LA TRILOGIE DES DRAGONS (R. Lepage)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 2005, le metteur en scène et comédien québécois Robert Lepage a revisité, au Théâtre national de Chaillot à Paris, sa Trilogie des dragons, créée en 1987 dans un entrepôt du port de Montréal, lors du festival des Amériques. Une œuvre fondatrice, qui, par l'originalité et l'inventivité de son vocabulaire scénique, allait lui ouvrir une reconnaissance internationale et devenir mythique. Cette fabuleuse saga traverse le xxe siècle, de 1932 à 1985, mêlant les destinées d'hommes et de femmes aux turbulences de l'histoire, dans un voyage à la fois vériste et fantasmé entre Occident et Orient.

Le spectacle s'articule en trois époques, chacune étant placée sous le signe d'un dragon issu de la mythologie chinoise. Vert, emblème de l'innocence, avec les jeux et les rêves de deux petites filles, Françoise et Jeanne, vivant en lisière du quartier chinois de Québec, initiatrices puis pivots de cette longue épopée théâtrale. Rouge, dragon du feu et de la maturité : c'est la période où, à Toronto, les destins se forgent et se croisent sur fond de guerre (Hiroshima), puis se prolongent dans une tentative de reconstruction d'un monde bouleversé. Blanc enfin, avec le dragon de la mort et de la renaissance, garant de la force immortelle de l'amour dans le quartier asiatique de Vancouver des années 1980.

À travers une vingtaine de personnages hauts en couleur interprétés par neuf comédiens, Robert Lepage aborde de multiples thématiques, qui s'organisent selon un effet de miroir jouant entre deux mondes : l'exil et le déracinement, la singularité et le handicap, l'amour et le sexe, l'argent et la drogue, les espoirs et les désenchantements – de la Chine de Mao au rêve américain –, ou encore la maladie et la mort. Pour cela, il n'hésite pas à recourir au mélodrame et à une imagerie renvoyant à un exotisme convenu ou fantasmé, dont il se dissocie en instaurant un climat d'étrangeté, né de l'association de licences poétiques, de métaphores, de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « LA TRILOGIE DES DRAGONS (R. Lepage) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trilogie-des-dragons/