KITAMURA TOKOKU (1868-1894)

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 416 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'épanouissement (1897-1915) »  : […] Des siècles durant, le roman avait été, en dépit de ses succès, tenu en mépris. En quelques dix ans, il était devenu le genre littéraire privilégié. Mais pour qu'il pût s'épanouir, il fallait élaborer un « art de la prose ». Dès avant 1890, des écrivains et des savants avaient jeté les bases de la langue moderne : en elle devaient « se confondre langue écrite et langue parlée ». Elle se développa […] Lire la suite

SHIMAZAKI TŌSON (1872-1943)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS
  •  • 1 463 mots

Dans le chapitre « Années de rébellion »  : […] Shimazaki Tōson s'établit à Tōkyō en avril 1905, et c'était une décision folle. Il quittait une petite ville de la province de Shinshū où il avait enseigné pendant six ans. Il voulait risquer le tout pour le tout. Il avait produit des poèmes, quelques récits, et, un an auparavant, avait entrepris « une œuvre un peu plus longue » : Hakai . Il fit publier ce roman à ses frais en mars 1906. En mai 19 […] Lire la suite