L'AMOUR FOU, André BretonFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Scandale de l'amour

L'amour fut la grande affaire de Breton et des surréalistes : « Amour, seul amour qui soit, amour charnel, je t'adore, je n'ai jamais cessé d'adorer ton ombre vénéneuse, ton ombre mortelle. » Affaire personnelle, vécue et rapportée dans ce récit en partie autobiographique (il y est question de la rencontre de l'auteur avec sa deuxième femme, Jacqueline Lamba) ; affaire théorique aussi, ou pour mieux dire éthique, à la fois poétique et politique. En ce sens, L'Amour fou pourrait être considéré comme un troisième manifeste du surréalisme. Le titre même a valeur programmatique : à une expression cliché, prise volontiers avec distance et ironie, l'auteur redonne sa pleine et entière signification. L'amour doit être fou comme tout véritable amour, c'est-à-dire libre, révolutionnaire, scandaleux, irréductible à toute règle sociale, toute loi rationnelle... surréaliste en somme.

Ici comme dans Nadja, mais cette fois de manière plus « heureuse », la femme aimée initie Breton aux mystères du hasard. L'amour lui ouvre les portes d'un monde de coïncidences, d'analogies, de correspondances. Là, sous le patronage de la dialectique hégélienne, se réconcilient les contraires : amour unique et amours multiples (« dans tous ces visages de femmes qu'un visage : le dernier visage aimé »), hasards objectif et subjectif (« il arrive cependant que la nécessité naturelle tombe d'accord avec la nécessité humaine d'une manière assez extraordinaire et agitante pour que les deux déterminations s'avèrent indiscernables »), présent et passé (« le caractère minutieux du récit de quelque chose qui ne s'est pas passé »), fiction et réalité (« entre les événements que l'esprit s'est plu à agencer et les événements réels un incessant parallélisme »), etc. Et peut-être faut-il compter au nombre de ces antinomies résolues celle qui semble opposer le désordre de l'amour fou et de la « beauté convulsive » « érotique-voilée, explosante-fixe, magique-circonstancielle », avec son cortège d'images lyriques, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  L'AMOUR FOU, André Breton  » est également traité dans :

BRETON ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Marguerite BONNET
  •  • 4 853 mots

Dans le chapitre « L'expérience humaine »  : […] Durant ces quelque dix ans où Breton, inlassablement, se bat pour la vérité de la révolution et pour la vérité de l'art, la grande aventure mentale qu'est pour lui le surréalisme ne s'en poursuit pas moins ; car il possède à un exceptionnel degré le pouvoir d'embrasser d'un même regard tous les niveaux de l'expérience humaine. De ce temps datent quelques-uns de ses plus importants ouvrages. Après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-breton/#i_28283

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « L'AMOUR FOU, André Breton - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-amour-fou/