KOMEITO, parti japonais

JAPON (Le territoire et les hommes) Droit et institutions

  • Écrit par 
  • Jacques ROBERT, 
  • Universalis
  •  • 9 673 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le K̄omeit̄o »  : […] Le Kōmeitō (« parti pour un gouvernement propre »), apparu en 1964, est l'expression politique d'une secte religieuse, la Sōkagakkai. La foi de la Sōkagakkai est un mélange d'éléments religieux, patriotiques et politiques. Elle n'est pas une nouvelle religion, puisqu'elle tire sa doctrine des enseignements d'un prêtre bouddhiste, Nichiren, mais son but avoué est la propagation de son évangile d […] […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 44 401 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « La fièvre sociale des années 1960 »  : […] L'opposition au gouvernement Kishi et au retour en arrière dénoncé par certains se cristallise violemment autour de la dénonciation du traité de sécurité nippo-américain que Kishi souhaite pouvoir renégocier dans un sens plus favorable au Japon . Une coalition hostile à la renégociation et à la prolongation du traité, regroupant le PS, le PC et le Zengakuren (association regroupant des représentan […] […] Lire la suite

NICHIREN-SHŌ-SHŪ

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 382 mots

L'une des sectes de l'école bouddhiste japonaise Nichiren, le Nichiren-shō-shū (« vraie secte Nichiren »), a connu, depuis 1950, une expansion extraordinaire due principalement au prosélytisme des adeptes de la communauté laïque qui lui est associée, le Sōkagakkai . La secte fait remonter son origine à l'un des six disciples de Nichiren, Nikkō, qui construisit son propre temple, Daiseki-ji, au pie […] […] Lire la suite