L'AUTRE MONDE OU LES ÉTATS ET EMPIRES DE LA LUNE, ET LES ÉTATS ET EMPIRES DU SOLEIL, Savinien Cyrano de BergeracFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les États et Empires de la Lune

Sous les couleurs d'une Histoire comique (titre donné par l'éditeur du texte posthume, en 1657), donc du genre littéraire le moins codifié qui soit, Cyrano convie son lecteur à un récit de voyage parfaitement hétérodoxe, régulièrement interrompu par des propositions fantaisistes qui développent des arguments capables de miner durablement les vérités et les croyances au nom d'une liberté matérialiste. Dans le même temps, cette histoire se réfère clairement à Lucien de Samosate et à son Histoire véritable et à l'anglais Francis Godwin (L'Homme dans la Lune, 1638, traduit en 1648), pour l'effet fictionnel de déplacement, mais surtout aux connaissances scientifiques du temps. Géographiques tout d'abord : Les États, empires, royaumes et principautés du monde de Pierre Davity (1625), fournit la trame du roman. Scientifique et philosophique ensuite : le voyage cosmique, cette imagination en actes, n'est valide que s'il est en accord avec les théories de Galilée. Il faudra donc que le personnage se déplace de manière romanesque, comique et scientifique, à la fois dans l'univers (d'un point de la Terre à un autre, de la Terre à la Lune, puis de la Terre au Soleil) et dans les représentations possibles et contradictoires de l'ordre du monde, et surtout dans celles qui choquent les traditions établies.

Le récit d'aventures est rédigé à la première personne. Au tout début des États et Empires de la Lune, le personnage-narrateur, sur une route proche de Clamart, au sud de Paris, déclare, en regardant la Lune, que cet astre « est un autre monde comme celui-ci, à qui le nôtre sert de lune ». Le narrateur décide d'aller vérifier la chose, et part expérimenter sa vision de l'autre monde (ou des nouveaux mondes possibles) en attachant à ses vêtements des fioles de rosée qui, attirées par la chaleur du Soleil, le propulsent dans le ciel et le transportent non point sur la Lune mais en Nouvelle-France (la Terre tourne durant son élévation). Là, il doit se justifier de sa manière à la fois burlesque, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  L'AUTRE MONDE OU LES ÉTATS ET EMPIRES DE LA LUNE, ET LES ÉTATS ET EMPIRES DU SOLEIL, Savinien Cyrano de Bergerac  » est également traité dans :

CYRANO DE BERGERAC (E. Rostand) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Un mythe français »  : […] Cyrano de Bergerac est l’une des œuvres dramatiques les plus jouées en France et a donné lieu à quantité d’adaptations (cinéma, opéra, danse...). Elle n’a cependant jamais vraiment franchi les portes des amphithéâtres universitaires, ni celles des théâtres publics les plus prestigieux, à l’exception notable de la Comédie-Française. La phrase d’André Gide – « Chaque public a le Shakespeare qu’il m […] Lire la suite

CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN (1619-1655)

  • Écrit par 
  • Jeannine ETIEMBLE
  •  • 1 674 mots

Dans le chapitre « Cyrano entre Descartes et Gassendi »  : […] Il travaillait cependant à son Autre Monde , son grand œuvre. À l' Histoire comique des États et Empires de la Lune , qui en composait la première partie, il adjoignit celle des États et Empires du Soleil , à quoi devait succéder L'Étincelle . Il avait lu Thomas Morus, la Civitas Solis de Campanella, sans doute John Wilkins et Godwin qui circulaient en traduction. Giordano Bruno était son maître […] Lire la suite

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « Le libertinage érudit »  : […] René Pintard a proposé de nommer « libertinage érudit » le mouvement de pensée et la sociabilité intellectuelle qui s'émancipent des dogmes. Ce libertinage se nourrit d'une immense culture grecque et latine. Il s'intéresse à l'atomisme de l'Antiquité (Démocrite, Épicure, Lucrèce), à son scepticisme et à son pyrrhonisme (Sextus Empiricus), aux hypothèses panthéistes de l'École de Padoue (Pietro Pom […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian BIET, « L'AUTRE MONDE OU LES ÉTATS ET EMPIRES DE LA LUNE, ET LES ÉTATS ET EMPIRES DU SOLEIL, Savinien Cyrano de Bergerac - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-autre-monde-ou-les-etats-et-empires-de-la-lune-et-les-etats-et-empires-du-soleil/