KENNING

SCALDIQUE POÉSIE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 2 037 mots

Dans le chapitre « Les formes »  : […] La qualité de la poésie scaldique est avant tout due à la forme dont on ne peut donner ici qu'un rapide aperçu. Comme la poésie eddique, mais de façon plus rigoureuse, elle refuse d'abord le mot propre, lui substituant soit une sorte de synonyme ou heiti (mais cette pratique ne concerne que les substantifs, jamais les adjectifs ou les verbes), soit une périphrase ou métaphore à plusieurs termes, […] […] Lire la suite