CÉLESTINE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une popularité sans démenti

L'œuvre était connue de tous. On conserve, en exemplaires uniques, trois éditions de la Comedia (1499, 1500, 1501), et, rien que pour les vingt premières années du xvie siècle, douze éditions de la Tragicomedia qui obligent à en supposer d'autres entièrement disparues. Cette popularité, à laquelle est seule comparable celle de Don Quichotte, devait durer jusqu'au premier tiers du xviie siècle sans que l'Inquisition y trouvât matière à censure, même quand elle se mit à prohiber (1559) des livres où les mœurs des gens d'Église sont fustigées avec humour, comme il advient dans La Celestina. Celle-ci ne faisait pas scandale. Elle ne niait pas, elle confirmait les valeurs (mariage, famille, honneur) dont vivait la société des hidalgos, en éclairant crûment les conduites coupables qui mènent les amants et leurs vils auxiliaires à la mort. Si Rojas s'excuse d'avoir commis un divertissement osé, il en proclame la portée édifiante, qu'admirent de graves moralistes (Vivès). On peut, au xxe siècle, s'étonner de ce que morale et immoralité y soient presque aussi peu que chez Térence rapportées à la croyance religieuse, que le diable y soit identifié à Pluton, alors que les personnages sont des catholiques espagnols qui, à l'heure de la mort subite, crient « Confession ! ». Stylisation hybride ? Ambiguïté voulue ? Notons que le dernier huitain des acrostiches évoque le Christ et sa Passion comme la défense contre la tyrannie des vices, et que même une pointe d'antisémitisme chrétien y est glissée en 1502.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, membre de l'Institut, administrateur honoraire du Collège de France

Classification


Autres références

«  CÉLESTINE LA  » est également traité dans :

LA CÉLESTINE (F. de Rojas) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 920 mots

La Tragi-comédie de Calixte et Mélibée, publiée en 1502, est l'édition définitive de l'œuvre couramment appelée la Célestine, en vingt et un actes. Cinq actes avaient été ajoutés à la première édition intitulée Comédie de Calixte et Mélibée, publiée en 1499 à Burgos, qui n'en comptait que seize. À l […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le XVe siècle »  : […] Du règne de Jean II à celui des Rois Catholiques, tous les genres se forment. La poésie reprend les rythmes des chansons populaires ou tourne à une savante rhétorique. Aux recueils des cancioneros s'ajoutent ceux des romances , lesquels formeront le Romancero. L'origine de ces merveilleuses pièces octosyllabiques a été beaucoup discutée : les plus anciennes sont peut-être des éclats arrachés à de […] Lire la suite

SIÈCLE D'OR (mise en scène C. Schiaretti)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 971 mots

Commencé en 1556 avec l'accession au trône de Philippe II qui hérite de son père Charles Quint un immense empire, le Siècle d'or espagnol s'achève en 1659 quand s'affirme la prédominance française en Europe. Il constitue l'une des périodes les plus importantes et les plus riches de l'histoire de la scène occidentale. Représenté à ciel ouvert sur des tréteaux dressés dans les corrales , ce théâtre […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] L'Europe, de nom, est encore la Chrétienté. Cependant, l'Église romaine, si elle n'a pas renoncé à sa vocation œcuménique, est trop affaiblie par le schisme pour tenir d'une main ferme les clefs de la civilisation. Grandes découvertes, grandes inventions, révolution copernicienne, restitution des lettres antiques, tout semble se liguer contre la conception théocentrique de l'univers. C'est l' Ital […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marcel BATAILLON, « CÉLESTINE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-celestine/