CLAUSEWITZ KARL VON (1780-1831)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une pensée universelle

La pensée de Clausewitz doit son universalité aux trois expériences fondamentales à partir desquelles elle s'élabore.

Trois expériences

La première expérience est celle du bouleversement radical qu'introduit dans l'art de la guerre une révolution politique et sociale : « Une force dont personne n'avait eu l'idée fit son apparition en 1793. La guerre était soudain devenue l'affaire du peuple et d'un peuple de 30 millions d'habitants qui se considéraient tous comme citoyens de l'État [...] La participation du peuple à la guerre, à la place d'un cabinet ou d'une armée, faisait entrer une nation entière dans le jeu avec son poids naturel. Dès lors, les moyens disponibles, les efforts qui pouvaient les mettre en œuvre, n'avaient plus de limites définies ; l'énergie avec laquelle la guerre elle-même pouvait être conduite n'avait plus de contrepoids. »

La deuxième expérience est celle de l'ascension aux extrêmes, « forme absolue » de la guerre qu'inaugure Napoléon : « On pourrait douter de la réalité de notre notion d'essence absolue de la guerre si nous n'avions pas eu de nos jours la guerre réelle dans sa perfection absolue. Après la courte introduction de la Révolution française, l'impitoyable Bonaparte l'a vite poussée jusqu'à ce point. Avec lui, la guerre était conduite sans perdre un moment jusqu'à l'écrasement de l'ennemi, les contrecoups se suivaient presque sans rémission. N'est-il pas naturel et nécessaire que ce phénomène nous ait ramenés au concept originel de la guerre avec toutes ses déductions rigoureuses ? [...] Ce sont justement les campagnes de 1805, 1806, 1809 et les suivantes qui nous ont rendu plus facile une conception de la guerre moderne absolue dans toute son énergie écrasante. »

La troisième expérience est celle de la supériorité des guerres défensives et populaires : Napoléon subit son premier échec en Espagne où la « guerre devint d'elle-même une affaire populaire », il s'effondre en Russie : la défense est « la forme de guerre la plus forte ».

Selon qu'on privilégie telle o [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLAUSEWITZ KARL VON (1780-1831)  » est également traité dans :

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Politique, technique et forces morales »  : […] La période 1789-1815 est riche d'enseignements. Le souvenir des guerres révolutionnaires et impériales, la manœuvre napoléonienne ont hanté la pensée militaire pendant plus d'un siècle et l'ont hypothéquée gravement pour plusieurs raisons. Alors que Napoléon excellait à adapter ses conceptions aux circonstances, ses commentateurs comme A. Jomini et les théoriciens du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_23597

ARON RAYMOND (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 6 089 mots

Dans le chapitre « L'homme et la stratégie : Marx ou Clausewitz »  : […] Il y a aussi une nécessité dans l'évolution d'une œuvre. En 1970, Raymond Aron prononce sa leçon inaugurale au Collège de France, De la condition historique du sociologue et c'est presque un adieu à la sociologie. En revanche, il va publier un ouvrage de pure histoire, République impériale, les États-Unis dans le monde, 1945-1972 (Paris, 1972), où il i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-aron/#i_23597

GUÉRILLA

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 8 190 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Clausewitz »  : […] La Révolution française change nombre de données. Fondée sur une idéologie radicale et bientôt conquérante, non seulement elle suscite des réactions vives – on pense encore à la Vendée –, mais elle transforme les règles du jeu guerrier. Les vieilles armées sont submergées par ces forces d'un genre nouveau qui manient à la fois masses et idées. La politique exacerbe « la guerre dont le terrible gla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerilla/#i_23597

Voir aussi

Pour citer l’article

André GLUCKSMAN, « CLAUSEWITZ KARL VON - (1780-1831) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-von-clausewitz/