LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La maladie de la langue bleue est une virose des ruminants. Elle frappe durement l'élevage en Europe nord-occidentale depuis 2006. Cette virose existe depuis des siècles en Afrique, sur un mode beaucoup plus mineur, et n'y atteint que les moutons, d'où son autre nom, de fièvre catarrhale ovine (F.C.O.). Une souche du virus a été introduite, vraisemblablement avec des animaux vivants importés sans contrôle, et elle s'est avérée redoutablement pathogène, pour les moutons, mais aussi pour les bovins. Elle a trouvé en Europe des insectes vecteurs réceptifs, très agressifs, pullulant en période chaude, et même capables de se maintenir et de se reproduire dans les étables en période froide. Pour tenter de bloquer l'extension de la maladie, les services vétérinaires ont mis en place des barrières sanitaires. Malgré cela, une très grande partie de l'Europe a été rapidement contaminée, y compris lorsque le transport des insectes infectés a dû se faire sur de longues distances (franchissement de bras de mer par exemple ; l'Angleterre a été atteinte dès 2007). Les pertes directes (mortalité, lourdes séquelles chez les animaux survivants) associées aux restrictions sévères apportées aux échanges commerciaux pèsent lourdement sur les éleveurs. Heureusement, le virus n'atteint pas l'homme, ni par la consommation d'aliments issus d'animaux infectés, ni par la piqûre (pourtant fréquente) de l'insecte vecteur.

Symptômes, agent infectieux, vaccins

La maladie de la langue bleue est historiquement pathogène pour les moutons, d'où son autre nom : la fièvre catarrhale ovine (F.C.O.). Les autres espèces sont contaminées, et peuvent être porteuses du virus, jouant un rôle dans l'épidémiologie de l'affection, mais ne présentent pas de manifestations cliniques. Cela a cependant changé, en ce qui concerne les bovins : la forme du virus responsable de l'épizootie qui sévit actuellement en Europe de l'Ouest est à la fois très patho [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à la faculté de médecine, médecin biologiste honoraires des hôpitaux de Paris, membre de l'Académie vétérinaire de France

Classification


Autres références

«  LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE  » est également traité dans :

ÉPIZOOTIES

  • Écrit par 
  • Bernard TOMA
  •  • 4 168 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les fluctuations des épizooties »  : […] Toute maladie de type épizootique peut, à tout moment, connaître un nouveau développement et un regain d'actualité. Différents exemples permettent d'illustrer ce danger permanent, qu'il ne faut jamais oublier ou négliger, même, bien sûr, pour celles qui ont été qualifiées « en voie de régression ». La péripneumonie contagieuse bovine avait disparu depuis des décennies des statistiques européennes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/#i_17892

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

Dans le chapitre « Viroses ovines et caprines »  : […] Bien que l'on retrouve chez les chèvres et les moutons nombre de virus pathogènes pour les bovins, certains sont cependant spécifiques. L' encéphalomyélite ovine, plus connue sous le nom de looping-ill , est due à un arbovirus. Elle sévit en Grande-Bretagne et en Irlande. On cite chez l'homme des transmissions de laboratoire. L'agent de la fièvre catarrhale du mouton (ou blue-tongue ) est provis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-animales/#i_17892

Voir aussi

Pour citer l’article

René HOUIN, « LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-bleue-blue-tongue-fievre-catarrhale-ovine/