts au théâtre. Le répertoire va alors du mélodrame à la farce. Eduardo aborde bientôt l'écriture dra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-de-filippo/#i_86520

DEVOTO GIACOMO (1897-1974)

  • Écrit par 
  • Michel LEJEUNE
  •  • 602 mots

Né à Gênes le 19 juillet 1897, mort à Florence le 25 décembre 1974, Giacomo Devoto était fils d'un professeur de médecine qui avait fondé à Milan la première clinique italienne de médecine du travail. Il s'oriente vers la linguistique et, après un doctorat à Pavie en 1920, poursuit sa formation à Berlin, à Bâle, à Paris (où il fut, en 1923 et en 1924, l'élève d'Antoine Meillet). De 1924 à 1935, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-devoto/#i_86520

DI GIACOMO SALVATORE (1860-1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 987 mots

Né à Naples le 13 mars 1860, peu de mois avant la chute des derniers Bourbons, Salvatore Di Giacomo est sans aucun doute un élément essentiel du tournant que connaît la poésie italienne à la charnière du xix e et du xx e   siècle, avec le plus jeune D'Annunzio et leur aî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-di-giacomo/#i_86520

FOLENGO TEOFILO (1491-1544)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 473 mots

Connu sous les divers pseudonymes de Merlino Coccajo, Merlin Coccaie, par lequel le désigne Rabelais, ou Limerno Pitocco, c'est-à-dire « le Gueux », Folengo est une des figures les plus représentatives et l'un des écrivains les mieux doués de son époque. Né à Mantoue, bénédictin à vingt ans, Teofilo jette son froc aux orties en 1524. Sur les raisons de ce geste, les commentateurs ne sont pas d'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teofilo-folengo/#i_86520

GADDA CARLO EMILIO (1893-1973)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANGANARO
  •  • 2 817 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une archéologie de la langue »  : […] L'ensemble de ces raisons pourrait expliquer la forme particulière du « roman » chez Gadda : la contrainte d'une action, d'une histoire est ici soumise à l'envie rageuse d'écrire. C'est le trait particulier qui rassemble, dans leur profonde diversité, L'Adalgisa , La Connaissance de la douleur et L'Affreux Pastis de la rue des Merles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-emilio-gadda/#i_86520

ITALIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 9 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une « Italie des cent villes » aux identités composites »  : […] La décentralisation italienne met enfin en évidence d'une façon nouvelle la diversité historique et culturelle de « l'Italie des cent villes » car, comme dans d'autres pays européens, l'une se nourrit en partie de l'autre. Mais, là encore, la problématique identitaire locale et régionale joue de façon complexe. Elle est, comme dans le reste de l'Europe, de plus en plus mise en scène par les politi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie/#i_86520

JACOPONE DE TODI (1236 env.-1306)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 435 mots

Célèbre poète d'inspiration bonaventurienne et franciscaine, auteur de Laudes qui glorifient avec émotion et ardeur la pauvreté, Jacopone de' Benedetti, né à Todi en Ombrie, fut marquée par un traumatisme en 1268 (probablement la mort brutale de sa femme, écrasée, dit-on, par un plancher qui s'effondra au cours d'un bal), épreuve qui le conduisit à mener pendant dix ans une v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopone-de-todi/#i_86520

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La langue originelle »  : […] Peut-on espérer aller encore plus loin, et démontrer que ces macrofamilles sont elles-mêmes issues d'une seule langue mère ? C'est cette dernière étape que n'a pas hésité à franchir Ruhlen, en collaboration avec John Bengtson ( The Origin of Language. Tracing the Evolution of the Mother Tongue , 1994). Tous deux ont cherché des ressemblances entre les macrofamilles, en se cen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_86520

MACARONIQUE, littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 598 mots

Forme de poésie burlesque jouant du mélange de formes dialectales et d'un latin d'origine savante ou liturgique, mais volontairement truffé de barbarismes et de solécismes (le terme de macarón désigne à l'origine à la fois une nourriture grossière et le rustre qui la mange, puis les impropriétés verbales de celui-ci). Continuant la tradition médiévale des goliards et des cle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macaronique-litterature/#i_86520

MANZONI ALESSANDRO (1785-1873)

  • Écrit par 
  • Lucienne PORTIER
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La langue italienne »  : […] Cette langue qu'il devait aller chercher tout d'abord dans le dictionnaire de la Crusca et chez les auteurs du xv e  siècle dits classiques, Manzoni se persuade qu'elle existe : c'est le toscan qui doit devenir langue nationale. Deux amis florentins l'aident à « rincer ses draps dans l'Arno » et le roman sera publié sous sa forme toscane en 1840. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-manzoni/#i_86520

MÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Benoît de CORNULIER
  •  • 6 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Métrique syllabique simple : le vers français classique »  : […] L'expression Léandre le sot , qui peut, isolée ou placée dans un roman, être de la prose non rimée, est un vers, et rime, dans le sizain cité ci-dessus. Ce vers n'est donc pas plus vers en soi, que sa rime en -ot n'est rime en soi. De même que la qualité de rime de sot n'existe, ici, que par l'équivalence contextuelle des fins de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrique/#i_86520

MOYEN ÂGE - L'affirmation des langues vulgaires

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 558 mots

Dans le chapitre « Dante et le « vulgaire illustre »  »  : […] Le travail d'illustration et la réflexion sur la langue occitane et française menés, aux xii e et xiii e  siècles, par les troubadours d'oc puis par les trouvères, romanciers et chroniqueurs d'oïl ont exercé une influence décisive sur le développement littéraire des langues vernaculaires dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-l-affirmation-des-langues-vulgaires/#i_86520

PASOLINI PIER PAOLO (1922-1975)

  • Écrit par 
  • Hervé JOUBERT-LAURENCIN
  •  • 2 579 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Avec les armes de la poésie » »  : […] Fondateur de culture, si ce n'est de langue (le frioulan ne possède pas de tradition littéraire, sinon folklorique, avant l' Academiuta de lenga furlana créée par Pasolini dans sa jeunesse), Pasolini est un « Poète » au sens mythologique du terme. Œuvre de l'origine par excellence, les Poèmes à Casarsa (1942) racontent la naissance d'un sujet poétique  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-paolo-pasolini/#i_86520

PORTA CARLO (1776-1821)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 307 mots

Écrite en dialecte milanais, l'œuvre de Carlo Porta, modeste employé des Finances, offre un reflet animé de la vie milanaise, de la Révolution française à l'époque de la Restauration postnapoléonienne. Formé à l'école de Giuseppe Parini, des frères Verri et autres adeptes lombards de la philosophie des Lumières, Porta partage d'abord avec enthousiasme les espoirs de justice et de liberté qu'éveill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-porta/#i_86520

VENEXIANA LA

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 363 mots

Comédie d'auteur inconnu, La Venexiana ( La Vénitienne ) a été découverte il y a quelques dizaines d'années parmi les manuscrits du xvi e siècle conservés à la bibliothèque de Saint-Marc, à Venise. Entièrement écrite en dialecte vénitien, elle se présente d'emblée comme la mise en scène d'une histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-venexiana/#i_86520

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un phénomène régionaliste et méridional »  : […] Et pourtant, en dépit du climat naturaliste dans lequel baigne le vérisme, en dépit de ses innombrables emprunts au credo aussi bien qu'aux thèmes et à l'écriture naturalistes, c'est avant tout une leçon d'audace et d'indépendance vis-à-vis de leur culture nationale que les véristes ont trouvée chez les Français, du moins pour la part la plus vivante, la moins caduque de leur œuvre. Le vérisme est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_86520

ZANZOTTO ANDREA (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 1 008 mots

Né en 1921 à Pieve di Soligo, près de Trévise, Andrea Zanzotto obtient sa maîtrise de lettres en 1942, à Padoue, et commence à enseigner avant même d'avoir fini ses études. Durant la guerre, il participe à la Résistance dans les rangs du mouvement Giustizia e Libertá. Il séjourne par la suite en France et en Suisse, avant de retourner définitivement vivre et enseigner à Pieve di Soligo à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-zanzotto/#i_86520


Affichage 

Benedetto Croce

photographie

Benedetto Croce (1866-1952) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Carlo Emilio Gadda

photographie

Carlo Emilio Gadda (1893-1973) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Carlo Goldoni

photographie

Carlo Goldoni (1707 -1793), auteur italien, a également laissé des Mémoires rédigées en français 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Cesare Pavese

photographie

Cesare Pavese (1908-1950) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Dario Fo

photographie

Héritier de la commedia dell'arte, Dario Fo en restitue les traits – jeu avec le corps et la voix, improvisation, irrévérence – pour refonder un véritable théâtre populaire 

Crédits : Mondadori Portfolio/ Archivio Pigi Cipelli /Pigi Cipelli/ AKG-images

Afficher

Elio Vittorini

photographie

Elio Vittorini (1908-1966) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Eugenio Montale

photographie

Eugenio Montale (1896-1981) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Gabriele D'Annunzio

photographie

Gabriele D'Annunzio (1863-1938) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Giovanni Verga

photographie

Giovanni Verga (1840-1922) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Italo Calvino

photographie

L'univers de l'écrivain italien Italo Calvino (1923-1985), rompant avec le néo-réalisme de l'après-guerre, oscille entre fable et fantastique 

Crédits : De Agostini

Afficher

Italo Svevo

photographie

L'écrivain italien Italo Svevo (1861-1928) est l'auteur de La Conscience de Zeno (1923), un roman d'une grande originalité mêlant fiction et psychanalyse, cultivant bien des affinités avec l'œuvre de Marcel Proust ou de James Joyce 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Leonardo Sciascia

photographie

Leonardo Sciascia (1921-1989) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Pier Paolo Pasolini

photographie

L'écrivain et réalisateur italien Pier Paolo Pasolini (1922-1975) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Pirandello

photographie

L'écrivain et dramaturge italien Luigi Pirandello (1867-1936) Il reçut le prix Nobel de littérature en 1934 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Primo Levi

photographie

Primo Levi (1919-1987) témoigne avec retenue et dignité de son expérience de l'univers concentrationnaire (Si c'est un homme, 1947, Les Naufragés et les Rescapés, 1986) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Salvatore Quasimodo

photographie

Le poète italien Salvatore Quasimodo (1901-1968) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Vittorio Alfieri

photographie

Vittorio Alfieri (1749-1803) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Benedetto Croce
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Carlo Emilio Gadda
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Carlo Goldoni
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Cesare Pavese
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Dario Fo
Crédits : Mondadori Portfolio/ Archivio Pigi Cipelli /Pigi Cipelli/ AKG-images

photographie

Elio Vittorini
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Eugenio Montale
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Gabriele D'Annunzio
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Giovanni Verga
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Italo Calvino
Crédits : De Agostini

photographie

Italo Svevo
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Leonardo Sciascia
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Pier Paolo Pasolini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Pirandello
Crédits : Hulton Getty

photographie

Primo Levi
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Salvatore Quasimodo
Crédits : Hulton Getty

photographie

Vittorio Alfieri
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie