L'INVENTION DE LA SCIENCE. LA NOUVELLE RELIGION DE L'ÂGE INDUSTRIEL (G. Carnino)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’Invention de la science (Seuil, 2015) est un ouvrage issu de la thèse de doctorat en histoire des sciences de Guillaume Carnino, conduite sous la direction de Dominique Pestre, pionnier de l’introduction en France des science studies, dont on reconnaît aisément l’acuité des questionnements qui sous-tendent ce travail. La lecture fait pourtant oublier qu’il s’agit d’un doctorat. Loin de s’apparenter à un exercice d’érudition, le livre offre plutôt une synthèse au cadre large, consacrée à une ample question : l’avènement au xixe siècle de « la science » comme entité « au singulier », pierre fondatrice de la modernité. La réflexion est menée à la manière d’un essai qui, pour circonscrire ce vaste champ historiographique, suit comme ligne de force l’intrication de la science et du politique. Elle met en valeur les voies par lesquelles s’impose l’autorité scientifique qui devient, dans la France de la seconde moitié du xixe siècle, un mode de gouvernement des hommes et des choses.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeure d'histoire de la médecine et de la santé à l'université de Strasbourg

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne RASMUSSEN, « L'INVENTION DE LA SCIENCE. LA NOUVELLE RELIGION DE L'ÂGE INDUSTRIEL (G. Carnino) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-invention-de-la-science-la-nouvelle-religion-de-l-age-industriel/