LABOUR PARTY ou PARTI TRAVAILLISTE, Royaume-Uni

TRAVAILLISME

  • Écrit par 
  • Monica CHARLOT
  •  • 4 598 mots
  •  • 1 média

Il a fallu à peine plus de vingt-cinq ans au Parti travailliste britannique (Labour Party), après sa création, pour ôter au vieux Parti libéral de Gladstone et Lloyd George toute chance de retour au pouvoir. Il lui a fallu moins d'un demi-siècle pour se montrer capable d'emporter la majorité des sièges à la Chambre des communes et de former, seul, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travaillisme/#i_14514

ATTLEE CLEMENT (1883-1967)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 854 mots
  •  • 2 médias

D'origine bourgeoise, éduqué à Oxford, professeur à la London School of Economics de 1913 à 1923, Clement Attlee est l'homme de la première véritable expérience socialiste en Grande-Bretagne de 1945 à 1951. Entré dans le Labour Party après avoir adhéré à l'organisation néo-libérale de l'Union pour un contrôle démocratique, il entre au Parlement en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-attlee/#i_14514

BEVAN ANEURIN (1897-1960)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 554 mots
  •  • 1 média

L'un des plus importants chefs travaillistes britanniques entre 1930 et 1960, Aneurin Bevan fut l'un des plus fermes avocats d'une véritable socialisation de la Grande-Bretagne. Fils de mineur, il doit lui-même abandonner la mine, à cause d'une maladie des yeux. Adversaire virulent de la prudence pragmatique d'un Ramsay MacDonald, il est un temps a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aneurin-bevan/#i_14514

BEVIN ERNEST (1881-1951)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 522 mots
  •  • 1 média

Né à Winsford, dans le Somerset, fils d'un journalier, Ernest Bevin assure sa formation lui-même et devient militant syndicaliste. En 1910, il est placé à la tête du Syndicat des dockers, puis il fonde le Syndicat des transports et des travailleurs dont il devient le secrétaire général. S'il s'illustre dans la défense de la grève des dockers en 192 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-bevin/#i_14514

BLAIR TONY (1953- )

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 2 363 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les années de formation et l'entrée en politique »  : […] Anthony Charles Lynton Blair est né à Édimbourg le 6 mai 1953, mais il n'est écossais que par sa mère, Hazel McLay et par son patronyme, son père, Leo Blair, ayant pris le nom de ses parents adoptifs en 1948. Grâce à son grand-père, homme d’affaires de Glasgow, Tony entre à l'internat privé ( public school ) de Fettes, à Édimbourg, avant son admis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-blair/#i_14514

BROWN GORDON (1951- )

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER
  •  • 1 250 mots

Né le 20 février 1951 à Glasgow, James Gordon Brown a été le Premier ministre du Royaume-Uni du 28 juin 2007 au 11 mai 2010. Il a succédé à Tony Blair, dont il fut l'inamovible chancelier de l'Échiquier. Cette fonction a couronné une brillante carrière au sein du Parti travailliste, en dépit d'un certain nombre d'obstacles et de rivalités politiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gordon-brown/#i_14514

CALLAGHAN JAMES (1912-2005)

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 825 mots

James Leonard Callaghan a été Premier ministre travailliste du Royaume-Uni d'avril 1976 à mai 1979. Sa défaite électorale provoqua l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher. Né le 27 mars 1912 à Portsmouth, dans une famille modeste, orphelin de père, il reçoit de sa mère, baptiste convaincue, une éducation stricte. Quittant l'école assez jeune, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-callaghan/#i_14514

COOK ROBIN (1946-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 157 mots

Homme politique britannique. Fils d'un enseignant écossais de la banlieue minière de Glasgow, Robin Cook obtient ses diplômes de littérature anglaise à l'université d'Édimbourg, avant d'être élu député travailliste. Il gravit rapidement les échelons du Labour Party, dont il convoite la direction, que Blair lui ravit (1994). Porte-parole des Affai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cook-robin-1946-2005/#i_14514

DAILY MIRROR

  • Écrit par 
  • Rupert SWYER
  •  • 494 mots

Quotidien britannique publié à Londres. Fondé par lord Northcliffe, en 1903, pour un public de femmes et entièrement rédigé par des femmes, le Daily Mirror représente une tentative qui échoue au bout de trois mois. Dès le début de l'année suivante, le Mirror se transforme en quotidien pour hommes et femmes, rempli de photos (les premières sont ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daily-mirror/#i_14514

FABIAN SOCIETY ou SOCIÉTÉ FABIENNE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Les « Fabiens » constituent depuis 1884 le plus célèbre club de pensée socialiste en Angleterre . Gros de quelques centaines de membres dans les années 1890, il en compte 2 462 en 1909, dont plus de la moitié sont des Londoniens. Ce nombre a plus que doublé à notre époque. Depuis sa naissance, on y a vu figurer la plupart des grands intellectuels d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabian-society-societe-fabienne/#i_14514

FOOT MICHAEL (1913-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Homme politique britannique, Michael Foot dirigea le Parti travailliste (Labour Party) entre 1980 et 1983. Fils d'un député libéral, né le 23 juillet 1913 à Plymouth, dans le Devon, Michael Mackintosh Foot est issu d'une famille profondément ancrée à droite. Après avoir étudié au Wadham College d'Oxford, il devient, en 1937, rédacteur en chef et ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-foot/#i_14514

HEALEY DENIS (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Économiste et homme politique, Denis Healey fut une figure majeure du Parti travailliste britannique (Labour Party). Né le 30 août 1917 à Mottingham, dans le Kent, Denis Winston Healey grandit à Keighley, dans le Yorkshire, et suit de brillantes études universitaires en littérature au Balliol College d’Oxford. Il est fait membre de l’ordre de l’Emp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-healey/#i_14514

JENKINS ROY HARRIS (1920-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 188 mots

Homme politique britannique. Issu d'une famille modeste dont le père, ancien mineur, était devenu député travailliste, Roy Jenkins passe son enfance dans l'univers du Labour. Il est élu à son tour en 1948. Membre des deux cabinets Wilson, il y est (1965-1967 et 1974-1976) un ministre de l'Intérieur réformateur (dépénalisation de l'avortement et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roy-harris-jenkins/#i_14514

KINNOCK NEIL GORDON (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Homme politique britannique, né le 28 mars 1942 à Tredegar, dans le sud du pays de Galles. Fils d'un mineur, Neil Gordon Kinnock étudie au University College de Cardiff, puis passe quatre années en tant qu'organisateur et professeur dans une association proposant des formations collectives aux ouvriers. En 1970, il est élu au Parlement pour la cir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neil-gordon-kinnock/#i_14514

MACDONALD JAMES RAMSAY (1866-1937)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 926 mots
  •  • 1 média

Né dans une famille écossaise pauvre du Morayshire, d'esprit très religieux mais influencé très jeune par Henry George et Henry Mayers Hyndman, James Ramsay MacDonald eut une adolescence difficile. Membre de la Société fabienne dès 1886, il devient l'un des orateurs de la Fédération social-démocrate. Passé au journalisme, poursuivant une formation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-ramsay-macdonald/#i_14514

RÉFORMISME

  • Écrit par 
  • Jacques JULLIARD
  •  • 3 003 mots

Dans le chapitre « La politique réformiste »  : […] Les événements historiques ont en somme confirmé les analyses des fabiens anglais, de Millerand et de Bernstein : les grands pays industriels occidentaux n'ont pas connu la révolution. La situation matérielle de la classe ouvrière s'est améliorée au fur et à mesure de la croissance économique ; la classe ouvrière continue de s'intégrer à la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reformisme/#i_14514

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Du « majorisme » à la victoire de Tony Blair »  : […] Pendant cinq années encore, John Major va demeurer au pouvoir, dans un pays qui cesse peu à peu d'être l'homme malade de l'Europe. La sortie du système monétaire européen a abouti à une dévaluation de la livre, qui rend celle-ci compétitive par rapport aux autres monnaies européennes. Favorisés par des prix un temps moins élevés, commerce et indus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14514

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les racines du changement »  : […] Avant d'en arriver à cette révolution, on avait connu les effets du conflit. Celui-ci, terminé à l'avantage du Royaume-Uni qui est encore en 1950 l'indiscutable « troisième Grand », n'en a pas moins durablement affaibli ce vainqueur. Son économie a été durement éprouvée, même si une véritable révolution technique et un bond en avant scientifique co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_14514

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 912 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le parti travailliste : du « labourisme » au blairisme »  : […] Constitué en 1906 par les syndicats autour du leader écossais Keir Hardie, il s'impose comme l'opposition officielle dès 1922, formant son premier gouvernement (minoritaire) dès 1923. En 2007, il avait gouverné la Grande-Bretagne pendant plus d'un quart de siècle. Son chef n'a pas toujours été aussi dominant qu'aujourd'hui au sein du parti. Jusqu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/#i_14514

ROYAUME-UNI - La société britannique contemporaine

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 7 540 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  De la « révolution silencieuse » aux crises des années 1960 et 1970 »  : […] Lorsqu'il arrive au pouvoir, en juillet 1945, le gouvernement Attlee, premier gouvernement travailliste à disposer d'une majorité absolue à la Chambre des communes, est doté d'un solide programme social. Celui-ci reprend la plupart des thèmes de réformes longuement débattues au Parlement, dans le pays et jusque dans les armées durant les deux dern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-la-societe-britannique-contemporaine/#i_14514

ROYAUME-UNI - Économie

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 7 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poursuite des réformes structurelles »  : […] À la suite de la défaite des conservateurs aux élections de 1996, le travailliste Tony Blair est porté au pouvoir et hérite d'une économie britannique profondément transformée par les cabinets Thatcher et Major. Loin de remettre en cause les réformes des années 1980 et 1990, Tony Blair et le New Labour intensifient les mesures de politique économ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-economie/#i_14514

SMITH JOHN (1938-1994)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 991 mots

La disparition subite du leader du Parti travailliste britannique, le 12 mai 1994, a été un choc d'autant plus rude que cet homme de cinquante-six ans paraissait déjà à nombre d'observateurs, aiguillonnés par les sondages d'opinion, comme le successeur le plus probable du Premier ministre conservateur John Major, celui qui mettrait fin à la longue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/smith-john-1938-1994/#i_14514

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Formation du Labour Party »  : […] Le travaillisme anglais est étroitement lié au syndicalisme. Jusqu'en 1900, les leaders syndicalistes se contentaient de négocier avec le Parti libéral l'entrée au Parlement d'un certain nombre de militants, qui prenaient l'étiquette « lib.-lab. » (libéral-labour) au moment des élections, puis qui siégeaient au groupe libéral de Westminster. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_14514

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le virage social-libéral »  : […] Dans les années 1980, les brèves expériences néo-keynésiennes du P.S. français (1981-1982) et du P.A.S.O.K. grec (1981-1984), poursuivies dans un environnement international hostile, se sont soldées par des échecs. La social-démocratie se retrouve sans cadre théorique et programmatique. Les partis sociaux-démocrates alors au pouvoir dans le sud de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_14514

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 169 mots

Dans le chapitre « Organisation des nouvelles couches ouvrières »  : […] L'entrée des non-qualifiés dans l'organisation syndicale entraîne partout des transformations analogues à celles qu'on observe en Grande-Bretagne avec le nouvel unionisme. Ne pouvant faire fonctionner de puissantes caisses de secours mutuels, ce syndicalisme puise sa force non dans d'importantes cotisations, mais dans des effectifs élevés, non dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_14514

TROISIÈME VOIE, politique

  • Écrit par 
  • Laurent BOUVET
  •  • 1 518 mots

La « troisième voie » est un objet politique non identifié. Jusqu'à sa résurgence dans le débat des années 1990, la notion de troisième voie renvoyait essentiellement à la vulgate sociale-démocrate en matière socio-économique : une voie étroite entre capitalisme marchand et dirigisme étatique, résumée parfois dans l'expression, d'origine allemand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-voie-politique/#i_14514

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 869 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les luttes sociales »  : […] La crise économique a relancé d'inévitables conflits de classes. Peu préparés à des luttes sévères et victimes de la conjoncture, les syndicats sont impuissants à prévenir des réductions de salaires et des licenciements, leur idéologie comme leur appareil paraissent du coup inadaptés. Les idées socialistes, fort peu influentes malgré la présence à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-victorienne/#i_14514

WILSON JAMES HAROLD (1916-1995)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 208 mots
  •  • 1 média

Premier ministre de Grande-Bretagne de 1964 à 1970, puis de 1974 à 1976. Né à Huddersfield, fils d'un agent électoral du Parti libéral (ancien agent électoral de Churchill), James Harold Wilson étudie à Wirral Grammar School (Cheshire) et à Jesus College (Oxford). Diplômé en économie, politique et philosophie, il enseigne l'économie à l'université […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-harold-wilson/#i_14514


Affichage 

Clement Attlee, 1939

photographie

Clement Attlee (1883-1967), homme d'État travailliste britannique, lors d'une manifestation à Trafalgar Square, à Londres, en 1939 La foule s'oppose à la reconnaissance, par la Grande-Bretagne, du général Franco à la tête de l'Espagne 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Harold Wilson et les Beatles

photographie

Le travailliste britannique Harold Wilson (1906-1995), au centre, avec les Beatles au Dorchester Hotel de Londres, en 1964 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Fabian Society

photographie

Des membres de la Fabian Society, EF Errington, à gauche, et J Davies, association britannique fondée en 1884, à Londres, et qui participa à la naissance du Parti travailliste 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Naissance du Parti social-démocrate au Royaume-Uni, 1981

photographie

Les Britanniques David Owen, à gauche, Shirley Williams et William Rodgers, à droite, quittent le Parti travailliste et fondent le Parti social-démocrate, en 1981 Ils seront rejoints par Roy Jenkins et recevront le surnom de "bande des quatre" 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ramsay MacDonald

photographie

Le Premier ministre britannique Ramsay MacDonald (1866-1937), après les élections générales de 1931 Il fut un des fondateurs du Parti travailliste 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tony Blair

photographie

Tony Blair, le leader du Parti travailliste britannique, lors d'une réunion électorale, en avril 1997 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Clement Attlee, 1939
Crédits : Hulton Getty

photographie

Harold Wilson et les Beatles
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Fabian Society
Crédits : Hulton Getty

photographie

Naissance du Parti social-démocrate au Royaume-Uni, 1981
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ramsay MacDonald
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tony Blair
Crédits : Hulton Getty

photographie