KAWABATA YASUNARI (1899-1972)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Le monde des démons »

Kawabata renouvelle aussi ses tentatives de roman-feuilleton, entreprises jadis avec un roman de mœurs sur la vie des danseuses d'Asakusa. Il s'ensuit, notamment à partir de 1950, une série importante de romans d'une facture apparemment facile, mais où toute la sensibilité de l'auteur s'exprime avec une envergure surprenante. Parmi ces récits, on peut citer, entre autres, La Danseuse (Maihime, 1950-1951), Le Lac (Mizu-umi, 1954-1955), Être une femme (Onna de aru koto, 1956-1957), Kyōto (Koto, 1961-1962), La Beauté et la souffrance (Utsukushisa to kanashimi to, 1961-1965).

Il convient de classer à part, Les Belles Endormies (Nemureru bijo, 1960-1961), expression d'un érotisme d'une gratuité absolue, qui représente l'aboutissement des épreuves que Kawabata s'était imposées à travers sa quête esthétique. Logique avec lui-même, l'écrivain, avec cette œuvre, est allé délibérément jusqu'au fond de son propre enfer mental.

Certains ont cherché des liens directs entre cet enfer et le suicide solitaire de Kawabata, survenu en 1972 dans un petit appartement loué à Zushi, au bord de la mer, non loin de sa maison de Kamakura. Néanmoins, il importe de remarquer que ses propres écrits demeurent plus révélateurs sur la nature profonde de cet enfer mental. « Il est facile d'entrer dans le monde des bouddha, il est difficile d'entrer dans le monde des démons – ce propos d'Ikkyū, moine zen, me touche au plus profond de moi-même. Tout artiste aspirant au vrai, au bien et au beau comme objet final de sa quête, est hanté fatalement par le désir de forcer cet accès difficile du monde des démons, et cette pensée, apparente ou secrète, hésite entre la peur et la prière. »

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : Professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales.

Classification

Autres références

«  KAWABATA YASUNARI (1899-1972)  » est également traité dans :

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 418 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Temps d'apocalypse »  : […] Le 25 novembre 1970, les quotidiens d'Europe annoncèrent à la une la mort de Mishima Yukio. Des photos montraient, dans les bâtiments des Forces armées au centre de Tōkyō, la mise en scène sanglante qu'il avait conçue, mais ce n'étaient que des images grises où se distinguaient à peine quelques silhouettes. Elles suscitèrent la stupeur, l'inquiétude. Moins vives furent les réactions quand fut conn […] Lire la suite

PAYS DE NEIGE, Kawabata Yasunari - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Cécile SAKAI
  •  • 1 016 mots

Pays de neige ( Yukiguni ) est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de Kawabata Yasunari (1899-1972) , Prix Nobel de littérature en 1968. L'auteur a travaillé très longuement sur ce roman de la maturité, composé de onze fragments publiés sous la forme de nouvelles sur une période de douze années (de 1935 à 1947, avec une interruption de quatre ans durant la guerre du Pacifique). La version défi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bunkichi FUJIMORI, « KAWABATA YASUNARI (1899-1972) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kawabata-yasunari/