FRONTIÈRE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'après le Bureau du recensement américain, la frontière correspond à une zone de peuplement dans laquelle la densité est supérieure à deux habitants et inférieure à six habitants par mille carré (2,59 km2). C'est pourquoi il fut déclaré officiellement en 1890 que la frontière avait disparu aux États-Unis. La frontière n'a pas cessé de se déplacer du début du xviie siècle à la fin du xixe. Elle n'a jamais formé une ligne continue : les avancées, les redans, les enclaves ont été courants. Lorsque les premiers colons débarquent en Amérique, elle se confond avec la côte atlantique, puis, à la veille de l'indépendance des colonies, elle franchit les Appalaches. Vers 1830-1840, elle atteint le Texas ; vers 1850, la Californie ; après la guerre de Sécession, les Grandes Plaines. Elle progresse grâce à l'attrait des mines d'or et d'argent, des immenses pâturages, des terres à cultiver. Elle est donc une étape du peuplement de l'Ouest ou de la mise en valeur du continent nord-américain. Dans cette zone, les ressources du sol ou du sous-sol sont abondantes ; elles sont peu exploitées par des Indiens nomades. Les pionniers prennent possession d'une terre qu'ils croient disponible ou qu'ils achètent aux Indiens à un prix dérisoire. Ils établissent leur code social, leur organisation politique, leurs modes de production. Si l'anarchie ou la loi du plus fort commence par l'emporter, c'est finalement sous la forme d'un territoire puis d'un État que telle ou telle zone de frontière entre dans l'Union.

Carte des États-Unis après la guerre de Sécession

Carte des États-Unis après la guerre de Sécession

Photographie

Sur cette carte des États-Unis de 1910, se distinguent les États qui étaient dans l'Union avant la guerre de Sécession et ceux qui entrèrent pendant et après la guerre. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Cette progression vers l'ouest a profondément marqué l'histoire des États-Unis et comporte de multiples significations. L'Américain y a manifesté et développé son goût de l'initiative personnelle, de l'aventure, voire de la violence. Son comportement à l'égard des Indiens ou des Mexicains est celui du conquérant persuadé qu'il peut tout se permettre. La lutte contre la nature, contre les animaux sauvages forge, croit-il, les caractères. En même temps, ces vastes étendues, ouvertes à la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  FRONTIÈRE LA  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Frederick Jackson Turner, l'Ouest et la frontière : 1893 »  : […] En juillet 1893, Chicago, la grande métropole du Midwest, a organisé, pour célébrer le quatrième centenaire de la découverte de l'Amérique, une Exposition universelle et c'est à cette occasion qu'un jeune historien du Wisconsin, Frederick Jackson Turner, donne lecture d'une conférence sur « l'importance et la signification de la Frontière dans l'histoire américaine » qui allait ouvrir un nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_25852

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'occupation de l'Ouest »  : […] À cette population en rapide croissance, des horizons nouveaux s'ouvrent. La réalisation du premier chemin de fer transcontinental, en 1869, entre Omaha et San Francisco à travers l'Utah, marque une date historique dans l'occupation de l'Ouest : les deux portions du pays sont reliées par la voie ferrée qui amène de nouveaux chercheurs d'or en Californie et en incite d'autres à se fixer en route, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_25852

TURNER FREDERICK JACKSON (1861-1932)

  • Écrit par 
  • John M. FARAGHER
  •  • 1 250 mots
  •  • 1 média

L’historien américain Frederick Jackson Turner est connu pour avoir formulé la thèse de la « Frontière », suggérant que le caractère distinctif des États-Unis tient à leur longue histoire de la conquête de l’Ouest. En dépit de la renommée de cette théorie, qui repose sur une cause unique, Turner, dans ses fonctions d’enseignant et de directeur de recherche, insiste sur la multiplicité des causes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-jackson-turner/#i_25852

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 932 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les mythes liés au territoire »  : […] Bien que les États-Unis soient un pays à population majoritairement urbaine, les Américains n'en sont pas moins attachés à la nature, qui a joué un rôle essentiel dans la formation de la nation et qui reste aujourd'hui très présente dans les paysages et dans la culture. Les premiers temps de la conquête ont constitué une lutte contre la nature, alors perçue comme un milieu hostile parce que inconn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_25852

AMÉRINDIENS - Amérique du Nord

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre BOUSQUET, 
  • Roger RENAUD
  • , Universalis
  •  • 10 328 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La révolution américaine »  : […] Ce monde de colons venus d'Europe avec l'espoir d'une vie ou d'un monde nouveau n'ont recréé en Amérique que ce qu'ils avaient connu en Europe et avaient fui, les oppressions sociales, politiques ou religieuses. Ces contradictions aboutissent à la révolution américaine, ultime et vaine tentative de retrouver ce rêve de liberté, qui écrase ceux qui auraient pu les aider, les Indiens. Le gouverneme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-amerique-du-nord/#i_25852

FAR WEST

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 780 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Définition géographique et historique »  : […] Les limites topographiques sont fort imprécises, dans la mesure où le Far West couvre l'espace situé entre le Middle West, à l'est, et la côte du Pacifique, à l'ouest. Il correspond donc à peu près aux États ou parties d'États situés dans les montagnes Rocheuses, ainsi qu'à leurs prolongements au contact des plaines, dans les deux Dakotas, et la partie occidentale du Nebraska entre la frontièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/far-west/#i_25852

CALIFORNIE

  • Écrit par 
  • Marianne DEBOUZY
  •  • 1 067 mots
  •  • 5 médias

Les Espagnols et les Britanniques ont découvert la Californie au xvi e siècle ; la pénétration espagnole n'y commence qu'au milieu du xviii e . Les Franciscains installent alors une série de missions, défendues par des forts ( presidios ) et accompagnées de villages ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/californie/#i_25852

CONQUÊTE DE L'OUEST - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 303 mots

1803 Le président Jefferson achète la Louisiane à la France et double ainsi la superficie du territoire des États-Unis. 1819 Les États-Unis acquièrent aux dépens de l'Espagne la Floride, qui entre officiellement dans l'Union en 1845. 1845 Ancienne province du Mexique ayant fait sécession en 1836, le Texas entre dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquete-de-l-ouest-reperes-chronologiques/#i_25852

GUADALUPE HIDALGO TRAITÉ DE (1848)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

Signé le 2 février 1848, le traité de Guadalupe Hidalgo met un terme à la guerre qui avait éclaté le 13 mai 1846 entre le Mexique et les États-Unis, après l'entrée dans l'Union du Texas, une ancienne province mexicaine qui avait fait sécession et était devenue indépendante en 1836. Il entérine la mainmise des États-Unis sur les territoires mexicains situés au nord du Rio Grande (soit les États act […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-guadalupe-hidalgo/#i_25852

PORTLAND, Oregon

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 786 mots
  •  • 1 média

Située entre la chaîne des Cascades et la chaîne côtière, qui la sépare de l’océan Pacifique, Portland est baignée par la rivière Willamette, affluent du fleuve Columbia, à 150 kilomètres de son embouchure sur le Pacifique . Ville portuaire de l’extrême nord-ouest de l’État de l’Oregon, dont elle est la ville principale, elle est la vingt-cinquième agglomération des États-Unis , avec 2 453 000 hab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portland-oregon/#i_25852

Pour citer l’article

André KASPI, « FRONTIÈRE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-frontiere/