LA NAISSANCE DE LA TRAGÉDIE, Friedrich NietzscheFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre d'art à la lumière du religieux

Sur un sujet des plus classiques de la philologie, que Nietzsche avait lui-même abordé plusieurs fois, depuis 1870, dans ses enseignements à l'Université et au Lycée cantonal de Bâle le brillant élève du philologue Friedrich Ritschl publiait un livre fort peu universitaire : relativement court, malgré l'ampleur des thèmes traités, sans notes, écrit dans un style flamboyant et par endroits polémique. En fait, comme la Préface de 1872 le suggérait, il s'agissait d'un manifeste wagnérien (la même année, la première pierre du futur théâtre des festivals avait été posée à Bayreuth). Le lecteur avait affaire à une étude d'histoire de la littérature et d'histoire des religions. Nietzsche interprète en effet les personnages de la tragédie (dont le modèle est pris chez Eschyle et chez Sophocle) comme des masques de Dionysos ; il identifie le tragique et le dionysien, les opposant à l'apollinien, et faisant d'Apollon et de Dionysos deux principes cosmologiques et anthropologiques qui entrent en contradiction. L'appel à une renaissance culturelle du monde allemand va de pair avec une profession de foi « néo-païenne ».

Fidèle à l'inspiration de Schopenhauer, dont il avait eu la révélation en 1865, à Leipzig, en lisant Le Monde comme volonté et comme représentation, Nietzsche interprétait l'art comme la seule justification de l'existence et du monde. Mais chez Schopenhauer, l'art est un remède aux souffrances infligées à l'individu par la volonté du monde. Chez Nietzsche, il devient un stimulant qui donne la force d'affronter et d'assumer le devenir, la contradiction inscrite dans « l'Un originaire », qui sont des sources de souffrance. Ce constat « pessimiste » ne conduit pas, chez lui, à la quête apaisante du non-être (ce serait la « voie bouddhique »), mais à la recherche d'une transmutation de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques LE RIDER, « LA NAISSANCE DE LA TRAGÉDIE, Friedrich Nietzsche - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-naissance-de-la-tragedie/