SMITH KIKI (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur et graveur, l'artiste américaine d'origine allemande Kiki Smith explore dans ses œuvres, intenses et expressionnistes, le corps et les processus corporels.

Fille de l'actrice américaine Jane Lawrence et de l'architecte et sculpteur américain Tony Smith, Kiki Smith naît le 18 janvier 1954 à Nuremberg, en Allemagne, où sa mère fait carrière en tant que chanteuse lyrique. En 1955, sa famille rentre aux États-Unis et s'établit à South Orange, à quelques kilomètres de New York. Après un bref passage à la Hartford Art School de 1974 à 1976, Kiki Smith s'installe à New York. Le travail de sculpture qu'elle entreprend alors ressemble très peu à celui de son père. Alors que celui-ci privilégie l'abstraction, elle s'engage dans l'étude de l'anatomie humaine et du monde naturel.

Dans les années 1980, la jeune artiste explore ainsi souvent des parties du corps – main, appareil digestif, bassin, foie – et, avec des matériaux comme le tissu, le papier, le verre et la céramique, montre le mystère et la vulnérabilité de notre enveloppe charnelle. En 1985, Kiki Smith suit une courte formation aux soins médicaux d'urgence. Cinq ans plus tard, elle sculpte des corps humains aussi bien morcelés, tant des organes internes qu'externes (From Heart to hand, 1989), qu'entiers, utilisant souvent le papier ou la cire pour mieux imiter l'aspect de la peau, comme en témoigne Untitled (1990). Des corps grandeur nature d'un homme et d'une femme nus s'écoulent des fluides corporels, du sperme du sexe de l'homme qui n'ensemence rien et du lait maternel de la poitrine de la femme qui ne nourrit personne. Kiki Smith fait du corps le reflet des passions et des souffrances de l'existence. Ses sculptures, ses photographies et ses gravures abordent les thèmes de l'anatomie, l'autoportrait, la nature et réinventent les mythes et les contes de fées à partir de perspectives féminines, comme dans la lithographie Born (2002). Son travail redonne ainsi un souffle à la tradition expressionniste et émotive de la sculpture figurative.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SMITH KIKI (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiki-smith/