L'OR DU RHIN (R. Wagner)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Argument

L'action se déroule dans une époque mythologique.

Scène 1. Au fond du fleuve, les trois filles du Rhin, Woglinde (soprano), Wellgunde (soprano) et Flosshilde (mezzo-soprano), gardent l'or de leur père tout en s'ébattant dans l'eau (« Weia ! Waga ! Woge, du Welle » : « Weia ! Waga ! Vogue ma vague »). Paraît l'affreux nain Alberich (baryton-basse), que le spectacle des jeux aquatiques des trois naïades ravit. Éveillant et frustrant tour à tour son désir, celles-ci le narguent. Soudain, son attention est détournée par un rai de lumière qui traverse les flots. Cette lumière s'accroît peu à peu, pour faire briller tout le fleuve d'une lumière dorée. Les filles du Rhin laissent éclater leur joie : c'est l'or du Rhin qui brille d'un tel éclat (« Lugt, Schwestern ! Die Weckerin lacht in den Grund » : « Mes sœurs, regardez ! L'aube éveilleuse sourit dans l'abîme ») ! Celui qui s'en empare pourra fondre un anneau qui lui donnera le pouvoir absolu sur toute chose. L'aînée des trois sœurs met en garde ses deux compagnes contre de telles révélations. Mais celles-ci la rassurent : qui, pour accéder à cet anneau, irait jusqu'à accepter ce préalable terrible que constitue le renoncement définitif à toute forme d'amour (« Nur wer der Minne Macht entsagt, nur wer der Liebe Lust verjagt, nur der erzielt sich den Zauber » : « Celui seul qui renierait les lois de l'Amour, en bannirait la joie, pourrait contraindre par un charme l'Anneau à sortir de l'Or ») ? Certainement pas Alberich, le nain lubrique qui n'a de cesse de leur faire la cour. Perdu dans ses pensées, hypnotisé par l'or, Alberich rumine ces mots. Soudain, il bondit vers l'or et, prononçant les paroles fatidiques, s'en empare (« Der Welt Erbe gewänn' ich zu eigen durch dich ? » « L'héritage du monde entier pourrait m'arriver par toi ? »). Tandis que résonnent les cris plaintifs de ses victimes (« Haltet den Räuber ! » : « Arrêtez le voleur ! »), il s'enfonce rapidement dans les entrailles de la Terre.

Scène 2. Sur une roche qui domine le Rhin, Wotan, roi des dieux (baryton-basse), ainsi que son épouse Fricka (mezzo- [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure et de Sciences Po Paris, assistant à l'université Marc Bloch (Strasbourg), critique musical

Classification

Pour citer l’article

Timothée PICARD, « L'OR DU RHIN (R. Wagner) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-or-du-rhin/