METTERNICH KLEMENS VON (1773-1859)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Premier ministre

Ainsi, à trente-six ans, grâce à son habileté, mais grâce aussi à la fermeté de ses principes, Metternich prenait en main l'une des grandes puissances européennes, pour une durée de quarante ans. On sait qu'il fut victime de sa présomption et que la révolution viennoise de mars 1848 le prit pour cible ; obligé de fuir assez peu glorieusement, le 14 mars, il se réfugia en Angleterre où il demeura jusqu'en 1849, puis s'installa à Bruxelles ; en 1851, le gouvernement néo-absolutiste lui permit de rentrer en Autriche, où il se tint à l'écart de la vie politique : il mourut à Vienne, onze ans après avoir été chassé du pouvoir qui avait été le but même de son existence.

Il consacra en effet la majeure partie de son temps au travail, dix à douze heures par jour, qu'il passait dans son bureau de la chancellerie, Ballhaus Platz, à rédiger des rapports prolixes, conformément aux traditions de l'administration autrichienne. Bon père et bon époux, il se servit du mariage pour consolider sa position dans la société viennoise : il épousa en premières noces, en 1795, la petite-fille du chancelier Kaunitz et en troisièmes noces une comtesse Zichy, tandis que ses liaisons, avec la comtesse Lieven par exemple, gardaient un caractère mondain.

On ne peut même pas dire que Metternich était attaché à l'argent ; même si son passage au gouvernement lui permit de restaurer sa fortune plutôt compromise par les prodigalités de son père, il ne fut jamais un capitaliste soucieux de faire fructifier son bien, comme ce fut le cas chez nombre de ses prédécesseurs ; le sentiment de régenter l'Europe entre 1815 et 1848 suffisait à son bonheur et son triomphe fut incontestablement le Congrès de Vienne, en 1815, où toute l'Europe dansa dans la capitale de son maître.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  METTERNICH KLEMENS VON (1773-1859)  » est également traité dans :

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La chute et l'abdication »  : […] En janvier 1814, la France était attaquée sur toutes ses frontières. Les Alliés eurent l'intelligence de déclarer qu'ils ne combattaient pas le peuple de France mais seulement Napoléon. En novembre 1813, ce dernier avait rejeté les conditions proposées par le ministre des Affaires étrangères autrichien, le prince Klemens de Metternich, conditions qui auraient préservé les frontières naturelles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_36910

NAPOLÉON II (1811-1832) duc de Reichstadt, roi de Rome

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 553 mots

La vie et la personnalité de Napoléon II, duc de Reichstadt, l'« Aiglon », fils de Napoléon, roi de Rome, prince de Parme, ont été tout à la fois obscurcies et embellies par la légende. Barthélemy et Méry créent en effet, sous la Restauration, un mythe bonapartiste : François Joseph Napoléon est « le fils de l'Homme » (c'est aussi le titre de leur ouvrage paru en 1829), tenu volontairement par son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ii/#i_36910

SAINTE-ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 644 mots
  •  • 1 média

Dans l'usage commun, l'expression désigne aujourd'hui le système de réaction et de répression établi par les grandes monarchies absolutistes d'Europe après 1815 : « la ligue des rois contre les peuples ». Cette image résulte de la superposition de trois entités historiquement sensiblement différentes. 1. Le pacte primitif de la Sainte-Alliance, signé à Paris, le 26 septembre 1815, par les souverai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-alliance/#i_36910

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « METTERNICH KLEMENS VON - (1773-1859) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/klemens-von-metternich/