LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Archéologie d’un nom

Ambroise est l’un des grands ancêtres dont se revendique le christianisme latin, au point de compter officiellement, à partir de la fin du xiiie siècle, au nombre des Pères de l’Église, aux côtés de Jérôme, Augustin – qui se convertit sous son influence – et Grégoire le Grand. Cependant, ce n’est pas à l’éminente figure du moment où l’Empire romain bascule dans la chrétienté que s’intéresse l’ouvrage, mais à ses « vies posthumes » et au « travail de remémoration générative » accompli par toute une série « d’entrepreneurs de mémoire » (évêques, chanoines, moines, seigneurs, princes, humanistes). Car il s’agit avant tout, pour Patrick Boucheron, de mettre au jour les « conditions dans lesquelles se façonnent en longue durée, de manière contradictoire et conflictuelle », autour des appropriations et des réinventions d’Ambroise, « des identités collectives et […] des croyances politiques ». L’ouvrage procède à l’« archéologie d’un nom » qui à partir du xie siècle finit par caractériser tout ce qui est milanais, analysant pour cela tous les remplois, les relèves, les conversions, cherchant à « distinguer ce qui reste de ce qui se perd, ce qui dure de ce qui passe, ce qui se transmet de ce qui se transforme » à travers l’immense variété des traces de l’aura ambrosienne, constituées de textes bien sûr, et de toutes sortes – hagiographiques, épistolaires, liturgiques, historiographiques, polémiques… – mais également de beaucoup d’images, d’objets ou d’édifices – monnaies, objets du culte, sculptures, architectures, enluminures, mosaïques, peintures…

Dès lors, ce qui se donnait à première vue comme une monographie – l’histoire du culte d’un saint, voire celle d’une cité, Milan, à travers le culte d’Ambroise – ne cesse de déborder de son cours. On voit se déployer de manière un peu vertigineuse, à partir des réappropriations, des métamorphoses ou de l’oubli des trois grands schèmes ambrosiens – un modèle de confrontation avec l’emp [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire médiévale, université de Rennes-II

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

18-26 janvier 2005 • États-Unis • Prise de fonction de George W. Bush.

Le 18, lors de son audition devant la commission des Affaires étrangères du Sénat en vue de sa confirmation au poste de secrétaire d'État, Condoleezza Rice trace les grands traits de la politique étrangère qu'elle entend mener durant le second mandat du président George W. Bush. Elle affirme [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Florian MAZEL, « LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trace-et-l-aura/