L'ÉCOLE DES FEMMES, MolièreFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le triomphe de l'amour

Face à un faux père, faux amant faux fiancé, Arnolphe, qui ne tient aucun compte de ce que Chrysalde, son ami honnête et raisonneur, lui conseille, Agnès est d'abord une proie « naturelle » : elle vacille, plie, mais apprend l'amour et résiste en son nom. M. de La Souche, alias Arnolphe, a élevé Agnès en ignorante de la vie et du monde pour s'en faire une épouse sûre et éviter tout cocuage. Mais, comme dans tant de comédies, Arnolphe s'est absenté. À son retour, il apprend qu'un jeune homme, Horace, a courtisé la belle et qu'il a même été reçu par elle dans sa propre maison. Mieux, Agnès, en toute candeur, avoue la chose et lui demande de pouvoir épouser le jeune homme. Ce à quoi Arnolphe lui rétorque qu'elle est promise à un autre, et la met sous clé. Suit le quiproquo : Horace, qui ne connaît Arnolphe que sous son autre nom et ne sait pas qu'il est le tuteur d'Agnès, lui confie sa bonne fortune. À chaque révélation de l'amant répond un monologue enragé du barbon.

Farce et roman s'enchaînent : la découverte de l'amour coïncide, pour Agnès, avec l'expérience de la ruse. La jeune fille reçoit et envoie des billets tendres, fait monter son amoureux chez elle et décide de s'enfuir avec lui, ce qu'Arnolphe apprend de la bouche même du jeune homme. Pour contrecarrer l'enlèvement romanesque, Arnolphe fait rouer de coups l'amant et croit triompher lorsque Horace lui conte l'aventure et lui demande de surveiller la jeune fille. Arnolphe confie à Agnès son véritable rôle et lui demande de ne point l'abandonner. Mais devant le refus de la jeune innocente, il menace de l'enfermer au couvent. Agnès veut fuir ou se jeter par la fenêtre, jusqu'à ce qu'un coup de théâtre conventionnel résolve l'intrigue : le père d'Horace et son ami Enrique, véritable père d'Agnès (il l'avait confiée à une paysanne miséreuse qui, à son tour, avait mis la jeune fille entre les mains d'Arnolphe), avaient décidé qu'elle épouserait le jeune homme. Arnolphe, dans un « oh ! » de stupeur, vide la scène. Les deux amants sont enfin réunis.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  L'ÉCOLE DES FEMMES, Molière  » est également traité dans :

L'ÉCOLE DES FEMMES (mise en scène J. Lassalle)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 113 mots

L'École des femmes, de Molière. À peine a-t-on prononcé ces quelques mots que tout se met en place. Le premier combat de Molière travesti en Arnolphe, les Maximes du mariage comme passage obligé du tyran domestique, le jeu des quiproquos. Et une pièce jugée éclatante, une comédie […] Lire la suite

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 323 mots

Dans le chapitre « La comédie »  : […] Entre-temps, la comédie a opéré dans la hiérarchie des jugements poétiques une ascension considérable, au point de rivaliser en considération avec le genre tragique. Corneille et Rotrou avaient d’abord tiré de la comédie d’intrigue romanesque et de registre galant, dans le sillage de la commedia erudita italienne, un miroir flatteur et enjoué de la vie à l’âge des amours et des peines de cœur po […] Lire la suite

MOLIÈRE

  • Écrit par 
  • Antoine ADAM, 
  • Alfred SIMON
  •  • 8 500 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « L'École des femmes » »  : […] Un an plus tard, en juin 1661, Molière créait L'École des maris . Sur deux points, cette pièce apportait des nouveautés importantes. Si, par certains traits, elle s'en tenait aux traditions de la farce, elle était écrite en trois actes, ce qui contrevenait aux lois du genre. On devine sans peine l'origine de cette nouveauté : la commedia dell'arte des Italiens était en trois actes ; c'est à elle […] Lire la suite

Les derniers événements

25 novembre 2017 France. Annonce de mesures de lutte contre les violences faites aux femmes.

Il propose de mettre en usage un questionnement systématique des femmes par les professionnels de santé, de permettre le dépôt de plainte à l’hôpital, de promouvoir l’égalité entre les sexes à l’école et de prévenir l’accès des collégiens à la pornographie. Emmanuel Macron proclame la lutte contre les inégalités entre les hommes et les femmes grande cause nationale du quinquennat. […] Lire la suite

4-25 avril 2009 Pakistan. Fort regain de violence

Le 25, au moins douze enfants sont tués par l'explosion d'une bombe devant une école primaire de filles à Luqman Banda, dans la vallée de Swat. Dans cette région, des écoles de filles ont déjà été prises pour cible, depuis la fin de 2008, par les islamistes qui considèrent l'éducation des femmes comme contraire à l'islam.  […] Lire la suite

8-17 décembre 2003 France. Publication du rapport Stasi sur les signes religieux à l'école

Le 17, au cours d'une allocution solennelle, Jacques Chirac évoque les « valeurs de tolérance et de respect de l'autre » propres à la France et le « danger [de la] discrimination », et déclare qu'« une loi est, évidemment, nécessaire », dès la rentrée de septembre, pour interdire les signes « ostensibles » à l'école, au nom d'un « sursaut républicain » qui doit aussi concerner les « droits des femmes » et leur « égalité avec les hommes ». […] Lire la suite

3-25 octobre 1989 France. Polémique autour du port du foulard à l'école

Le 22, une manifestation intégriste est organisée à Paris : environ six cents musulmans défilent à l'appel de deux organisations minoritaires pour défendre le port du voile à l'école. Cependant, la plupart des responsables politiques interviennent sur le sujet, exprimant souvent, au sein d'un même parti, des opinions opposées. Le débat dans le pays s'élargit à celui du droit des femmes et à la question de l'immigration en France. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian BIET, « L'ÉCOLE DES FEMMES, Molière - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ecole-des-femmes-moliere/