LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Archéologie d’un nom

Ambroise est l’un des grands ancêtres dont se revendique le christianisme latin, au point de compter officiellement, à partir de la fin du xiiie siècle, au nombre des Pères de l’Église, aux côtés de Jérôme, Augustin – qui se convertit sous son influence – et Grégoire le Grand. Cependant, ce n’est pas à l’éminente figure du moment où l’Empire romain bascule dans la chrétienté que s’intéresse l’ouvrage, mais à ses « vies posthumes » et au « travail de remémoration générative » accompli par toute une série « d’entrepreneurs de mémoire » (évêques, chanoines, moines, seigneurs, princes, humanistes). Car il s’agit avant tout, pour Patrick Boucheron, de mettre au jour les « conditions dans lesquelles se façonnent en longue durée, de manière contradictoire et conflictuelle », autour des appropriations et des réinventions d’Ambroise, « des identités collectives et […] des croyances politiques ». L’ouvrage procède à l’« archéologie d’un nom » qui à partir du xie siècle finit par caractériser tout ce qui est milanais, analysant pour cela tous les remplois, les relèves, les conversions, cherchant à « distinguer ce qui reste de ce qui se perd, ce qui dure de ce qui passe, ce qui se transmet de ce qui se transforme » à travers l’immense variété des traces de l’aura ambrosienne, constituées de textes bien sûr, et de toutes sortes – hagiographiques, épistolaires, liturgiques, historiographiques, polémiques… – mais également de beaucoup d’images, d’objets ou d’édifices – monnaies, objets du culte, sculptures, architectures, enluminures, mosaïques, peintures…

Dès lors, ce qui se donnait à première vue comme une monographie – l’histoire du culte d’un saint, voire celle d’une cité, Milan, à travers le culte d’Ambroise – ne cesse de déborder de son cours. On voit se déployer de manière un peu vertigineuse, à partir des réappropriations, des métamorphoses ou de l’oubli des trois grands schèmes ambrosiens – un modèle de confrontation avec l’emp [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire médiévale, université de Rennes-II

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

2-23 septembre 2020 Allemagne – Russie. Sortie de l'hôpital d'Alexeï Navalny.

trace de poison n’avait été retrouvée lors des analyses effectuées avant qu’Alexeï Navalny ne soit accueilli en Allemagne. Aucune enquête n’a été ouverte sur le sujet en Russie. Le 7, l’hôpital de la Charité à Berlin annonce qu’Alexeï Navalny a été sorti de son coma artificiel. Le 9, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo met en cause de « hauts […] Lire la suite

20-27 août 2020 Russie – Allemagne. Empoisonnement de l'opposant Alexeï Navalny.

trace d’empoisonnement d’Alexeï Navalny, qui est toujours plongé dans le coma. Le 22, Alexeï Navalny est accueilli dans un hôpital de Berlin. La veille, l’hôpital d’Omsk avait autorisé son transfert après avoir longtemps jugé le malade intransportable. Le 24, l’hôpital de la Charité à Berlin confirme l’empoisonnement de l’opposant russe par une substance […] Lire la suite

8-16 juillet 2018 Éthiopie – Érythrée. Signature d'une déclaration de paix et de coopération.

tracé frontalier proposé par une commission internationale en 2002. Abiy Ahmed et le président érythréen Issayas Afeworki annoncent la reprise des relations commerciales et diplomatiques, ainsi que des communications entre leurs deux pays. Le 9, les deux hommes signent une « déclaration de paix et de coopération » qui met fin à « l’état de guerre » […] Lire la suite

16-20 novembre 2017 Canada – États-Unis. Accord du Nebraska pour la construction de l'oléoduc Keystone XL.

tracé est toutefois exigée. Bloqué par l’administration Obama, le projet Keystone XL, destiné à acheminer huit cent trente mille barils quotidiens, a été relancé par le président Donald Trump en mars. […] Lire la suite

20-24 janvier 2017 France. Mise en cause des procédures de contrôle d'identité.

trace de ces contrôles. Le 24, le Conseil constitutionnel déclare conforme à la Loi fondamentale les articles du Code de procédure pénale encadrant les contrôles d’identité, ainsi que la loi sur l’entrée et le séjour des étrangers, qui lui étaient soumis sous forme de questions prioritaires de constitutionnalité. Les requérants soutenaient que la combinaison […] Lire la suite

Pour citer l’article

Florian MAZEL, « LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trace-et-l-aura/