ARÉTIN L' (1492-1556)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une fortune sévère

Si, de son vivant, un certain équilibre s'était établi entre les jugements opposés de ceux qui le proclamaient divin, acerrimus virtutum ac vitiorum demonstrator, et de ceux qui ne voyaient en lui qu'un ignorant présomptueux et un infâme maître chanteur, la mise à l'Index de la totalité de ses œuvres impose, dès 1558, le portrait répandu par ses détracteurs. L'extrême rareté de ses livres aidant, son nom devient vite synonyme exclusif de luxure, et sa biographie ne tarde pas à s'enrichir de détails infamants, inventés de toutes pièces ou puisés dans les pamphlets souvent calomnieux de ses pires ennemis. En sorte que, dès l'aube du xvie siècle, la figure de l'Arétin a pris des proportions légendaires. Bien que les recherches menées depuis deux siècles aient fait justice de beaucoup de ces légendes, les critiques les plus sérieux n'ont que rarement réussi à s'affranchir de préjugés séculaires et à effacer de leur esprit l'image outrée d'un Arétin parangon de tous les vices. Seules les études les plus récentes ont ouvert la voie à une appréciation plus sereine et plus juste d'une œuvre dont on commence seulement à entrevoir toute la richesse et la signification.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARÉTIN L' (1492-1556)  » est également traité dans :

ART (Le discours sur l'art) - L'histoire de l'art

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 4 730 mots

Dans le chapitre « Biographie et norme »  : […] C'est en effet au xvi e siècle que tous ces aspects de la littérature artistique, récits anecdotiques, répertoires d'œuvres, augmentés d'une certaine attention aux données techniques et solidement encadrés dans une vision évolutive et « progressiste », vont converger pour susciter la première histoire de l'art proprement dite : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-l-histoire-de-l-art/#i_4198

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Imprimerie et syphilis »  : […] À la fin du xv e  siècle deux événements de première importance vont modifier fondamentalement la vie sociale et la littérature européennes : l'apparition presque simultanée de la syphilis et de l'imprimerie, qui inaugureront toutes deux des façons nouvelles, fondamentales, de vivre l'érotisme. Passons sur la syphilis, dont on connaît l'apparition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_4198

TINTORET (1519-1594)

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI
  •  • 3 176 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un peintre maniériste »  : […] Le caractère essentiellement vénitien du peintre (« le séquestré de Venise », comme l'appela Sartre) n'empêche cependant pas Tintoret de suivre les développements de la peinture italienne : celle-ci, à partir des centres de Florence et de Rome, exporte la nouvelle culture maniériste, aux manifestations multiformes, mais qui est marquée par une problématique spirituelle commune et par des modes fig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tintoret/#i_4198

Pour citer l’article

Paul LARIVAILLE, « ARÉTIN L' - (1492-1556) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-aretin/