KAZAKHSTAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Kazakhstan : carte physique

Kazakhstan : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Kazakhstan : drapeau

Kazakhstan : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Tianshan

Tianshan
Crédits : N A Callow/ R. Harding World Imagery/ Getty

photographie

Kazakhstan : territoire et activités

Kazakhstan : territoire et activités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Nom officielRépublique du Kazakhstan (KZ)
Chef de l'État et du gouvernementPrésident : Kassym-Jomart Tokaïev (depuis le 20 mars 2019). Premier ministre : Askar Mamine (depuis le 21 février 2019)
CapitaleNoursoultan 2
Note : En mars 2019, la capitale Astana a été renommée Noursoultan
Langues officielleskazakh, russe
Unité monétairetengué (KZT)
Population18 273 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)2 724 900

Géographie

Un pays vaste, écartelé et enclavé

Au cœur du continent asiatique, le Kazakhstan s'étend sur 2 717 000 kilomètres carrés, superficie qui le classe au huitième rang mondial ; 3 000 kilomètres séparent les rives de la mer Caspienne, à l'ouest, de l'Altaï, à l'est ; 1 600 kilomètres, les montagnes du Tianshan et les oasis du Turkestan, au sud, de la Sibérie méridionale, au nord. Ce territoire a été délimité dans les années 1920 et 1930, dans le cadre de la réforme politique et territoriale menée par les autorités soviétiques qui fonda le Kazakhstan et en fit une république socialiste soviétique en 1936. Organisé suivant une disposition zonale des ensembles agroclimatiques, le pays est centré sur une grande étendue constituée de déserts continentaux froids (par exemple le Kyzyl-Koum, « les sables rouges ») et de steppes (Betpak-Dala, « la steppe de la faim ») qui furent, jusqu'au xxe siècle, le domaine des nomades kazakhs. Cette région de la cuvette aralo-caspienne, qui occupe la majorité du territoire, est marquée par l'endoréisme : le Tchou se perd dans le désert du Mouyoun-Koum, l'Ili se jette dans le lac Balkhach, tandis que l'Oural coule vers la Caspienne et que le Syr-Daria s'achève dans l'Aral, lac désormais divisé dont le volume a diminué de 80 p. 100 depuis 1960, à la suite de l'essor des périmètres irrigués dévolus à la culture du coton. Seul le nord du pays, drainé par l'Irtych et ses affluents (Ichim, Tobol), appartient au bassin versant de l'océan glacial Arctique. Les plaines et les plateaux du bouclier kazakh sont dominés par des petits massifs dont l'altitude n'excède pas 1 600 mètres. En revanche, au sud-est, une barrière montagneuse discontinue mais puissante, formée du Tianshan, o [...]

Tianshan

Tianshan

Photographie

Les steppes kazakhes, qui couvrent la plus grande partie du territoire, sont bordées au sud par le massif des Tianshan. 

Crédits : N A Callow/ R. Harding World Imagery/ Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages



Écrit par :

  • : professeur émérite d'études ouraliennes et altaïques, professeur d'histoire à l'université d'Indiana, Bloomington
  • : anthropologue, chercheur à l'Institut français d'études sur l'Asie centrale
  • : docteure en histoire, chargée de recherche au CNRS
  • : docteur en géographie, chargé de recherche au C.N.R.S., membre de l'U.M.R. 7528 Monde iranien et indien (C.N.R.S., Sorbonne nouvelle, EPHE, INALCO)

Classification


Autres références

«  KAZAKHSTAN  » est également traité dans :

KAZAKHSTAN, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/kazakhstan/#i_14753

ALMATY ou ALMA-ATA, anc. VIERNYÏ

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Appelée Viernyï jusqu'en 1921, la ville d'Almaty (nommée Alma-Ata pendant la période soviétique), ville principale de la république du Kazakhstan, située au pied des monts Ala-Taou, sur le cône de déjection construit en commun par la Grande et par la Petite Almaatinka, comptait 1,5 million d'habitants en 2013 (elle en comptait 928 000 en 1980, se classant alors au vingt-sixième rang des villes les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/almaty-alma-ata-viernyi/#i_14753

ARAL MER D'

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  • , Universalis
  •  • 2 362 mots
  •  • 1 média

Partagé par la frontière entre le Kazakhstan au nord et l'Ouzbékistan au sud, la mer d'Aral occupe, au milieu de déserts sableux, une partie basse de la dépression touranienne ou aralo-caspienne ; elle a communiqué avec la mer Caspienne jusqu'à une époque géologique récente (quelques millions d'années [Ma]) par le cours de l'Ouzboï. Depuis les années 1960, la mer d'Aral s'assèche : les eaux de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-d-aral/#i_14753

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Asie centrale »  : […] L'Asie centrale est formée par un ensemble homogène de plissements calédoniens et hercyniens appartenant à la grande ceinture qui enveloppe le bouclier sibérien et ses annexes. Elle est bordée au sud par les chaînes alpines du Pamir et de l'Himalaya (cf. carte structurale de l'Asie). Le soubassement précambrien affleure ici et là sous forme de nuclei (Tarim, Dzoungarie, Tibe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geologie/#i_14753

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Dépression aralo-caspienne et massif central kazakhe »  : […] La dépression aralo-caspienne occupe l'emplacement d'un secteur faible du domaine plissé paléozoïque asiatique. Sur la surface d'aplanissement qui nivèle les structures anciennes affaissées, les transgressions mésozoïques et cénozoïques ont déposé des couches de sédiments généralement minces et restées horizontales, au moins dans la moitié septentrionale de la cuvette. Par places, dans le quart s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_14753

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Urbanisation et développement »  : […] Avec plus de 73 millions d'habitants chacun, la Turquie et l'Iran regroupent à eux seuls plus de la moitié de la population de toute la région et confirment ainsi leur place économique et politique dominante. Troisième pays de la région par sa population, l'Afghanistan (28,4 millions d'habitants en 2009) est aussi le plus pauvre de la région, avec les taux de natalité et de mortalité les plus éle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_14753

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Désastre écologique en mer Caspienne »  : […] L'Azerbaïdjan est l'un des cinq pays riverains de la mer Caspienne, que bordent également la Russie, le Turkménistan, le Kazakhstan et l'Iran. La mer Caspienne est l'une des plus grandes mers intérieures du monde (371 000 km 2 ). Refuge d'espèces rares de poissons et d'oiseaux migrateurs, elle est également réputée pour la pêche à l'esturgeon, dont les œufs, après prépara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan/#i_14753

BALKHACH LAC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 729 mots

Le lac Balkhach est situé dans le centre-est du Kazakhstan, à peine 1 000 kilomètres à l'est de la mer d'Aral. Occupant le vaste bassin du Balkhach et de l'Alakol, à 342 mètres d'altitude, il s'étend sur 605 kilomètres d'est en ouest. Sa superficie varie fortement selon le bilan hydrologique. Lorsque l'eau est abondante (comme au milieu du xx e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-balkhach/#i_14753

BLÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 2 397 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un marché mondial du blé en progression »  : […] Les échanges internationaux de blé portent aujourd’hui en moyenne sur 135 millions de tonnes par an, ce qui représente 20 p. 100 de la production mondiale. Si le blé demeure de très loin la céréale la plus échangée sur les marchés internationaux, les volumes concernés, après s'être stabilisés au cours des années 1980 et 1990, repartent aujourd'hui à la hausse : ils ont augmenté d’un tiers entre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ble/#i_14753

CASPIENNE, géopolitique

  • Écrit par 
  • Garik GALSTYAN
  •  • 7 421 mots

Dans le chapitre « Les États caspiens au centre des enjeux énergétiques »  : […] La dissolution de l'URSS, la formation de nouveaux États caspiens et la découverte de riches gisements d'hydrocarbures ont largement contribué à réactiver le « Grand Jeu ». Sur fond de besoin croissant en gaz naturel et en pétrole dans le monde, un nouveau partage des ressources énergétiques de la région caspienne ainsi qu'une nouvelle répartition des voies de communications existantes et futures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspienne-geopolitique/#i_14753

CASPIENNE MER

  • Écrit par 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV, 
  • Oleg Konstantinovitch LEONTIEV, 
  • Lewis OWEN
  • , Universalis
  •  • 4 462 mots
  •  • 2 médias

La mer Caspienne (appelée en russe Kaspiïskoïe More , en persan Darya-ye Khazar ou Darya-ye Mazandaran ), plus grande étendue d'eau continentale au monde, est située à l'est du Caucase et à l'ouest de l'immense steppe d'Asie centrale. Son nom proviendrait des Caspi, anciennes populations scythes de la Transcaucasie, région situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-caspienne/#i_14753

C.E.I. (Communauté des États indépendants)

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 3 632 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des partenaires aux intérêts divergents engagés dans des coopérations à géométrie variable »  : […] Les pays membres de la C.E.I. présentent une grande diversité de poids économique, démographique et territorial (tableau 1) . Ils n'ont pas tous les mêmes intérêts. On distingue généralement trois groupes de pays : – Les « intégrationnistes ». C'est la Biélorussie qui va le plus loin, en acceptant, voire demandant, une union avec la Russie, effectivement consacrée en plusieurs étapes entre avril 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-des-etats-independants/#i_14753

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « « Fusion » ou « épanouissement » des nations »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les déplacements de populations et le nouveau tracé des frontières réduisirent considérablement l'importance numérique des minorités nationales dans les pays d'Europe de l'Est : après avoir représenté un quart de la population des États d'Europe centrale en moyenne dans l'entre-deux-guerres, elles ne constituent plus dans les années quatre-vingt que 7 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_14753

HORDE BLANCHE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 128 mots

Nom donné au khānat fondé dans le Kazakhstan actuel par Orda, frère de Batu et fils aîné de Jöči, lui-même le premier-né de Gengis-khān. Nominalement vassale de la Horde d'or, la Horde blanche fait peu parler d'elle jusqu'à l'époque où Tuqtamiš (Tuqtamich), son souverain (1376/77-1406/07), réunit pour un temps (1381-1395) les deux khānats sous son autorité. La majeure partie de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horde-blanche/#i_14753

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'ère postsoviétique »  : […] Contrairement à ce qui avait été avancé, les musulmans de l'U.R.S.S. n'ont pas provoqué la désintégration du pouvoir soviétique. Lors du référendum de mars 1991, les républiques d'Asie centrale ont voté à 90 p. 100 leur maintien dans le nouveau pacte de l'Union proposé par Mikhaïl Gorbatchev. La première forme de politisation de l'islam en U.R.S.S. a été celle d'un parti pan-soviétique créé en ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_14753

KOURGANES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 957 mots

vi e  siècle avant notre ère Kourgane de Kelermès (Kouban) découvert en 1903. La célèbre panthère d'or abrite, sous ses pattes et tout au long de sa queue, dix petites panthères roulées en boule. C'est un des motifs récurrents de l'art scythe. v e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourganes-reperes-chronologiques/#i_14753

NOURSOULTAN, anc. ASTANA

  • Écrit par 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 788 mots
  •  • 1 média

Située dans le centre-nord du pays, où règne un climat continental rude, Noursoultan (anciennement Akmolinsk, Tselinograd [1961-1992], Akmola [1992-1998] puis Astana [1998-2019]) remplace depuis 1998 Almaty, qui est localisée sur le piémont du Tianshan à proximité de la frontière chinoise, comme capitale du Kazakhstan. Ce transfert du pouvoir, décidé par le président Noursoultan Nazarbaïev en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noursoultan-astana/#i_14753

OB ou OBI

  • Écrit par 
  • Liliya Konstantinovna MALIK, 
  • Philip P. MICKLIN, 
  • Lewis OWEN
  •  • 2 770 mots

Dans le chapitre « Peuplement et économie »  : […] Si des peuples paléoasiatiques vivent dans le bassin de l'Ob depuis des millénaires, les explorateurs et les pionniers russes ne le pénètrent qu'à la fin du xvi e  siècle. Sous le règne d'Ivan IV le Terrible, le héros du peuple cosaque, Iermak, mène une expédition dans la région de 1581 à 1584-1585 pour élargir le territoire du tsar. Plusieurs vil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ob-obi/#i_14753

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Plissements hercyniens du sud de la Sibérie »  : […] Les plissements hercyniens du sud de la Sibérie forment un arc bifide vers l'ouest ( Altaï- Kazakhstan et Tian-Chan) et un arc simple vers l'est (Transbaïkalie- Amour). La branche occidentale est comprise entre les Calédonides et le massif précambrien du Tarim. Dans le Tian-Chan septentrional et l'ouest du Kazakhstan, on trouve une succession qui débute par de l'Archéen et du Protérozoïque métamor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_14753

SYR-DARIA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 779 mots

Des montagnes du Tian Shan, au Kirghizstan, à la mer d'Aral, le plus long des fleuves de l'Asie centrale, le Syr-Daria, mesure 3 020 kilomètres, s'il est tenu compte de la plus longue des deux branches maîtresses qui lui donnent naissance, la Naryn ; la longueur du cours est ramenée à 2 212 kilomètres lorsqu'elle n'est comptée qu'à partir de la confluence de la Naryn et du Kara-Daria. Le Syr-Daria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syr-daria/#i_14753

TALAS (BATAILLE DU)

  • Écrit par 
  • Véronique SCHILTZ
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

La bataille du Talas vit s'affronter en 751 au cœur de l'Asie centrale les Chinois et les Arabes qui en furent les vainqueurs . Trop souvent méconnue des chronologies occidentales, elle est pourtant d'une importance considérable, tant par ses conséquences sur le devenir politique du continent que pour son histoire culturelle. C'est là une étape cruciale pour qui veut comprendre les tenants et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-talas/#i_14753

TURKESTAN RUSSE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 647 mots

La région d'Asie centrale, qui est limitée au nord par la Sibérie, au sud par l'Iran, l'Afghanistan, l'Inde et le Tibet, à l'ouest par la mer Caspienne, à l'est par la Mongolie et le désert de Gobi, et qui est peuplée en majorité de musulmans turcs, est appelée Turkestan, une dénomination conventionnelle. Sa partie orientale est le Xinjiang, ou Turkestan chinois. Sa partie occidentale forme le Tur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkestan-russe/#i_14753

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 230 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Répartition géographique des gisements »  : […] Les réserves officielles au début du xxi e  siècle sont classées par rapport à leurs coûts de production : coût inférieur à 40 dollars par kilogramme d'uranium et coût compris entre 40 et 80 dollars par kilogramme, ou entre 80 et 130 dollars par kilogramme. Dans chaque gamme, on distingue les réserves assurées , les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/#i_14753

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis SINOR, Arnaud RUFFIER, Isabelle OHAYON, Julien THOREZ, « KAZAKHSTAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/