LA TENTATION DE SAINT ANTOINE, Gustave FlaubertFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Requiem pour le monde antique

L'œuvre s'ouvre sur un monologue du saint qui se plaint de la solitude et de l'ennui dus à sa condition d'ermite et évoque les jours heureux d'autrefois. Alors qu'il s'absorbe dans la lecture du Livre des Apôtres, des visions voluptueuses l'assaillent, puis apparaît la reine de Saba qui essaie de le séduire et qu'il repousse. Lui succède Hilarion, son ancien disciple, devenu un enfant-vieillard, qui se livre à une critique des textes saints et fait surgir l'interminable défilé des hérésies.

C'est ensuite au tour des idoles tombées et des dieux défunts d'apparaître un par un sur la scène. Enfin Hilarion qui, devenu immense, incarne désormais la Science, propose à Antoine de voir le Diable. Celui-ci l'entraîne dans l'immensité de l'univers dont il s'applique à lui démontrer l'absence de sens et de créateur. Antoine, qui a refusé d'adorer Satan, est néanmoins si abattu qu'il songe à se donner la mort. Celle-ci entreprend de l'attirer, de même que sa rivale, la luxure, mais, s'étant ressaisi, il les ignore. Lui apparaissent alors tous les monstres de la mythologie. Ce grouillement fantastique des formes du vivant, perceptible jusque dans l'infiniment petit, lui redonne enfin l'envie d'exister : « O bonheur ! bonheur ! J'ai vu naître la vie [...]. Je voudrais avoir des ailes, une carapace, une écorce, souffler de la fumée, porter une trompe [...], me blottir sur toutes les formes, pénétrer chaque atome, descendre jusqu'au fond de la matière, être la matière ! » Il fait le signe de la croix et se remet en prières.

Pourquoi La Tentation a-t-elle si longuement et de manière si obsédante occupé l'esprit de Flaubert ? Il entre ici en jeu, très certainement, un processus d'identification. Sorte d'ermite laïque, ayant trouvé dans sa maison de Croisset sa thébaïde et dans l'écriture son cilice, voué lui aussi à la solitude et aux visions, Flaubert s'est projeté ou représenté dans Antoine. À cela s'ajoute son amour viscéral pour l'Antiquité, qui l'amènera avec Salammbô [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification


Autres références

«  LA TENTATION DE SAINT ANTOINE, Gustave Flaubert  » est également traité dans :

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « La Tentation de saint Antoine » (1869-1874) »  : […] Dès juin 1869, avant même d'avoir fini les corrections sur le manuscrit de L'Éducation , Flaubert annonce son intention d'écrire un Saint Antoine tout nouveau : « Tout mon ancien ne me servira que comme fragments. » Cette troisième et dernière version sera pratiquement achevée en 1872 et publiée en 1874. Mais la rédaction, déjà largement avancée, il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flaubert/#i_31642

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « LA TENTATION DE SAINT ANTOINE, Gustave Flaubert - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tentation-de-saint-antoine/