LA PERSÉCUTION ET L'ASSASSINAT DE JEAN-PAUL MARAT, Peter WeissFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre psychodrame et théâtre politique

Se fondant sur des faits historiques, Peter Weiss a écrit une pièce éclatée qui oscille entre réflexion politique et psychodrame. Certains y ont vu une parabole sur l'idée de révolution, d'autres en ont surtout retenu le caractère choquant et extravagant, potentiellement riche en effets spectaculaires. Pour sa mise en scène avec la Royal Shakespeare Company en août 1964 (qui donna lieu à un film en 1966), Peter Brook travailla tout particulièrement sur la question de la folie, situant la pièce dans le voisinage du Théâtre de la cruauté d'Antonin Artaud.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur au département des arts du spectacle à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-la Défense, traducteur, dramaturge

Classification


Autres références

«  LA PERSÉCUTION ET L'ASSASSINAT DE JEAN-PAUL MARAT, Peter Weiss  » est également traité dans :

WEISS PETER (1916-1982)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 883 mots

Le nom de Peter Weiss , écrivain germano-suédois, reste attaché à son théâtre documentaire. Ce dernier, d'inspiration marxiste, dérive en partie de l'expérimentalisme des années 1920 ; il connut son heure vers la fin des années 1960 en République fédérale d'Allemagne, à côté des tentatives parallèles d'un Kipphardt ou d'un Hochhuth. Sa force s'alimente à sa fragilité même : la prise de parti à laq […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis BESSON, « LA PERSÉCUTION ET L'ASSASSINAT DE JEAN-PAUL MARAT, Peter Weiss - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-persecution-et-l-assassinat-de-jean-paul-marat/