L'HERBE DES TALUS, Jacques RédaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une préhistoire du poème

Par exemple, L'Herbe des talus raconterait les bribes d'une préhistoire du poème. Le poème n'a pas à dire comment la parole et le réel se nouent et se dénouent : il est ce nœud, ou ce commencement de dénouement. Mais il n'aurait jamais existé sans échanges subtils de l'un à l'autre. Or le narrateur de L'Herbe des talus fait l'expérience, d'autant plus forte qu'elle est précoce, qu'il y a plus de réalité dans telle image, tel décor de théâtre, que dans tel paysage, telle ville habitée les yeux fermés. Figure errante, figure passante, il devient pour le lecteur l'analogue de ces autres véhicules de la méditation que privilégie l'auteur : la musique, le train... Un héros si singulier qu'il touche à une impersonnalité supérieure, exemplaire. Il prend une dimension initiatique, à condition d'entendre par là ce que lui-même indique ironiquement à propos d'un séjour à Rome : une façon de se perdre et puis de se retrouver, sans plus.

Ce personnage, le narrateur, dont on pourrait craindre qu'il encombre, par son omniprésence, la voie de l'émotion, on voudrait le soustraire au type de critique que Jacques Borel adressa à Léon-Paul Fargue (Passé et solitude dans l'œuvre de Léon Paul Fargue, 1971), lui reprochant « quelque chose d'épars, de fragmentaire, on n'ose dire d'inachevé, et plus une timide nostalgie d'une enfance perdue que son dévoilement ». Mais le poète préfère un état des choses à leur illusoire restitution. Il maintient donc l'exacte distance qui fait de lui le contemporain de son propre passé. Prose à coup sûr, mais prose de poète, celle où s'évanouit le souci de biographie, où l'authenticité dépasse évidemment l'opposition du réel et du fictif – où l'on voit par exemple le Ventoux respirer. Sans doute risque-t-elle toujours le mot de trop : elle s'ajoute au poème ; elle frôle une possible complaisance. Mais justement elle n'y verse jamais.

Est-ce un hasard si L'Herbe des talus s'ouvre sur un « Tombeau de mon père  [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « L'HERBE DES TALUS, Jacques Réda - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-herbe-des-talus/