UHLENBECK KAREN (1942- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Karen Uhlenbeck, née Karen Keskulla le 24 août 1942 à Cleveland (Ohio), est une mathématicienne américaine. Après des études à l’université du Michigan puis au Courant Institute à New-York, elle soutient en 1968 une thèse de doctorat dirigée par Richard Palais à l’université Brandeis de Waltham (Massachusetts). Elle est nommée professeure à l’université de Chicago en 1983, puis devient en 1988 professeure à l’université d’Austin. La carrière de Karen Uhlenbeck est ponctuée de nombreux prix et récompenses, comme le prix MacArthur en 1983 et la National Medal of Science en 2000. Elle est conférencière plénière au Congrès international des mathématiciens en 1990 à Kyōto. En 2019, Karen Uhlenbeck reçoit le prix Abel, l’une des deux plus prestigieuses distinctions en mathématiques avec la médaille Fields, « pour ses travaux pionniers dans le domaine des équations aux dérivées partielles d’origine géométrique, de la théorie de jauge et des systèmes intégrables, et pour l’impact fondamental de ses résultats sur l’analyse, la géométrie et la physique mathématique ».

Karen Uhlenbeck

Karen Uhlenbeck

Photographie

La mathématicienne américaine Karen Uhlenbeck est lauréate du prix Abel en 2019. Elle est la première femme à recevoir cette prestigieuse récompense. 

Crédits : Andrea Kane/ Institute for Advanced Study

Afficher

Les travaux de Karen Uhlenbeck portent pour une large part sur des objets centraux et historiques du calcul des variations, une branche des mathématiques que l’on peut faire remonter au moins au xviie siècle. Parmi les objets que cette théorie se propose d’étudier, on peut citer en premier lieu les géodésiques et les surfaces minimales : il s’agit de trouver et de décrire des solutions qui minimisent des fonctions telles que la longueur (pour les géodésiques) ou l’aire (pour les surfaces minimales), et cela dans une classe d’objets géométriques admissibles (courbes ou surfaces). Une des premières difficultés consiste à trouver une modélisation adéquate des objets géométriques (ici, courbes ou surfaces). Une approche directe est proposée par la théorie de la mesure géométrique, in [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : professeur au Laboratoire Jacques-Louis Lions, Sorbonne université

Classification

Pour citer l’article

Fabrice BETHUEL, « UHLENBECK KAREN (1942- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karen-uhlenbeck/