KRAAL

HOTTENTOTS

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 411 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Économie et organisation sociale »  : […] La subsistance était assurée par la chasse, la cueillette et le ramassage, et par l' élevage de bovidés et de moutons ; les chèvres sont d'introduction récente. Pas plus que les Bochimans, les Hottentots n'étaient cultivateurs. Toutefois leurs ressources étaient moins aléatoires, car ils se nourrissaient surtout de lait caillé. Ayant besoin de pâturages et d'eau, ils pratiquaient le nomadisme sur […] Lire la suite

MASSAÏ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 334 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une économie d'élevage »  : […] Les Massaï possèdent environ une dizaine de bovidés par individu, et autant de chèvres et de moutons. Lait, sang et viande constituent la base de l'alimentation, et sont les seules nourritures permises aux guerriers. Les enfants et les personnes mariées consomment aussi des haricots, du millet, du maïs, obtenus, par échange, des populations voisines. La traite des vaches est faite par les femmes ; […] Lire la suite

NDEBELE, MATABELE ou AMANDEBELE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PENRAD
  •  • 739 mots

Peuple de formation récente, les Ndebele sont nés d'un conflit entre le roi zoulou Chaka (1787-1828, roi de 1816 à 1828) et l'un de ses izinduna (lieutenants), Mzilikazi (1790 env.-1868). Celui-ci, fils de Matshobana, chef du clan Kumalo (Khumalo) et de sa première épouse Nompethu, quitte le Natal en 1822 avec quelques centaines de personnes, en direction du nord-ouest. Il établit son kraal (cam […] Lire la suite