LA MAISON DIEU. UNE HISTOIRE MONUMENTALE DE L'ÉGLISE AU MOYEN ÂGE (D. Iogna-Prat)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondé avant tout sur l’étude critique des textes, l’ouvrage de Dominique Iogna-Prat La Maison Dieu. Une histoire monumentale de lÉglise au Moyen Âge (coll. L’Univers historique, Seuil, Paris, 2006) cherche à comprendre le phénomène de « pétrification » de l’Église, c’est-à-dire la magnification de l’église-bâtiment, promue symbole de l’Église-communauté des fidèles. Sur une période qui s’étend de 800 à 1200 environ, il relève les étapes successives où s’affirme le caractère d’exception de l’église. Un processus encouragé par les souverains et les hautes autorités ecclésiastiques, papes et évêques, et soutenu par le développement de la liturgie et des sacrements en particulier.

Les métaphores architecturales pour évoquer les chrétiens, le clergé ou les fidèles sont antérieures à cette époque, puisqu’on en trouve en grand nombre dans la Bible et ses commentaires par les Pères de l’Église. Mais, selon l’auteur, ce n’est pas avant l’époque carolingienne que l’édifice ecclésial acquiert le caractère éminent jusqu’alors dévolu aux reliques ou aux autels qu’il abrite et qu’on s’affranchit de la réticence jusqu’alors prégnante à confiner en un lieu Dieu qui, par définition, est partout. Parallèlement, l’église tend alors à devenir le lieu exclusif d’exercice des sacrements, comme l’y invite dès 789 Charlemagne dans l’Admonitio generalis.

Cette affirmation de l’édifice ecclésial dans le paysage médiéval tire évidemment profit de l’érection de l’Église comme « institution totale » dont le corps inclut l’ensemble de la société, au-delà du cadre déjà vaste de la vie religieuse. S’y accomplissent en effet, à proximité de l’autel, les serments, affranchissements, dons et échanges dont se nourrit l’ecclésiologie de l’époque carolingienne qui agrège l’église aux cadres territoriaux que forment le cimetière, la paroisse et le diocèse, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art et d'archéologie médiévales à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Pour citer l’article

Dany SANDRON, « LA MAISON DIEU. UNE HISTOIRE MONUMENTALE DE L'ÉGLISE AU MOYEN ÂGE (D. Iogna-Prat) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-maison-dieu-une-histoire-monumentale-de-l-eglise-au-moyen-age/