LA SCULPTURE NÈGRE (C. Einstein)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Traduit partiellement en français dès 1921, entièrement en 1961, mais dans une édition devenue introuvable, l'essai de Carl Einstein, Negerplastik (1915), premier ouvrage à tenter une approche des productions africaines en termes essentiellement artistiques, est depuis 1998 accessible intégralement dans une nouvelle traduction due aux soins de Liliane Meffre, grand connaisseur et interprète des textes de l'auteur, dont elle est l'un des éditeurs des œuvres complètes en allemand. L'ouvrage, publié en édition bilingue chez L'Harmattan, est accompagné des 119 clichés reproduits dans l'édition de 1915 – sans notices –, avec cette fois, des légendes indiquant, quand cela est possible, l'identification du lieu de production, le matériau, la provenance, le ou les propriétaires, leur localisation actuelle, ainsi que d'une bibliographie des sources utilisées.

Ce long et patient travail est l'œuvre de deux grands spécialistes de l'art africain, Ezio Bassani et Jean-Louis Paudrat, qui font de cette édition un véritable ouvrage de référence, puisque c'est la première fois que Negerplastik est publié sous cette forme. Ces reproductions légendées sont d'une importance capitale, car elles permettent de comprendre l'état des connaissances et des goûts des amateurs de l'époque, de retracer la circulation des objets chez les collectionneurs et les artistes (Joseph Brummer, Frank Burty Haviland, Walter Arensberg, Maurice de Vlaminck) et leur parcours ultérieur (Jacob Epstein, Charles Ratton, John Quinn, James J. Sweeney), mais surtout de mesurer l'impact visuel sur les avant-gardes du début du xxe siècle. S'il est maintenant presque établi que ce fut le sculpteur hongrois Joseph Brummer, devenu marchand d'art africain à Paris, qui finança la publication de Negerplastik, et que l'ouvrage est aussi une « promotion » de cet art – ce qui explique qu'il y ait peu de reproductions d'œuvres appartenant à des musées –, on imagine l'attention que pouvaient porter des arti [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : professeur en esthétique à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, critique d'art

Classification

Pour citer l’article

Jacinto LAGEIRA, « LA SCULPTURE NÈGRE (C. Einstein) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-sculpture-negre/