KHMERS ROUGES

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 808 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La restauration monarchique : de Norodom Sihanouk à Norodom Sihamoni »  : […] Le retour à Phnom Penh, le 14 novembre 1991, du prince Norodom Sihanouk, après douze ans d'exil, a catalysé les espérances de tout un peuple. Celui des dirigeants khmers rouges, Khieu Samphan et Son Sen, le 27 novembre, a déclenché un début d'émeute. Si le Cambodge n'est plus au centre d'un affrontement stratégique, idéologique ou politique entre puissances globales ou régionales, il n'en est pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambodge/#i_82285

GÉNOCIDE

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 8 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les promesses de la Cour pénale internationale »  : […] Une impression d'ensemble : le droit peine, en ce domaine plus encore que d'habitude, à se dégager du politique. Une illustration claire de cela ? Le manque flagrant de volonté des États membres d'agir pour forcer Pol Pot et les chefs khmers rouges à répondre du génocide commis au Cambodge , quelque difficulté sémantique que certains soulèvent à appeler de ce nom le fait, pour un régime, d'égorger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide/#i_82285

IENG SARY (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 385 mots

Homme politique cambodgien, Ieng Sary fut vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Kampuchea démocratique de 1975 à 1979, sous le régime des Khmers rouges dirigé par Pol Pot, son beau-frère. À ce titre, il fut accusé d'être un des responsables de la mort de plus d'un million de personnes. Ieng Sary, de son vrai nom Kim Trang, naît le 24 octobre 1925, dans la province de Tra Nin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sary-ieng/#i_82285

IENG THIRITH (1932-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 387 mots

Femme politique cambodgienne, Ieng Thirith fut une figure centrale du régime khmer rouge de Pol Pot (1975-1979). À ce titre, elle est considérée comme coresponsable de la mort de plus d’un million de personnes. Khieu Thirith est née le 10 mars 1932 dans la province de Battambang dans l’ouest du Cambodge, alors en Indochine française. Issue de la haute société cambodgienne – son père est juge –, el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thirith-ieng/#i_82285

KHMER ART

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Claude JACQUES
  •  • 8 440 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Un site respecté par les Khmers »  : […] Tout au long des hostilités, entre 1970 et 1992, aucun combat n'a eu lieu sur le site même d'Angkor, alors que la ligne de démarcation entre les ennemis en était proche, et parfois le traversait. Les belligérants tenaient donc à respecter le site : les quelques dégâts – généralement des impacts de balles sur des bas-reliefs –, peu nombreux en regard de ce qui aurait pu se produire, sont clairement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-khmer/#i_82285

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la construction du socialisme à l'économie socialiste de marché »  : […] À partir de l'intervention militaire vietnamienne contre les Khmers rouges (déc. 1978), la République démocratique populaire lao se retrouve non seulement prise dans l'étau de ses alliances idéologiques et politico-militaires mais, bien plus encore, l'otage des rivalités sino-vietnamiennes. À l'intérieur, des cadres du parti et du gouvernement sont arrêtés pour leurs sympathies avec la Chine (en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_82285

LON NOL (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 1 045 mots
  •  • 2 médias

Peu d'hommes auront marqué aussi tragiquement le destin de leur pays que le maréchal Lon Nol (ancien président de la République khmère), décédé en Californie le 17 novembre 1985. Né le 13 novembre 1913 dans la province de Preyveng, fils d'un petit fonctionnaire, Lon Nol put faire de bonnes études. Il fut orienté d'abord vers la magistrature ; mais, dès 1937, il entra dans le cadre administratif et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lon-nol/#i_82285

NORODOM SIHANOUK (1922-2012) roi du Cambodge (1941-1955, 1993-2004)

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 1 213 mots
  •  • 2 médias

Roi du Cambodge de 1941 à 1955, puis de 1993 à 2004, Norodom Sihanouk est né à Phnom Penh le 31 octobre 1922. Fils de Norodom Suramarit et de Kossamak Nearireath, le jeune prince cambodgien Norodom Sihanouk fait des études à Saigon puis à Paris. Appelé à succéder à son grand-père le roi Sisowath Monivong le 23 avril 1941 (la monarchie cambodgienne est élective), il est couronné le 28 octobre de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norodom-sihanouk/#i_82285

POL POT SALOTH SAR dit (1928-1998)

  • Écrit par 
  • Christian LECHERVY
  •  • 859 mots

Lorsque la radio khmère rouge annonça que Pol Pot venait de « crever » de vieillesse le 15 avril 1998 à Sahook, la nouvelle eut d'autant plus d'impact que Pol Pot n'avait été vu par aucun observateur indépendant de décembre 1979 à juillet 1997. Appelé également Frère numéro un, Code 87, Bang Pol ou Lamoth, il avait pour vrai nom Saloth Sar. Il serait né le 19 mai 1928 dans la province de Kompong T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saloth-sar-pol-pot/#i_82285

S21, LA MACHINE DE MORT KHMÈRE ROUGE (Rithy Panh)

  • Écrit par 
  • Sylvie ROLLET
  •  • 969 mots

En avril 1975, les Khmers rouges déportent Rithy Panh et sa famille vers la campagne, comme tous les habitants de Phnom Penh, vidée en quelques jours de sa population. Il verra mourir les siens de faim et d'épuisement avant de pouvoir gagner la France, où il fera ses études à l'I.D.H.E.C. Comme il l'a souvent répété, sans le génocide, il ne serait pas devenu cinéaste. C'est l'ancien centre de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/s21-la-machine-de-mort-khmere-rouge/#i_82285

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Le retournement de la situation : l'engrenage du début des années 1980 »  : […] Néanmoins, la situation se détériore rapidement pour le pouvoir vietnamien. Les négociations avec les États-Unis achoppent, dès 1977, sur les questions des réparations de guerre et des soldats disparus. En 1978, sur fond de rapprochement entre Washington et Pékin, la rupture est définitive. Plus grave encore, les relations avec la Chine se sont détériorées. Le conflit va éclater par l'intermédiai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_82285


Affichage 

Fuite de Pol Pot, 1979

photographie

L'armée vietnamienne est entrée au Cambodge en janvier 1979 L'ancien chef khmer rouge Pol Pot et des responsables de l'Angkar, le Parti communiste du Kampuchea, fuient, dans une zone non encore occupée par les forces vietnamiennes, en mai 1979 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Génocide cambodgien

photographie

Des milliers de crânes humains, entassés dans le camp d'extermination de Tuol Sleng (S-21), témoignent du génocide perpétré par les Khmers rouges au Cambodge, de 1975 à 1979 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Khieu Samphan, vers 1987

photographie

Khieu Samphan, un des leaders khmers rouges responsables du génocide, fut chef de l'État cambodgien du 11 avril 1976 au 7 janvier 1979, jour de la chute de Phnom Penh, tombée aux mains des Vietnamiens Il a été arrêté en novembre 2007 et inculpé de crimes de guerre et crimes contre... 

Crédits : Getty

Afficher

Khmers rouges à Phnom Penh, 1975

photographie

Les Khmers rouges sont entrés dans Phnom Penh (Cambodge) en avril 1975 Un jeune combattant marche dans les rues de la capitale investie 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Procès des Khmers rouges, Cambodge, 2009

photographie

« Au nom du peuple cambodgien et des Nations unies» s'ouvre le 17 février 2009 le procès de Kaing Guek Eav, dit « Douch », le premier dirigeant khmer rouge à être jugé pour les atrocités qu'il a commises il y a plus de trente ans sous la dictature communiste 

Crédits : A. Latif/ AFP/ Getty

Afficher

Fuite de Pol Pot, 1979
Crédits : Hulton Getty

photographie

Génocide cambodgien
Crédits : Hulton Getty

photographie

Khieu Samphan, vers 1987
Crédits : Getty

photographie

Khmers rouges à Phnom Penh, 1975
Crédits : Hulton Getty

photographie

Procès des Khmers rouges, Cambodge, 2009
Crédits : A. Latif/ AFP/ Getty

photographie