KALEVALA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour l'amour du chant

On voit quel étrange amalgame a présidé à l'élaboration des chants populaires finlandais. On saisit mieux encore le génie de Lönnrot qui sut les fondre en un tout cohérent. D'ailleurs, la recherche actuelle tend plutôt à mettre en relief le rôle capital du prodigieux rassembleur que fut l'auteur du Kalevala, Elias Lönnrot. Car il faut renoncer à conférer à ce poème une valeur proprement scientifique, comme à jamais connaître son état premier ; il reste cette incomparable « épopée » populaire, originale dans le fond comme dans la forme, capable de satisfaire toutes les curiosités, toutes les passions : par exemple, on a pu admirer dans l'idée du sampo un vivant symbole, celui de la tenace recherche du bonheur, ou plutôt celui des efforts de l'esprit humain pour améliorer son lot ; à ce titre, il impliquerait une croyance dans le progrès.

Toute la Finlande revit, corps et âme, dans ce chef-d'œuvre. Rares sont les poèmes de ce genre qui font large place aux descriptions de nature : ici, elles sont prépondérantes ; le sapin, le bouleau, l'ours, l'élan, l'oiseau et le ruisseau, la fleur et l'abeille y tiennent autant de place que les héros et les hommes, et sont responsables du climat d'intense poésie dans lequel évolue le Kalevala : par exemple, le voyage de Kullervo jusqu'aux frontières de la Laponie est rendu avec tant de précision qu'on peut suivre sur le terrain le déroulement des paysages. Poésie encore que le caractère peu sanguinaire de cette œuvre épique : plus qu'avec l'épée, les héros combattent avec la langue, dont ils s'entendent à faire chatoyer les belles harmonies. Cela nous vaut un trésor d'images, de métaphores, de symboles, tandis que les parallélismes permettent de développer à loisir nobles sentiments et fortes passions, sous un jour à la fois rude et net, primitif et prenant comme celui qui règne en effet, aujourd'hui comme toujours, sur les lacs finlandais :

Le vent berça la jeune fille, la vague ballotta la vierge, sur le dos bleuissant des ondes, à travers les flots écumeux ; le vent vint féconder son sein, la vague la rendit [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  KALEVALA  » est également traité dans :

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première vague romantique : des Estophiles au Kalevipoeg »  : […] Le début du xix e  siècle est marqué par la naissance du mouvement estophile et la réouverture, en 1802, de l'université de Tartu – fondée en 1632 à l'époque suédoise – qui va devenir le principal foyer de la culture nationale. L'intérêt pour la langue et le folklore ne cesse de croître. Un Estonien, K. J. Peterson (1801-1822), traduit en allemand la Mythologia Fennica du Finlandais Ganander. En […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La question de la modernité »  : […] Les problèmes finlandais ne se distinguent guère de ceux qui se sont posés au Nord dans son ensemble : passage à une modernité radicale, hésitations entre l'obédience au modernisme occidental et un repli farouche sur une tradition d'autant plus chère qu'elle n'a été réaffirmée que voici un siècle. Pourtant, la proximité de l'ex-bloc soviétique et la longue révérence obligée envers le modèle suédoi […] Lire la suite

FINNO-OUGRIENNES LANGUES

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 1 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Développements historiques »  : […] Tard venues au rang de langues nationales, les langues finno-ougriennes occidentales ont cependant des traditions littéraires écrites d'origine plus ou moins lointaine. Le hongrois, le plus anciennement attesté de la famille (textes vers 1200), a des productions littéraires appréciables à partir du xvi e siècle, époque à laquelle apparaissent des textes en estonien et en finnois. Les premiers tex […] Lire la suite

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le chant kalévaléen »  : […] Appelée en Finlande runo (de runa , rune, inscription magique en scandinave), la poésie traditionnelle chantée se caractérise par une métrique propice à l'allitération, qui, remontant à l'époque du « fennique commun », aurait subi l'influence des traditions baltes. Le mètre dit kalévaléen, commun à l'ensemble des populations fenniques, est un trochée à quatre pieds dont chaque vers comprend huit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Régis BOYER, « KALEVALA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kalevala/