KAÏNAK

SERER ET WOLOF

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 221 mots

Dans le chapitre « Droit foncier »  : […] Chez un peuple aussi absorbé par le souci de la terre que l'étaient les Serer, les droits fonciers étaient bien définis. En dépit de son caractère laïc et à cause de son caractère royal, le bur attribuait des « lamanats » à de riches paysans qui devenaient ainsi ses alliés et lui devaient une redevance en têtes de bétail. En général, l'investiture se faisait selon le droit du feu : on allumait un […] Lire la suite