KONJAKU MONOGATARI SHŪ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les contes

Le recueil se compose de trente et un livres, comportant en moyenne une quarantaine de contes. Dans l'état actuel du texte, les livres VIII, XVIII, et XX manquent, et plusieurs autres sont incomplets. Les livres I à V sont consacrés à l'Inde, les livres VI à X à la Chine, et tous les autres au Japon. Certains indices tendraient à prouver que cette dernière partie est inachevée.

Les légendes indiennes sont toutes d'origine bouddhique et constituent des emprunts directs ou indirects aux Écritures : vie du Bouddha, de ses parents, de ses disciples, miracles et conversions.

La section chinoise traite d'abord de l'introduction et de la diffusion du bouddhisme en Chine ; les livres IX et X contiennent des anecdotes historiques ou légendaires spécifiquement chinoises, mais traitées sous l'angle de la doctrine bouddhique de l'enchaînement des effets et des causes.

Dans la section japonaise, les dix premiers livres sont consacrés à l'implantation du bouddhisme dans l'archipel : vies de saints, fondation de monastères, dédicaces de statues, mérites acquis par la copie des Écritures, miracles, conversions, descentes aux Enfers.

La seconde partie, soit le dernier tiers de l'ouvrage, offre par contre un tableau assez complet de la vie profane bien que la coloration voire les desseins en soient incontestablement religieux ; si le propos avoué est d'expliquer là encore les faits par la doctrine de la rétribution des mérites acquis ou des fautes commises dans des vies antérieures, le plaisir de la narration y prend parfois le pas sur le souci d'édifier. Les thèmes témoignent d'une curiosité à l'affût de tout ce qui est insolite : anecdotes relatives à des personnages historiques, biographies de maîtres dans diverses « voies » (musique, médecine, divination, poésie), destins singuliers, destruction de monstres, histoires de démons ou de spectres, histoires étranges ou cocasses, histoires de brigands, d'animaux. C'est dans cette partie, et surtout dans les cinq derniers livres, que se trouvent la plupart des contes originaux, ceux pour qui l'on n'a pu trouver aucune source an [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  KONJAKU MONOGATARI SHU  » est également traité dans :

AKUTAGAWA RYŪNOSUKE (1892-1927)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS
  •  • 1 292 mots

Dans le chapitre « L'art du conteur »  : […] Écrit en septembre 1915, Rashōmon n'est qu'une nouvelle d'une dizaine de pages. Mais, dès les premières lignes, un maître de la langue s'y révèle en pleine possession de ses moyens. Il évoque un siècle lointain, rempli de guerres et de calamités : il lui suffit d'un décor, la porte Rashōmon, jadis un des lieux les plus animés de la capitale, maintenant délabrée sous la pluie, et d'un personnage a […] Lire la suite

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme japonais

  • Écrit par 
  • Jean-Noël ROBERT
  •  • 13 527 mots

Dans le chapitre « Les « setsuwa » »  : […] Les setsuwa sont littéralement des « contes [transmis par] récitation », consignés par écrit et rassemblés en recueils, le plus souvent par les soins de religieux, mais leur transmission orale avait pu s'effectuer dans des milieux fort divers, en partie populaires, car le caractère folklorique en est parfois très marqué. Si les premiers recueils furent rédigés dans le style sino-japonais savant ( […] Lire la suite

NOUVELLE

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Antonia FONYI
  •  • 5 206 mots

Dans le chapitre « Les recueils de nouvelles »  : […] Lorsque les nouvelles ne sont pas encadrées et restent autonomes, elles peuvent se présenter en vrac – c'est le cas le plus fréquent – ou s'organiser vaguement selon le contenu – c'est le cas du Konjaku monogatari  : plein de piété bouddhique et de souci prédicant, l'auteur, quel qu'il soit, de ce monument littéraire a réparti ses histoires par pays : l'Inde, la Chine, le Japon, et, dans chaque pa […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

René SIEFFERT, « KONJAKU MONOGATARI SHŪ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/konjaku-monogatari-shu/