KEILA LA ROUGE (I. B. Singer)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un « ange de la mort »

L’intrigue du roman se situe, à la veille de la Première Guerre mondiale, dans les bas quartiers de Varsovie où voisinent les écoles hassidiques les plus orthodoxes et les maisons de prostitution les plus sordides. Une population dévote y côtoie une pègre dont le plus terrible représentant est Max, un souteneur qui abuse de jeunes femmes qu’il envoie dans les bordels d’Amérique latine. Véritable personnage de conte, totalement dénué de scrupules, violent, séducteur irrésistible des deux sexes, il détruit perversement l’harmonie du couple formé par Keila, qu’il viole lors de la fête de Kippour, et Yarmy, être faible et influençable, qu’il détourne de ses bonnes résolutions. « Ange de la mort », il parle toutes les langues, voyage de par le monde et apparaît quand il ne faudrait pas.

Keila, la belle prostituée rousse au grand cœur, séduit Bunem, le fils d’un rabbin, qui ne peut plus se passer d’elle. La passion sexuelle, thème si souvent reproché à Singer, est ici fort présente. Toutefois, elle constitue une limite dramatique, car Bunem, prisonnier de son conformisme social, ne mesure pas l’ampleur de l’amour que Keila lui porte ni son aspiration maladroite, mais réelle à s’élever, y compris spirituellement. Comme beaucoup de personnages de Singer, il est écartelé entre une tradition à laquelle il n’adhère plus, et dont les rites l’agacent, et une modernité qui le séduit – il voudrait être peintre – mais qu’il ne peut assumer. Il se veut un esprit fort sans cesser de s’interroger sur Dieu à qui il reproche les désordres du monde : « Il existe, mais je ne Le servirai pas… » Fiancé à Solcha, une intellectuelle activiste anarchiste qui est déportée en Sibérie, mais foncièrement irrésolu, se laissant porter par les événements, il n’ose rien lui révéler de la confusion de sa vie.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé, docteur en lettres modernes, habilité à diriger des recherches en littératures comparées

Classification

Pour citer l’article

Jean-Paul CHAMPSEIX, « KEILA LA ROUGE (I. B. Singer) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/keila-la-rouge-i-b-singer/