LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, film de George A. Romero

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

La Nuit des morts-vivants, de George A. Romero, 1968, affiche

La Nuit des morts-vivants, de George A. Romero, 1968, affiche
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Nuit des morts-vivants, de G. Romero

La Nuit des morts-vivants, de G. Romero
Crédits : The Kobal Collection/ Aurimages

photographie


Un petit coin de l'Amérique, en Pennsylvanie

La jeune Barbara et son frère Johnny arrivent en voiture dans un petit cimetière pour déposer une couronne sur la tombe de leur père. Johnny est tué par un mystérieux inconnu cannibale, et Barbara se réfugie dans une maison isolée, où se trouve déjà Ben, un Noir, qui se protège lui aussi contre des zombies renaissant indéfiniment à la suite – nous l'apprenons plus tard – d'une mutation causée par des radiations qu'un satellite a ramenées sur notre planète. Ces radiations touchent les morts non encore enterrés, et le seul moyen de tuer ces « morts-vivants » est de détruire leur cerveau puis de les brûler. Des milices locales sont chargées de leur faire la chasse. Ben barricade la maison, où se sont réfugiés aussi un couple ainsi qu'une famille avec une fillette. Alors que la maison est assaillie par un nombre croissant de monstres, et que Barbara reste prostrée sous le choc de la mort de son frère, Ben est confronté à la lâcheté et à l'impuissance du père de famille. La petite fille, mordue par les monstres, devient elle aussi une « morte-vivante » et assassine son père et sa mère. Au petit matin, Ben, le seul survivant, pris pour un des zombies, sera abattu par une milice.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, George A. Romero  » est également traité dans :

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les années 1970 : le film d’horreur »  : […] L’année 1968 est marquée par l’affaibissement de la censure, « avec l’adoption par la MPAA [Motion Picture Association of America] d’un système de cotes qui se substitue pratiquement au régime de l’auto-censure et au Code de la production en vigueur depuis les années 1930 » (P. Rouyer, Le Cinéma gore ). En conséquence, on voit apparaître un nouveau genre de cinéma fantastique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_38270

ROMERO GEORGE ANDREWS (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 460 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Réinventer le film d’horreur »  : […] En 1967, Romero souhaite passer au long-métrage de fiction. Il crée alors la société Image Ten et se lance dans l'aventure avec des collègues et une importante figuration à laquelle ont pris part des citoyens de Pittsburgh. Pour son opera prima , La Nuit des morts-vivants , le cinéaste s'inspire du roman de Richard Matheson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-andrews-romero/#i_38270

Pour citer l’article

Michel CHION, « LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, film de George A. Romero », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nuit-des-morts-vivants/