LA PESTE (A. Camus)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un livre « à plusieurs portées »

La fortune – bonne et mauvaise – de La Peste tient beaucoup au contexte de sa parution, dans l’immédiat après-guerre. Camus a pu écrire dès 1942 dans ses carnets : « Je veux exprimer au moyen de la peste l’étouffement dont nous avons souffert et l'atmosphère de menace et d’exil dans laquelle nous avons vécu. » Les lecteurs de l’époque ont parfaitement saisi les allusions transparentes à la période qu’ils venaient de traverser, et ont su identifier, à travers les réactions des différents personnages, un éventail des attitudes face à l’Occupation, de la pure et simple collaboration (Cottard) à la résistance, précoce (Rieux) ou plus tardive (Tarrou, Grand, Rambert…), en passant par la tentation de « regarder ailleurs » (le père Paneloux).

Cette « représentation d'un emprisonnement par un autre », pour reprendre les termes de la citation de l’écrivain Daniel Defoe placée en épigraphe du roman, n'a pas manqué de susciter de vives réactions. Parce qu’il comparait le nazisme, phénomène assignable à des causes politiques, économiques, sociales ou culturelles, à une épidémie de peste surgie de nulle part, on a pu reprocher à Camus d'en négliger les conditions historiques d’apparition. À plus forte raison lorsqu’il lui confère une dimension existentielle, comme on le lit dans cette même note de 1942 : « Je veux du même coup étendre cette interprétation à la notion d’existence en général. »

Il reste que, comme Camus s'en est expliqué à maintes reprises, entre le temps de la prise de conscience de l'absurde (L'Étranger, Caligula, Le Mythe de Sisyphe) et celui de la révolte (La Peste, L'État de siège, puis Les Justes et L'Homme révolté), s'opère un passage de l'individuel au collectif qui fait entrer pleinement l'individu dans l'Histoire. On note à cet égard que si les événements sont rapportés à la troisième personne du point de vue du docteur Rieux, qui se révélera à la fin être l’auteur de la chronique, le « il » tend à laisser la place au « nous ». Le narrateur s’exprime, tel le chœur de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification

Les derniers événements

13-26 septembre 2018 • Belgique • Épidémie de peste porcine africaine.

Le 13, les autorités sanitaires confirment la détection de cas de peste porcine africaine – non transmissible à l’homme – chez des sangliers retrouvés morts dans le sud de la province de Luxembourg (Wallonie). L’épidémie a récemment frappé l’Europe de l’Est et la Chine. Le 14, le gouvernement [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « LA PESTE (A. Camus) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-peste/