LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. HorkheimerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La chosification de l'humain

La première partie de ces études, « Le Concept d'Aufklärung », fournit les bases théoriques du livre : « le mythe lui-même est déjà Raison et la Raison se retourne en mythologie ». En se sécularisant, la raison conserve les traits de ce dont elle semblait vouloir se séparer : « l'animisme avait donné une âme à la chose, l'industrialisme transforme l'âme de l'homme en chose ». Un tel retournement dialectique a pour effet de « désenchanter » les espoirs qu'avaient pu faire naître les Lumières. « L'égalité répressive », « l'égalité dans le droit à l'injustice », qui culminera dans le nazisme, réduit les individualités à une mesure commune que la raison des modernes a théorisée. La domination du réel s'avère corrélative de l'insurrection d'une raison devenue purement instrumentale, et qui se met au service des forces répressives les plus archaïques. « Se croyant à l'abri du mythe », la raison se transforme en « rituel » soumettant tout, y compris les pratiques a priori les plus rebelles à sa domination. « Organe de la finalité », la raison devient moyen, « instrument universel » et non plus fin, vérité, comme les philosophes des Lumières pouvaient encore en avoir l'illusion. Les deux digressions ajoutées au premier chapitre (« Ulysse, ou mythe et Raison » et « Juliette, ou Raison et morale ») radicalisent et illustrent, de façon paradoxale, les thèses des auteurs sur la domination rationnelle de la nature, qui aboutit à niveler « toutes les antinomies de la pensée bourgeoise, surtout celle entre rigueur morale et amoralité absolue ».

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer  » est également traité dans :

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une expérimentation langagière de la philosophie »  : […] un remaniement radical du concept de critique », dans le sillage de l'opposition kantienne entre détermination et réflexion. Écrit en collaboration avec Horkheimer de 1942 à 1944, La Dialectique de la raison est porté par le choix de la réflexion comme méthode. Abandonnant la visée doctrinale, la raison se retourne sur elle-même pour mieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-wiesengrund-adorno/#i_33035

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dialectique-de-la-raison/