LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une expérience narrative

En filigrane, La Trace et l’aura propose par ailleurs, dans le droit fil des œuvres de Patrick Boucheron, une réflexion sur l’histoire et une nouvelle forme d’expérience narrative. La citation de Walter Benjamin qui inspire le titre dit l’essentiel d’une conception du passé où celui-ci n’a d’existence qu’à travers les traces matérielles et l’aura spirituelle qu’il nous lègue, seuls matériaux de l’historien. De ce constat découlent deux fortes conséquences. Le refus de la biographie d’abord, puisqu’il ne saurait s’agir de « retrouver Ambroise », mais bien de se saisir de ce qu’on a dit – lui-même y compris – de lui. La perspective de la longue durée ensuite, seule capable d’embrasser les processus de sédimentation, de stratification et de résurgence du passé sans se laisser piéger par l’instantané du contexte ou l’isolement de la source. Ces convictions épistémologiques expliquent la nécessité de ne pas dérouler le fil d’une histoire linéaire et le choix de jongler avec le temps, que manifestent les multiples allers et retours entre ve et xvie siècle et les fréquentes remontées régressives qui mènent du Quattrocento à l’Antiquité tardive tout au long des cinq traversées des mémoires ambrosiennes qui structurent le plan de l’ouvrage : les récits de vie, les espaces et les lieux, les rêves, les lettres et les images, les polémiques et les combats, la musique et la liturgie. Une telle stratégie narrative rend en outre mieux compte des configurations documentaires, intégrant pleinement dans l’analyse les enjeux de production et de transmission des sources. Ce renoncement à l’évolution linéaire ne signifie pas pour autant un refus de toute périodisation puisque, comme on l’a suggéré ci-dessus, des moments-clés de cristallisation sont clairement définis, caractérisés, c’est-à-dire contextualisés. Mais ces séquences n’ayant jamais la même durée ni la même portée, il serait trompeur de les envisager selon une simple chronologie. Cet [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire médiévale, université de Rennes-II

Classification

Les derniers événements

18-26 janvier 2005 • États-Unis • Prise de fonction de George W. Bush.

Le 18, lors de son audition devant la commission des Affaires étrangères du Sénat en vue de sa confirmation au poste de secrétaire d'État, Condoleezza Rice trace les grands traits de la politique étrangère qu'elle entend mener durant le second mandat du président George W. Bush. Elle affirme [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Florian MAZEL, « LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trace-et-l-aura/