LA CONSCIENCE DE ZENO, Italo SvevoFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une crise d'identité

Le héros du livre est un personnage chaplinesque et hypercultivé, Zeno, à qui un psychanalyste a demandé de rédiger une « analyse historique » de sa névrotique impossibilité de s'arrêter de fumer. Zeno raconte donc successivement le trauma de la mort de son père, son mariage revécu comme acte manqué, ses déboires avec sa maîtresse, sa désastreuse association commerciale avec son rival. Ce récit d'une vie à la première personne, structuré autour de temps forts culpabilisants, nous entraîne dans le labyrinthe d'une conscience malade de ses contradictions et exemplaire d'une crise de conscience de la bourgeoisie au temps de la Mitteleuropa.

La conscience de cette crise, de la part de l'écrivain, nous vaut un roman d'une construction déstabilisante et géniale. Car l'autobiographie de Zeno s'ouvre sur un préambule où il ironise sur la technique psychanalytique des associations d'images, préambule précédé d'une Préface du docteur S. qui, pour se venger de son client qui a interrompu la cure après six mois d'expérience, a décidé de publier ce mélange de « vérités et de mensonges ». Le conflit entre le docteur et son patient met ainsi en question la véracité des faits et le bien-fondé de la cure.

L'autobiographie est suivie d'un journal que Zeno a commencé le jour de la rupture et où il évoque la cure et son désarroi lorsque la guerre éclate aux portes de Trieste : « Le docteur accorde une foi bien trop grande à mes sacro-saintes confessions qu'il ne veut pas me rendre afin que je les revoie. Mon Dieu ! Il n'a étudié que la médecine et ignore donc ce que veut dire écrire en italien pour nous qui parlons et ne savons pas écrire le dialecte. Une confession écrite est toujours mensongère. » Il ment en prétendant avoir définitivement rompu avec le docteur S. puisque ce journal est également publié par le psychanalyste. Au lecteur de tenter de renouer les fils de cette [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA CONSCIENCE DE ZENO, Italo Svevo  » est également traité dans :

SVEVO ITALO (1861-1928)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 436 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Bourgeois cossu ou rêveur impénitent ? »  : […] Italo Svevo, de son vrai nom Ettore Schmitz, est né à Trieste d'une mère italienne et d'un commerçant juif d'origine rhénane, dans une de ces familles d'irrédentistes farouchement attachés à l'Italie. Le patronyme d'Italo Svevo (c'est-à-dire Souabe), que très tôt il se choisit, révèle assez l'ambiguïté de sa situation : patriote italien de sentiment, Triestin de langue, Allemand de culture (enfant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italo-svevo/#i_24808

Pour citer l’article

Gilbert BOSETTI, « LA CONSCIENCE DE ZENO, Italo Svevo - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-conscience-de-zeno/