KUKAI ou KOBO-DAISHI (774-835)

VOYAGE DE SAICHŌ ET KŪKAI EN CHINE

  • Écrit par 
  • François MACÉ
  •  • 185 mots

Depuis l'introduction du bouddhisme au vie siècle, les Japonais ne cessèrent d'accueillir des moines du continent, mais aussi de se rendre en Chine. Profitant d'une ambassade en 804, deux moines partirent pour étudier dans la Chine des Tang. Saichō (767-822) séjourna au mont Tiantai où il reçut la transmission de l'enseignement de cette école. De reto […] Lire la suite

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme japonais

  • Écrit par 
  • Jean-Noël ROBERT
  •  • 13 527 mots

Dans le chapitre « La nouvelle vague de Heian »  : […] À l'époque qui s'ouvre avec le transfert de la capitale à Heian (Kyōto) en 794, ces six écoles anciennes sont supplantées par deux puissants courants qui, transmis au début du ix e  siècle, vont profondément influencer la pensée et la religiosité japonaises. Ils sont illustrés par les grandes personnalités de Saichō et de Kūkai, qui, insatisfaits de ce qu'ils trouvaient au Japon, allèrent tous de […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Naissance de la peinture »  : […] C'est par l'intermédiaire du bouddhisme et grâce à des artisans coréens que l'art de peindre fut apporté au Yamato, et la tradition situe à l'an 600 l'introduction par le moine-peintre Donchō, originaire de Kokuryŏ, des procédés de fabrication de l'encre, du papier et des couleurs. Celles-ci sont d'origine minérale : rouge (ocre, cinabre, rouge de plomb), jaune (ocre jaune et litharge), vert (ma […] Lire la suite

PEINTURE - Les techniques

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Jean RUDEL, 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 13 202 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Japon »  : […] Le pinceau dut être introduit au Japon vers les v e - vi e  siècles par des scribes venus de Corée. On conserve au Shōsō-in de Nara dix-sept spécimens ayant appartenu à l'empereur Shōmu, qui régna de 724 à 749. Richement ornés, ils pourraient avoir été importés de Chine. Les manches cylindriques en bambou tacheté sont cerclés, aux deux extrémités, de bagues d'or ou d'argent. L'extrémité opposée à […] Lire la suite

<!-- <script language="javascript" type="text/javascript"> if (isMobile.any() === null) { document.write('<ins class="adsbygoogle" id="adsense_text3" style="display:block" data-ad-format="fluid" data-ad-layout-key="-g8+17+6z-bd+5p" data-ad-client="ca-pub-6024595326767178" data-ad-slot="5515571784"></ins>'); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } </script> -->