JEAN-PAUL II, KAROL WOJTYLA (1920-2005) pape (1978-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'héritage conciliaire

Il a vite été clair que les questions liées à la réforme interne de l'Église, champ de bataille du concile, n'entraient pas en priorité dans la vision du nouveau pape : la ligne de la « médiation » proposée par les pères conciliaires est remplacée par celle du défi radical à la « raison » moderne, prenant sa source dans un modèle de spiritualité catholique qui se nourrit de la mystique de saint Jean de la Croix et de la piété mariale héritée de la Contre-Réforme polonaise.

Avec le soutien du cardinal allemand Joseph Ratzinger, ex-théologien de l'aile progressiste, Jean-Paul II se livre à une relecture personnelle de l'héritage du concile, auquel il avait participé sur des positions modérées. S'il n'hésite pas, en 1988, à déclarer schismatique la secte traditionaliste de Mgr Lefebvre, il accepte aussi de négocier son retour dans l'Église au prix d'une reconnaissance de la messe selon le rite de Pie V (1570), au détriment de l'autorité de la réforme liturgique conciliaire. Cette dernière sera même explicitement remise en cause par l'encyclique Ecclesia de Eucharistia vivit, en 2002. La question qui l'intéresse par-dessus tout, c'est le destin du message chrétien dans la modernité sécularisée. Son objectif est de rompre l'assaut conjoint de l'athéisme communiste et capitaliste, en conduisant l'Église, gardienne et dispensatrice du salut, au cœur du débat public, sur le terrain civique et anthropologique de sociétés temporelles en pleine « crise des valeurs ».

Mgr Lefebvre célébrant une messe en 1977

Photographie : Mgr Lefebvre célébrant une messe en 1977

Photographie

Opposé aux orientations du deuxième concile du Vatican, Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991) devient le chef de file des catholiques traditionalistes en fondant son propre séminaire (la Fraternité sacerdotale saint Pie X) en 1969. Sa rébellion face à l'autorité de l'Église officielle lui vaut... 

Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La « nouvelle évangélisation » et le « troisième millénaire » sont les thèmes fondamentaux sur lesquels son pontificat tente de greffer les motifs classiques d'une chrétienté fondée sur une identité ecclésiale nettement définie : un magistère à l'ample rayonnement, une exaltation de l'image solitaire du pape, aux dépens de la réforme collégiale du gouvernement de l'Église, le renforcement de la structure pyramidale et du rôle hégémonique du clergé sur le « peuple de Die [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Intronisation de Jean-Paul II

Intronisation de Jean-Paul II
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Vue de Saint Pierre de Rome

Vue de Saint Pierre de Rome
Crédits : David Lees/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

photographie

Mgr Lefebvre célébrant une messe en 1977

Mgr Lefebvre célébrant une messe en 1977
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jean-Paul II. Voyage en Pologne

Jean-Paul II. Voyage en Pologne
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : journaliste-écrivain, président du Centre national de la presse catholique
  • : professeur d'éthique de l'information à l'université de Padoue, correspondant de presse accrédité auprès du Saint-Siège depuis 1961

Classification

Autres références

«  JEAN-PAUL II, KAROL WOJTYLA (1920-2005) pape (1978-2005)  » est également traité dans :

ÉLECTION DE JEAN-PAUL II

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

On a insisté sur le rôle du cardinal Koenig, archevêque de Vienne, dans la proposition de la candidature du Polonais Karol Wojtyla, archevêque de Cracovie, Vienne étant alors un trait d'union entre Europe de l'Est et Europe de l'Ouest (séparées par le rideau de fer). Après le court pontificat de Jean-Paul Ier (Albino Luciani, ancien […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 707 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 226 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Église et les juifs après le génocide »  : […] Malgré l'engagement de nombreux catholiques dans la lutte contre le nazisme et le soutien déployé individuellement par certains pour sauver des juifs, les silences de la hiérarchie catholique face au déchaînement de la haine nazie dès 1933, l'existence avérée d'un antisémitisme clérical appuyant activement les nazis (en Allemagne, en Autriche, en Croatie notamment), enfin l'absence de condamnatio […] Lire la suite

ARRUPE PEDRO (1907-1991)

  • Écrit par 
  • Alain WOODROW
  •  • 1 068 mots

Le vingt-septième successeur d'Ignace de Loyola n'était pas seulement originaire du Pays basque comme le fondateur de la Compagnie de Jésus. Pedro Arrupe ressemblait à ce dernier de façon étonnante — le même profil, la calvitie, la maigreur ascétique et le regard de braise —, mais il avait surtout le même désir de ramener ses contemporains aux valeurs de l'Évangile, en épousant les aspirations de […] Lire la suite

BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 2 140 mots

Le cardinal allemand Joseph Alois Ratzinger a été élu pape le 19 avril 2005 , pour succéder à Jean-Paul II sous le nom de Benoît XVI, nom qu'il a lui-même choisi, comme le veut la tradition. Son pontificat a été interrompu par l'annonce inattendue, le 11 février 2013, de sa démission motivée par le constat de son incapacité, due à une extrême faiblesse, à poursuivre son ministère. Cette renonciati […] Lire la suite

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 014 mots

La vie institutionnelle de l'Église catholique est régie par un ensemble de lois promulguées pour la totalité des fidèles de l'Église catholique (droit universel), pour certains territoires (droit particulier), pour certains groupes (droit propre) ou pour des cas particuliers (droit spécial). Les lois universelles sont rassemblées dans deux Codes. L'un, applicable dans toute l'Église latine, a ét […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 423 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Après le deuxième concile du Vatican »  : […] L'importance du deuxième concile du Vatican dans l'évolution générale du catholicisme est difficile à mesurer. Accueilli en 1958 comme un « pape de transition », Jean XXIII ne tarda pas à donner un style nouveau à l'exercice de l'autorité pontificale. Ses deux encycliques, Mater et Magistra (1961) et Pacem in terris (1962), reprenaient et complétaient les enseignements de Pie XII sur les problè […] Lire la suite

CATHOLICISME - Le catholicisme contemporain

  • Écrit par 
  • Paul THIBAUD
  •  • 3 344 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prestige externe, crise interne »  : […] L'importance de Jean-Paul II est due à ce qu'il a fait preuve d'une grande capacité de mobiliser ces rémanences de l'identité chrétienne. Et cela de plusieurs manières. D'abord en prenant, au-dessus d'un monde livré aux intérêts et à la désillusion, une position d'autorité morale. Il a occupé une place libre : un monde unifié psychologiquement par les médias a besoin d'une instance où se reflète […] Lire la suite

CATHOLICISME - Les nouveaux mouvements ecclésiaux

  • Écrit par 
  • Salvatore ABBRUZZESE
  •  • 2 470 mots

Dans le chapitre « Les nouveaux mouvements ecclésiaux dans la modernité »  : […] Sous le pontificat de Jean-Paul II, la fonction d'évangélisation des mouvements devient explicite. Le contexte est tout à fait différent de celui des années optimistes qui suivirent le II e  concile du Vatican dont la constitution Gaudium et Spes a reflété le climat. Si de nouveaux mouvements raniment la vie des paroisses et si le bénévolat catholique semble s'affirmer, le processus de sécularisa […] Lire la suite

CATHOLICISME - Le pontificat de Benoît XVI

  • Écrit par 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Après le long règne de Jean-Paul II, les cardinaux réunis en conclave en 2005 ont sans doute ressenti la nécessité de passer d'une papauté itinérante à une « papauté de trône », plus soucieuse d'intérioriser la foi catholique que de poursuivre une politique spectaculaire d'affirmation mondaine de l'Église romaine. Ce dessein impliquait également de discipliner l'enthousiasme des mouvements ecclé […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude PETIT, Giancarlo ZIZOLA, « JEAN-PAUL II, KAROL WOJTYLA (1920-2005) - pape (1978-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/karol-jean-paul-ii/